Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2017 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Opinions/Réactions > Echos des gradins > A propos de la 1ère journée de la Palme d’or 2017...

A propos de la 1ère journée de la Palme d’or 2017...

jeudi 20 juillet 2017, par Liberté

Dimanche 16 juillet 2017 :
UNE PREMIÈRE JOURNÉE DE LA PALME DÉCEVANTE

Oui, je sais la gêne que doit procurer un tel titre pour un chroniqueur sincère vis-à-vis des organisateurs, du journal qui l’emploie et de bien d’autres raisons que l’on n’évoquera pas ici.

Et les afeciouna alors ?

En lisant la presse du lendemain, croyez-vous que ces derniers soient dupes d’une réaction complaisante qui gomme tout esprit critique ?

Un journal titre « Jupiter corps et âme ».

Un taureau qui est présenté « hors trophée », « hors palme d’Or », qui ne court que 10 minutes en 7ème position et qui recueille toute l’attention du chroniqueur du jour ????

Jupiter certes a les qualités indéniables de sa race, mais ce jour-là Optimus le battant n’a pas trouvé d’adversaire et Gréco le solide, a étalé toutes ses qualités cocardières même s’ils étaient eux aussi en dessous de leur performance habituelle.

Un autre journal titre « une première journée sous tension ».

Non sans blague !

Où a-t-il vu de la tension celui-là si ce n’est celle dans les gradins avec un public déçu qui constate le peu d’engouement des raseteurs sur les taureaux compliqués et un président de course qui s’emmêle dans ses petits papiers, qui balance des Carmens à tout va et qui n’est pas parvenu à maintenir l’ordre chez les tourneurs avec la fermeté qui s’imposait.

Et puis pourquoi ne pas dire aussi que l’entente chez les tenues blanches n’était pas très amicale en ce jour.
La présence improvisée de Katif et Belgourari, charbonneurs tous les deux, n’a pas donné des ailes à Cadenas la vedette attendue.

Heureusement Zekraoui s’affiche comme un candidat potentiel à la Palme et sauve l’honneur.

Voilà l’essentiel de ce que l’on aurait aimé lire en interlignes, même si la vérité n’est pas toujours facile à dire !

Les Siméon ont du pain sur la planche.
Quand on rate la première marche, il y a des chances de piquer du nez sur la seconde si l’on n’y prend pas garde.

Liberté

Répondre à cet article