Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

Aujourd'hui 10 décembre 2018

-Silhouettes : le 30 mars 2018 - à  ALBI

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 70. La F.F.C.C. > Historique > 2. Elections 2008 > Bilan de 15 ans de présidence

Bilan de 15 ans de présidence

mardi 19 février 2013, par Archives

L’heure est au bilan. En vu des prochaines élections qui auront lieu le 19 décembre 2008 à Vauvert, le président Henri Itier et son équipe font leur compte-rendu des activités et expriment leurs perspectives pour un prochain mandat.

Henri Itier et toute son équipe de bénévoles ont depuis leur élection en 1993, œuvré dans différents domaines fondamentaux qui ont permis aujourd’hui à la course camarguaise d’être connue et reconnue dans le monde sportif et traditionnel ainsi que par l’ensemble des pouvoirs publics et institutionnels.
Dès le début des mandats de nombreux axes de travail ont été développés et ont fait l’objet de profondes avancées dans les domaines suivants :

La réglementation

- En premier lieu obligation de la licence à toutes les composantes pour pouvoir participer, accompagnée de l’assurance obligatoire, comme dans tous les autres sports, ce qui a permis à l’ensemble des licenciés de bénéficier d’une assurance complémentaire importante (invalidité, décès, IJ et RC).

- D’autre part la possibilité pour les gardians non salariés de bénéficier d’une licence avec assurance et RC. Grâce aux nombreuses et longues négociations engagées avec l’URSSAF et l’inspection du travail, ce qui leur permet d’associer leur passion sans être accusé de travail illégal en aidant les manadiers à perpétuer nos traditions.

- Enfin, et c’est certainement l’un des points les plus forts de ces 15 années, l’élaboration d’un règlement, reconnu par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, qui donne à la Fédération son véritable statut de Fédération Française de Course Camarguaise. Ce règlement de part son existence crédibilise l’ensemble des actions entreprises par la FFCC. Quel organisme de tutelle accepterait de financer, subventionner une quelconque structure si cette dernière n’a pas un document référant ?

- Nous pouvons affirmer, sans aucune ambiguïté, que c’est grâce à ce règlement et à sa reconnaissance par l’Etat et ses services que d’importantes évolutions ont pu être conduites et ce dans tous les domaines (sanitaire, sécurité, sportif, formation etc …). En effet chaque fois que de nouvelles contraintes juridiques (contraintes juridiques inhérentes à l’évolution de notre société) sont apparues c’est par l’existence de notre règlement et de son contenu que nous avons pu « répondre » à ces défis sans pénaliser notre sport (sécurité, problèmes sanitaires, « URSSAF , Direction du Travail », etc …)

Sanitaire

- De nombreux liens ont été tissés avec les services vétérinaires et les différents acteurs de la filière, de façon à éviter la contamination entre les différentes manades.
Information et prévention pour éviter la propagation de maladies comme la tuberculose, fièvre aphteuse, leucose, brucellose.

- De plus, différentes interventions ont été conduites par le Président de la FFCC (Henri ITIER) à Bruxelles pour distiller de l’information sur notre spécificité auprès des pouvoirs publics européens.

- Obligation de cases dans tous les torils pour éviter le contact entre animaux d’élevages différents et améliorer la sécurité et les conditions de travail du gardian.

- Etablissement d’un cahier des charges pour toutes nouvelles arènes.

- Nettoyage et désinfection des torils obligatoires

Communication

- Le Président Henri Itier et son équipe ont dès leur arrivée à la tête de la FFCC mesuré l’importance de la Communication au sein d’une structure Fédérative comme celle-ci. En effet comment demander des aides de l’état et de ses services quand on connaît à peine votre existence chez ces derniers. C’est ainsi que pour donner de la visibilité à la FFCC plusieurs actions quasi-simultanées ont été entreprises pour que l’on parle enfin de nous !!!

Citons ainsi :
La création d’un logo « stylisé », la mise en place d’expositions médiatiques sur les Grands Salons ( Salon de l’Agriculture à PARIS, Equisud à MONTPELLIER, Salon du toros à ARLES ) d’expositions pédagogiques dans les écoles,collèges et lycées …

La participation à des Conférences dédiées à des thèmes autres que ceux réducteurs de « Traditions », mais plutôt orientés : Economie, Ruralité, Développement Durable, Education, Histoire, etc …

La création d’une revue mensuelle « La Fé di Biou », en vente dans tous les kiosques des départements régionaux (13, 30, 34 et 84) et distribuées gratuitement chaque mois à plus de 100 organismes d’Etat (Ministère, Préfecture, Conseils Généraux, Conseils Régionaux, DSV, …).
A propos de cette revue il est important de signaler que cette dernière s’autofinance intégralement et qu’elle constitue un lien permanent entre la FFCC et ses licenciés (manadiers, raseteurs, organisateurs, Clubs Taurins, Gardians professionnels, Gardians non salariés, etc …).

La communication interactive avec un site internet www.ffcc.info remarquable de richesses, et d’interactivité. On peut y trouver, entre autres, les détails des courses, les classements des championnats, des articles, des photos etc… Il est à noter que le site est lu par de nombreux visiteurs étrangers et l’on comptabilise plus de 1,2 million de connexions annuellement.

Création du CD Interactif sur la Course Camarguaise diffusé dans les Ecoles et financés par les CG30 et CG34 (Jérôme Zuccarrelli).

Création de « flyers » explicatifs en langues étrangères (Anglais, Italien, Allemand, etc …).

Création d’un calendrier fédéral (récapitulant l’ensemble des courses camarguaises) distribué gratuitement dans les Offices de Tourisme.

Création d’évènements gérés intégralement par la FFCC dont les objectifs sont non seulement de « Communiquer » mais également de « Fédérer » :

  • Finale des courses de ligues
  • Graines de raseteurs
  • Graines d’afecioun
  • Graines de bouvine
  • Stars de demain (plus de 240 jeunes de nos 16 écoles de raseteurs réunis à Méjanes chaque année, pour partager une passion)

La participation régulière à des émissions de TV et Radio. Citons sur ce dernier point deux émissions hebdomadaires consacrées intégralement à la Course Camarguaise :

  • Une de télévision sur Télé Miroir intégralement (partenariat FFCC – Télé Miroir).
  • Une autre de radio sur France Bleue Gard Lozère.

Une communication aussi « éducative » pour les courses avec :

  • l’identification sur le tee-shirt des raseteurs et tourneurs
  • l’annonce du nom, de l’âge, de la provenance du taureau et de son palmarès
  • la coloration des ficelles jaune de façon à ce que le public l’identifie plus facilement et facilite le jugement du Président de course.

Création du concept « Espace Jeunes » avec des logos, un site internet dédié, des affiches spécifiques pour les écoles de raseteurs (affichage dans tous les collèges et lycées)

Création du Pack « DVD + Fé Di Biou » grâce au partenariat avec le Festival du Film de St Génies de Malgoires. C’est un fait unique pour une revue à diffusion régionale que d’offrir à ces lecteurs un mois sur trois, liés à l’abonnement, un DVD de très haute qualité sur la Course Camarguaise.

Création du concept « Soirée du Terroir » lors des Camarguaises en début de saison où la fédération ancre dans les mentalités son appartenance à la ruralité. En effet lors de ces trois jours de fêtes la FFCC associe aux courses de « Biou », l’artisanat camarguais et la gastronomie en valorisant les produits du Terroirs.

Enfin communiquer c’est aussi savoir « s’offrir une vitrine d’apparat » et c’est ce qui a été mis en place avec la Soirée des Prestiges. Soirée des Prestiges où tous les ans en Arles (plus de 800 participants à cette soirée de Gala) il y a remises de différents « Prestiges » non seulement à tous les vainqueurs de toutes les catégories, mais aussi à toutes celles et ceux qui se sont distingués dans les activités gravitant autour de la Course Camarguaise (équitation, médias, cinéma, littérature, groupe folklorique etc…).

La formation

S’il est un domaine dans lequel la FFCC s’est investie, c’est véritablement la formation des jeunes.

Tout d’abord la création d’un poste de Directeur Technique National a facilité le développement de nombreuses écoles de raseteurs (16 ) qui forment 240 jeunes par an à la pratique de ce sport exceptionnel. Il est à noter que tous ces jeunes sont encadrés par des éducateurs formés et diplômés (création du diplôme).

D’autre part environ 80 interventions sont pratiquées tous les ans en milieu scolaire, ce qui permet d’informer 4000 à 5000 jeunes.
Enfin différentes compétitions ont été mises en place et permettent à ces jeunes de se mettre en valeur.

  • Graines d’afecioun (Communauté des communes pays de Lunel)
  • Graines de raseteurs (Communauté Nîmes Métropole)
  • Graines de bouvine (Communauté Vallée des Baux)
  • Stars de demain (Méjanes)

Qui rassemble à Méjanes 240 élèves accompagnés de leurs parents et amis, ce qui constituent à la réussite ce cette journée exceptionnelle, qui réunit plus de 1500 personnes.

Administratif et financier

Les finances de la FFCC sont saines et reposent sur les normes comptables établies par notre Ministère de Tutelle. Cet état hyper-stable a été obtenu notamment par la réorganisation de la FFCC en une structure digne de son statut de Fédération Française. Nous avons su créer des Comités Départementaux impliquant les Conseils Généraux et des ligues Régionales impliquant les Régions que nous avons pu obtenir différentes subventions proposées par ces collectivités territoriales. Ainsi grâce à cette organisation administrative nous avons pu par le biais de ces subventions multiplier notre budget de fonctionnement par 6 depuis notre élection.

A titre d’exemple l’ensemble des subventions perçues pour 2007 s’élève à 166 412 € (Ministère de la Jeunesse et des Sports, Conseil Régional LR, Conseil Régional PACA, Conseil Général Hérault, Conseil Général Gard, Conseil Général BdR et Conseil Général Vaucluse Communautés des communes, CNDS, FNDS, Mairies ).

L’objectif de la FFCC est d’assurer la pérennité de son sport et de veiller à son développement, il n’a jamais été dans ses objectifs de dégager un quelconque bénéfice. C’est ainsi que la FFCC forte des financements qu’elle a su obtenir (comme nous venons de le voir ci-dessus) a largement développé l’emploi en son sein durant ces 15 années pour accomplir ses missions. En effet à notre arrivée en 1993, il y avait un emploi à mi-temps aujourd’hui notre structure est forte de 4 emplois plein temps. Ces 4 personnes assurent le suivi technique, administratif et financier de la Fédération.

Enfin pour conclure, ce qu’il faut retenir de ces 15 années écoulées, c’est que le travail énorme accompli (en matière de structuration, d’accroissement du patrimoine immobilier de la FFCC, du développement de l’emploi, du développement des systèmes de ressources propres, du respect et de la reconnaissance que nous portent nos organismes de tutelle etc…) n’a pu être mené aussi haut dans son efficacité que parce dans cette équipe il y avait un fabuleux lien d’amitié entre ces femmes et ces hommes qui ont fait ce que la FFCC est devenue aujourd’hui. Pas d’intérêt particulier, pas d’intérêt mercantile, pas de soif de pouvoir, mais une unique envie de créer, partager et faire partager cette passion du Biou !


Moments forts et dates clés

- 1993 : Election d’Henri ITIER et son comité directeur
Après la reconnaissance en 1975 par le Ministère de la Jeunesse et des sports, des contacts réguliers se sont noués depuis 1993.
- 1994 : Création de la licence avec assurance indemnité journalière
- 1995 : Premier rendez-vous officiel à PARIS en 1995 et obtention de la première subvention ministérielle
- 1996 : Création des Organismes Départementaux 13, 30, 34 et 84
Finale des protections
Création du logo FFCC
Embauche en contrat à durée indéterminée à temps complet du Directeur Technique national
- 1997 : Création de la revue fédérale FE DI BIOU
- 1998 : Création de la licence avec assurance gardian non salarié (actuellement plus de 800)
- 1998 : création des "Camarguaises"
- 1999 : adhésion de l ‘AGNS à la FFCC
- 2000 : La Fédération devient propriétaire de son siège rue Aimé Orand à NIMES
- 2001 : Création du championnat de France de course camarguaise
Première soirée des Prestiges
Adhésion de l’association des manadiers d’abrivado
Création de 2 emplois à durée indéterminée (comptable, secrétaire administrative)
- 2002 : Attribution du prix manade championne de France.
Création d’un emploi à durée indéterminée (chargée de communication),
création du site internet www.ffcc.info
- 2003 : Elaboration du calendrier fédéral médiatique
financement des équipements élèves raseteurs
- 2004 : "Stars de demain"
Salon de l’agriculture
accueil du ministre des sports : Jean-François LAMOUR
- 2005 Accueil des nouveaux arrivants
partenariat avec TELE MIROIR
partenariat avec Nîmes-Métropole
- 2006 crochets estampillés FFCC
Création des Juges de piste
Création groupe détection
- 2007 Création des ligues LR et PACA
Chèque Ados
Mise en conformité des torils
Espace jeunes
Stage Font Romeu

Projets et perspectives

Comme son nom l’indique notre rôle implique de continuer à fédérer l’ensemble de la filière qui sont les manadiers, les gardians professionnels, les gardians non salariés, organisateurs, les raseteurs, l’ensemble des clubs taurins

  • Structurer l’encadrement des courses de ligues.
  • Améliorer la qualité du spectacle par une modification de la compétition
  • Revoir le fonctionnement des tourneurs
  • Points de bonification, récompensant l’art, le courage et la technique.
  • Renforcer la fonction des éducateurs (écoles de raseteurs)
  • Formation des présidents de courses
  • Reconnaissance de la course camarguaise au patrimoine de l’UNESCO
  • Création d’une section sport étude avec le CET de Méjanes les Alés
  • Sensibilisation de nos sportifs aux problèmes du dopage
  • Favoriser l’émergence des taureaux jeunes
    Elections

1) Constituer une commission électorale (les membres de cette commission ne doivent pas être éligible ; ne pas figurer sur une liste – 5 à 7 membres.

2) Rechercher dans nos fichiers (informatique) les titulaires de licences multiples.

3) Ses écoles taurines : le président des écoles vote pour l’ensemble des licenciés (majeurs) de l’école. S’assurer qu’il soit licencié. L’éducateur de l’école ne peut se substituer au président car il n’est pas élu (voir statuts). Si le Président n’est pas licencié, il ne pourra pas voter.

4) Recenser tous les clubs taurins et déterminer le nombre de voix dont disposera le président (nbre de licences 2008 à jour)

Première mise en ligne le 12 novembre 2008

P.-S.

1.139

Répondre à cet article