Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

 

Accueil du site > Actualités > Clubs Taurins et Organisateurs > Eyragues > Eyragues 2014 : 37e Corne d’or

Eyragues 2014 : 37e Corne d’or

.

dimanche 24 août 2014, par Rhôdanien

Gregau de Gillet dominateur. Katif prend la tête

Bonne entrée pour la 1ere journée de la corne d’or, 37 ème du nom.

Première partie gentille avec Pavoun qui ressort du lot.
Seconde partie plus sérieuse où Gregau de Gillet sort nettement du lot.
Côte blancs, bruschet avant sa blessure, ouffe, ayme et Martin. Katif devance ayme d’un point.

Butor de Felix 527 : Alternant un placement décalé et quelques refus, possédant un coup de tête, il donne sa tête à l’encontre et bruschet lui ravit ses attributs.
Plus calme aux ficelles, il faut le rentrer et y mettre après son coup de tête qui posera problème jusqu’à la fin.

Calendau de St Pierre 343 : sans gaz, il prend tout les sites des blancs ou il sait finir Aux bois et nous gratifie d’une belle action sur mascarin. Perdu et refusant assez souvent, ses belles actions quand il veut sortir lui sauve son 1/4 d’heure.

Pavoun de Vinuesa 343 : beaucoup trop en mouvement, il perd ses attributs sur ses déplacements. Mais quand il se cale, cul à la planche, seul bruschet et ouffe ose le prendre arrêté. Aux ficelles, il se calme et ne se donne que sur les rasets consentis ou il raccompagne fortement rey, bruschet et Martin. Vaillant et brillant il rentre avec le disque.

Gregau de Gillet 516 : à du gaz. Bruschet, pas attentif, se fait malmené à la barrière pendant de longues secondes. Plus de peur que de mal,mais le biou reprend du moral et refroidi les blancs. Anticipant fortement, jouant des cornes, accélérant jusqu’au bois, il fait réfléchir les blancs et rentre ses deux ficelles, sous le disque.

Gusco de Lagarde 710 : plus vif pour lever les planches que dans les séries, il est vaillant et récolte les honneurs pour celles ci et ses timides finitions. Aux ficelles, il se donne à fond dans les séries mais trop brave à l’encontre, il rentre nu sous le disque.

Orion de St Antoine 529 : vaillant et brillant, il se livre trop sur les séries ou il perd rapidement ses attributs, ou il nous honore de timide actions. Aux ficelles, toujours aussi vaillant et de bravoure, il se montrera finisseur lorsqu’on le tire. Rentre nu avec le disque.

Courlis de Layalle 432 (hp) : vaillant et se montrant trop franc au vire vire, on passe vite aux ficelles, malgré les honneurs sur ses quelques grosses actions. Aux ficelles, toujours en mouvement, il se montrera finisseur à droite. Termine agréablement cette course.

1 Message

Répondre à cet article