Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Actualités > Clubs Taurins et Organisateurs > Port-Saint Louis > Finale du Trophée Titi Boncoeur

Zekraoui sur la Finale et Marquier sur la saison

Finale du Trophée Titi Boncoeur

Optimus atomique, Téflon, Cerbère et Pierrounet dynamique

mardi 22 juillet 2014, par Bernard

La Finale du Trophée Titi Boncoeur a tenu ses promesses et ce sont environ 500 personnes qui se sont déplacées en bord de mer. Ils ont pu assister à une belle après-midi avec au poste de pilotage un Joris Alvarez en forme olympique, sur la lancée de ses expériences en terre graulene. En tous cas, il n’a pas lésiné sur les enchères et les récompenses musicales. L’air de Bizet à accueilli 8 tenues blanches et 4 tourneurs. Le plus entreprenant et aussi le plus efficace a été Zekraoui (14 pts) bien aidé par le leader de l’Avenir, Bouhargane(11 pts) et chaperonné par Auzolle, facile. Pradier(4 pts) semble un peu usé par la succession de courses. Marquier à bien mieux commencé que fini, mais il a gagné le Trophée sur la saison. Martin a manqué de main mais il a correctement participé aux débats. Un taureau pour Aliaga et trois pour Fouad. A noter que le vainqueur de la temporada chez les noirs est Reboussié de Ribaud, le coup de cœur 2013 des Chroniqueurs !
Avec le premier, SORBIER de Cuillé, ( 37.6) c’est réponse à tout avec une implication particulière sur les gauchers. L’œil vivace, il anticipe fortement Fouad. Il laisse sa première ficelle à Zekraoui et pour la seconde, il prend position pour mieux faire le pas. Mais sur un raset rentrant, il bouscule Aliaga, qui devra se retirer. La seconde, il la rentre de façon fort louable, un petit Carmen aurait pu le remercier.
Avec AZZARO de Lagarde, (24.3)c’est différent car il escrime en permanence et il se montre capable de sauter avec l’homme. Sauter seul il sait le faire aussi...Mais après 3 minutes, on est aux ficelles et à partir de là, il va jouer aux quatre coins. Les primes sont de sortie mais malgré ce, il ne recevra la musique que pour une série déclenchée en fin de séance, gardant une ficelle.
Avec PIERROUNET de Richebois, (22.3) c’est le vainqueur 2013 qui est en piste. Et comme d’habitude, il franchira plusieurs fois le pourtour avec ses adversaires. Grâce à son placement près du toril, il ne sera guère dérangé...Une vraie ballade où il continuera à se défouler dans l’au-delà notamment sur Marquier et Pradier. Il ne lui aura manqué que du travail pour que le brillant soit transcendant.
On se rafraîchit et c’est le cocardier GREGAU de Gillet (5.16)qui impose son autorité avec de grosses enfermées et Joris le récompense fort à propos. Les attaques sont calculées et comme il baisse la tête, les coups de crochet sont moins précis. Martin et Zekraoui s’offrent ses ficelles et il s’incline à la 12eme, un peu moins puncheur qu’en début de saison.
Sort alors une furie nommée TÉFLON de Laurent, (16.6) avec plusieurs accompagnements dans la contre-piste ( Auzolle, Zekraoui ou Bouhargane) ainsi que de gros coups sur les planches. Tout ça bien entendu avec la musique...Mais sur un saut, il se coince le sabot dans une barrière et sagement il est réintégré à la 11ème. Très plaisant en tous cas. Réputé pour son gros tempérament barricadier,
OPTIMUS des Baumelles (05.6) n’a pas failli à sa tâche. À la fois cocardier avec du placement et de l’anticipation et spectaculaire, il a proposé quelques séquences d’envergure en se jetant férocement derrière toute l’opposition. D’ailleurs 5 minutes et aucun raset valable...Certes il s’évade à deux ou trois reprises, mais tout ce qu’il reçoit, il le transforme en qualité avec des finitions tonitruantes. Mais pour lui aussi, la course s’arrête après 9 minutes quand sur Auzolle, il s’ouvre la patte( la peau seulement paraît-il ) . Dommage car il avait entamé un show très chaud. Seul Bouhargane lui a levé un gland et à l’arrache...Ça n’a pas empêché le jury d’offrir le prix de la Finale à Sylvie, Joël et Guillaume. Un taureau majeur assurément pour le futur. Quant au dernier, CERBÈRE de Lautier (46.7) et même hors points, il a montré de belles facettes, dynamique et percutant avec une envie de combattre de bon aloi. On le suivra avec intérêt.

Y.Bustin

Répondre à cet article