Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2021 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Trouvé sur le Net : > "La préfecture autorise la tenue d’une course camarguaise… à huis clos" Manade (...)

"La préfecture autorise la tenue d’une course camarguaise… à huis clos"
Manade Blatière-Bessac : les 100 ans !

dimanche 28 mars 2021, par Salva

Mise à jour du 31 mars 2021 :

La F.F.C.C. nous apprend que suivre cette course sera gratuit  !
Voir ci-dessous...

Source : https://www.objectifgard.com/

Une course camarguaise à huis-clos se déroulera dans les arènes du Grau-du-Roi le dimanche 4 avril 2020 à l’occasion du centenaire de la manade vauverdoise Blatière-Bessac.

Un article de Boris Boutet paru le 25 mars 2021

"Le président de la Communauté de communes Terre de Camargue, Robert Crauste annonce que Cette course des As sera filmée et diffusée par les médias spécialisés"

Pierre Bessac salue "le courage de l’organisateur. Ce sera particulier mais ça nous permettra de travailler."

C’était pour les 90 ans de la Manade, à Codognan, le 18 juin 2011...

JPEG - 267.5 ko
JPEG - 403.8 ko

JPEG - 262.1 ko

10 Messages de forum

  • Faire une course pour faire sortir le manadier, fêter la manade est bien aussi mais sans le public cela ne veut plus rien dire .

    Je pense que raseter sans public pour le razeteur qui a besoin d’entendre le public crier, applaudir les actions , ce ne va pas être motivant .
    Les hommes ne forcerons pas leur talent, il n’y aura certainement pas la bourre qui fait qu’un taureau se chauffe au fil de son quart d’heure.

    Quand il y a du danger et que les hommes se surpassent pour affronter le danger ce n’est pas que la prime qui motive, il y a toute l’ambiance qui motive à prendre le risque .

    Enfin je souhaite que la course ne soit pas trop mauvaise.
    Qu’elle soit filmée et diffusée à la télé encore merci mais il va être dur de se mettre dans l’ambiance.
    Pas de marchand de Chichi ou de frites , pas d’odeur de parfum des dames...
    Une arène vivante c’est la base de la course Camarguaise .

    Répondre à ce message

    • Tout à fait d’accord avec toi Sacripan !

      La course c’est une ambiance faite de bruits, d’odeurs, d’interpellations, de dangers, de passions déployées avec le taureau au centre de tout. Tu le dis parfaitement.

      Mais va-t-on mettre en place une nouvelle manière de suivre les courses : assis dans son canapé, une bière d’une main et l’autre plongée dans les pop-corns ?

      Celui qui n’a pas compris cela je crains qu’il ne poursuive d’autres buts ...

      Et que personne ne se méprenne.
      La Manade Blatière-Bessac doit être honorée et là-dessus tout le monde ne peut être que d’accord mais dans le respect tacite de nos traditions et des règles non écrites mais unanimement respectées du Monde de la Bouvine ainsi que cette manade, exemplaire, l’a toujours fait.

      Mais ce n’est que mon avis... évidemment !

      Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Cette décision, pour le moins surprenante, appelle quelques interrogations et quelques commentaires.

    Est ce à la demande de la FFCC ou de l’organisateur privé que cette course peut avoir lieu à huit clos ?

    Si c’est à la demande de l’organisateur privé, quid des pouvoirs de décision de la FFCC qui est en train de créer un précédent dommageable pour la Course Camarguaise car contrairement aux autres sports, la CC ne peut pas compter sur les sponsors et les droits TV.

    Cette course n’aurait pas pu être organisée par un Club Taurin, Clubs qui sont dépourvus de financement suite à une saison 2020 catastrophique, l’absence de rentrée d’argent cet hiver, des subventions homéopathiques de la part des mairies sauf si manadier et razeteurs y viennent désintéressés....!

    Quant on sait que 90% des courses sont organisées par les Clubs Taurins on comprend mieux pourquoi cette décision est dénuée de bon sens.

    Qui dit huit clos dit pas de spectateurs.
    Comment seront rémunérés manadier, razeteurs, service médical,.....

    J’oubliais, c’est un organisme privé qui organise avec l’appui d’une mairie ; donc il possède des fonds, ajoutez à cela les impôts locaux des Graulens et cela me rappelle un cas récent ou une mairie a versé une subvention à une organisation pour le renflouer suite à une féria organisée pendant le pandémie !

    En ces temps de pandémie, le monde de la Bouvine a besoin d’être solidaire ; cette solidarité risque de voler en éclats et c’est de la responsabilité de la FFCC de maintenir cette solidarité.

    Répondre à ce message

  • Sur le "site" de la F.F.C.C. :

    C’est le calendrier fédéral qui est la référence à moins que... la FFCC ne maîtrise pas tout B-)

    Répondre à ce message

  • La F.F.C.C. doit nous lire.... B-)

    Leur "site" dans ce message :
    http://www.ffcc.info/469-les_100_an...
    reprend le fil de notre discussion, antérieure à sa prise de position.

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      Je lis le message du président de la FFCC et je note avec regret son inconstance ; il dit que la FFCC travaille depuis 15 jours pour maintenir cette course du centenaire de la manade Blatière Bessac ce qui me parait judicieux eu égard à cette manade mais il me semble que l’année dernière il y avait un autre centenaire et il ne me revient pas que la FFCC ait remué ciel et terre pour que le centenaire de la manade Guillierme puisse se dérouler même a huit clos.

      Je pense, et j’espère me tromper, que la FFCC a été mise devant le fait accompli par la préfecture et l’organisateur.

      Alors devrons nous payer 9,99 euros sur le site de Toril Tv sinon je ne vois pas comment financer cette course sauf à faire appel à des fonds privés mais là on touche un autre monde et d’autres pratiques.

      Répondre à ce message

      • Je pense, Don José, que votre intervention comporte deux volets :
        - Le centenaire d’une manade
        - nouvelles pratiques dans l’organisation

        Si vous permettez je vais vous donner mon avis qui ne sera, bien entendu, que le mien et cela sans trouver des excuses ou de fausses raisons.

        Il est évident que toute manade ayant atteint ses 100 ans mérite d’être honorée.
        Si elles atteignent cet âge respectable, ce qui est rare, c’est justement qu’elles sont respectées et que dans notre Monde ce mot signifie encore quelque chose.
        Sur le plan fédéral, objectivement on constate : rien pour Guillierme, agitation pour Blatière.
        Nous sommes fondés à nous demander pourquoi...
        Perso je ne pense pas que celle tienne aux personnes, les relations sont excellentes.
        Sans doute, sur le plan fédéral, les dirigeants sont dans une autre attitude générale : de remplaçants de luxe ils passent à titulaires puisque désormais élus.
        Pour moi cela tient aussi au fait qu’il n’y a pas de règles, écrites ou pas, de bienséance (j’ai dit un gros-mot ?) fédérale. Cela existerait, quelque soit le président, cela ferait partie des obligations.
        Avec Triol, cela devrait changer...
        (...)

        Répondre à ce message

      • Pour ce qui est des "nouvelles pratiques dans l’organisation" je suis d’accord avec vous à 100 pour 100 !

        Des courses organisées avec des "fonds privés"...
        La logique inéluctable de cette pratique sera la recherche de profits.
        On n’est plus dans la tradition, ni dans le sport.
        Il s’agira de faire des bénéfices donc recherche du moins coûtant, des acteurs choisis en fonction du coût, interviendra la notion de qualité/prix...
        C’est une porte ouverte à une sacré dérive.

        Reste aussi à déterminer le media de ces spectacles.
        Le numérique ? les arènes privées ?

        A ce propos, il fut un temps j’écrivais ici même, qu’il serait peut-être possible que certains possesseurs d’arènes (privées ou pas) organisent eux-mêmes leurs courses. Cela se ferait avec qui ? Quel statut ? quelle protection pour les blancs ? quelles impositions ?

        Commémorer les 100 ans de la manade Blatière-Bessac ?
        Oui, 100 fois oui mais cette organisation proposée, qui manifestement comme vous le laissez entendre, prend la FFCC de court doit rester exceptionnelle et ne trouver sa justification que dans le désir d’honorer la manade et dans les circonstances sanitaires exceptionnelles.

        Répondre à ce message

        • Bonsoir à toutes et à tous,
          Je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul à faire la même analyse sur cette commémoration.
          Commémoration que je ne conteste pas bien entendu mais qui aurait mérité d’autres préliminaires.

          Je viens de lire dans le Midi Libre du 31 mars sous la plume d’une journaliste que le Président de la FFCC avait donné son accord pour les droits à l’image pour cette commémoration alors que dans un message précédent paru dans ce blog, il signait un papier affirmant que la décision d’octroyer les droits à l’image exclusifs de la FFCC serait prise le 01 avril par le comité directeur de la FFCC....!

          Sans commentaires.

          Bonne commémoration et rendez-vous début juin dans les arènes en respectant les gestes barrières (ce n’est qu’un voeu).

          Répondre à ce message

          • "Sans commentaires." et vous avez raison !

            Enfin, pas de "nouveaux commentaires."

            Indiscutablement la FFCC est prise de court.
            Elle avait découvert depuis qu’elle avait acquis une caméra (tiens, au fait : où est-elle passée ? disparue ? 🤣) qu’elle avait des droits à l’image.
            L’ancienne équipe avait compris qu’elle avait des droits sur SES images aussi, enfin presque tous.
            Cadeau.
            L’organisateur fait cadeau des entrées, aux forceps mais bon, c’est gratuit.
            "Il faut savoir perdre pour faire vivre la course camarguaise" nous dit-il et il n’y a aucune raison de ne pas le croire.
            Je voudrais juste ajouter que plus des 94% des organisateurs, les Clubs Taurins, savent ce que c’est de "perdre" quand on monte une course...
            Chez eux la notion de "bénéfice" est inconnue.

            Le Comité Directeur, dixit le président (je l’ai lu comme vous) devait en décider lors du CD du 1er avril.
            Nous lisons sous sa plume que c’est déjà décidé.
            Et, Don José, vous avez raison : nous avons déjà trop connu ce genre de situation où on fait cautionner des décisions déjà prises.

            Nous l’avons dit depuis le début, notre confiance en Triol est pleine et entière... s’il ne retombe pas dans les travers de ses prédécesseurs depuis 10 ans.

            Finalement, et il ne faudrait pas l’oublier, qui est le grand gagnant de toutes ces manœuvres ? B-)

            Répondre à ce message

Répondre à cet article