Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 

Aujourd'hui 13 novembre 2018

-Transparences : du mardi 27 mars 2018 au lundi 26 novembre 2018 - à  SAINT HIPPOLYTE DU FORT
-Silhouettes : le 30 mars 2018 - à  ALBI

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Naturel > Etudes publiées sur La Camargue > "Etude sur le Camargue" de René Baranger de 1835 > Les Domaines > Les domaines (5/5)

Les domaines (5/5)

mercredi 17 janvier 2018, par Bernard

Extrait du manuscrit de Mr Poule, ingénieur des Ponts et chaussées de la ville d’Arles, terminé en 1835
— édité ou ré-édité par R. Baranger
— je possède le N° 74

64/ Chasse à cheval du lapin et du lièvre
Les plus timides de ces animaux se retirent loin des habitations de l’homme, au sein des broussailles, des tertres et des dunes, qu’on rencontre sur divers points du terrain, notamment aux approches des étangs. La chasse qu’on leur fait n’est pas toujours accompagnée de coups de feu. Tous les mas élèvent à l’envie des chiens lévriers d’une légèreté étonnante. Les chasseurs à cheval suivent a toute bride la trace de ces lévriers, et leur enlève la proie avant qu’ils l’aient dévorée.

65/ Réflexion sur le grand nombre de chien.
La vue du grand nombre de ces chiens de luxe, dont les quatre cinquièmes au moins sont inutiles, même aux plaisir de ceux qui les nourrissent, fait naître des idées pénibles. Tandis que 1200 de ces bêtes parasites, trouvent abondamment, par les soins de leurs maîtres, de quoi satisfaire leur appétit glouton, 1200 misérables meurent de faim dans Arles à la porte de ceux dont ils implorent la pitié.

Répondre à cet article