Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« août 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Les Hommes et les Femmes > Les hommes en blanc > Les raseteurs par année > Les raseteurs en 1980

Les raseteurs en 1980

jeudi 1er novembre 2018, par Bernard

En tout 86 en cette année de bouvine 1980

 {{RASETEURS}}

Albuisson Jean Yves Marsillargues
Aubaterre Gérard Bouillargues
Audemard Lionel Marguerittes
Auguste Dominique Lunel
Baba Habib Fourques
Bailly Louis Trinquetaille
Barbeyrac Gérard Beauvoisin
Bartholin André Boisviel
Belda Christian Gallargues
Bellagamba Norbert Arles
Bellagamba Christian Fourques
Bergeneau Claude St Louis
Bouisson Roger Château
Boulaire Roland St Gilles
Boulaire José St Gilles
Cabrol Robert Mudaison
Cambier André Avignon
Castro Patrick Aigues Vives
Chomel Christian Grans
Climent Robert Jonquieres
Conesa Christian Marsillargues
Daniel Noel Marsillargues
Darbousset Lionel Lunel
Demontes Alain St Remy
Denis Serge St Georges
Deslys François St Remy
Douleau Daniel Arles
Dumas Émile St Martin
Dureau Jean Paul Mollegès
Fattore Jean Barbentane
Félix Jean Pierre Vauvert
Ferrand Thierry Tarascon
Fesquet Jean Paul Vergèze
Galland Jacky Nimes
Garnès Jean Marsillargues
Gibert Philippe Grans
Grando René Nimes
Granier Roger Codognan
Gras Jean Marie Arles
Guerrero Roland Lunel
Hournarette Daniel Arles
Jonet Jean Luc Nimes
Jouannet Jean Marguerittes
Laroche André Salon
Lesuzeur Guy Château
Louys Gérard Arles
Marchand Robert Lunel
Marmugi Claude St Gilles
Martel Michel Eyguières
Martin Yvan Martigues
Martinez Mariano Beaucaire
Massol Patrick Beziers
Massol Gérard Beziers
Meneghini Christian Beaucaire
Meneghini Patrice Le Crès
Montoya Michel Lune
Muscat Gérard Beaucaire
Nougarède Jean Claude Arles
Paredès Christian Lunel
Passemard Joel St Gilles
Quilés Frédéric Le Cailar
Rado Georges Arles
Rado Bernard Arles
Rado Albert Beaucaire
Roumajon Jacques Fontanès
Roux François Marseille
Ruas Xavier Vergèze
Sanchez André Mauguio
Sanchis Bruno Beaucaire
Seguier Bruno Lunel
Séguier Frédéric Lunel
Simèon Raymond Marsillargues
Simèon Jacky Pérols
Simèon Maurice Pérols
Simèon Jean Pierre Pérols
Souberan Alain Baillargues
Tognetti Jean Marc St Laurent
Trinquier Guy Lunel
Ugolini Gérard St Remy
Vache Pierre Mauguio
Vache Patrick Mauguio
Vallat Jean Marie Fontanès
Verando Gérard Istres
Villard Yvan Marguerittes
Volpellière Mario Marsillargues
Vosahlo Acky St Géniès
Zaffaroni Max Marseille
Zerti Alain Montfrin

P.-S.

Liste forcément incomplète, le nom de la ville est celui de leur résidence, cette année là...

12 Messages de forum

  • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 12:04 , par Laurence LA BOHEME

    bonjour,
    j’avais 17 ans, il y en a plein que j’ai vu raseter dans la liste.

    Enfin à Sommières c’était beaucoup Castro, Barbey Monsieur Barbeyrac, les raseteurs Siméon, et les Rado.

    J’allais pas ailleurs, je faisais piscine à Sommières et direct arènes et je remontais au mazet.

    cdt.

    Répondre à ce message

  • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 12:10 , par Laurence LA BOHEME

    re,
    et le raseteur Jacques Roumajon , je ne me souviens pas trop des autres,,Chomel ne m’a pas plus passionnée que ça, voilà.

    Les anciennes arènes les planches pinçaient les fesses..avant que Madeleine Solignac célèbre les nouvelles arènes conçues par Monsieur....Jean-Jacques Andrieu architecte.

    Ce que j’ai vu la contre piste pleine avec des accidents bien sûr, les gens buvaient, faisaient la fête votive...

    Je pense que les raseteurs avaient une meilleure hygiène de vie que leurs supporters quoique on m’a déjà dit qu’au début de la course libre des raseteurs buvaient un petit coup avant de raseter ha ha ha....
    ça c’est vrai, et d’autres avaient compris qu’il fallait faire beaucoup de sport et avoir une très bonne hygiène de vie...

    cdt

    Répondre à ce message

  • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 13:48 , par Laurence LA BOHEME

    rebonjour,
    il n’y avait pas encore de niveaux : As, Avenir, Honneur je ne souviens plus,

    Ho ça dû être le bazar aussi, ben oui de tout temps les jalousies, les entourloupes, les magouilles, et j’en passe...

    Quoi de plus humain.

    Répondre à ce message

  • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 14:38 , par Bernard

    Effectivement il y avait déjà des catégories :
    Une date au hasard, 14 juillet 1980
    — AS PSL, Remoulins, St Martin ,Fontvieille, Sommières
    — Avenir : Paluds, (to) jonquières,

    pour Sommières:avec 7.000 fr assuré
    — vauban, st genies, banaru : Janin
    — occitan, diamant, st gillois : Mailhan

    les raseteurs : Lopez, Vallat, Passemard, Bellagamba, Roumajon, Castro

    Cette année là Barbeyrac et Pascalet de Rébuffat ont gagné la cocarde d’or

    Répondre à ce message

    • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 14:50 , par Laurence LA BOHEME

      merci pour ces informations. cdt.

      Répondre à ce message

    • Les raseteurs en 1980 Le 3 novembre 2018 à 10:48 , par Liberté

      n’oubliez pas qu’il y avait aussi le trophée de l’aficion organisé par le journal La Marseillaise, trophée disputé dans les arènes de Mouriès, Palud de Noves, Noves, Fontvieille etc...

      peut être pouvait-on assimiler ce trophée au groupe 2 d’aujourd’hui ?

      En tous cas ce trophée était auréolé d’un prestige que le groupe 2 est bien en peine d’afficher aujourd’hui.

      Liberté

      Répondre à ce message

  • Les raseteurs en 1980 Le 2 novembre 2018 à 17:49 , par Laurence LA BOHEME

    Bien,
    en cette année 2018, 38 ans après ils sont 91 entre les 3 niveaux donc à peu près pareil,

    cdt.

    Répondre à ce message

    • Les raseteurs en 1980 Le 3 novembre 2018 à 07:26 , par Bernard

      Et comme il y a 2 fois plus de courses, pour le même nombre d’acteurs sportifs !!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Les raseteurs en 1980 Le 3 novembre 2018 à 13:40 , par Laurence LA BOHEME

        bonjour,
        cela partage le public, bien ou mal quoique cela permet à plusieurs clubs taurins d’attirer du monde, et bien sûr les raseteurs doivent être à fond sportivement.

        Je pense je peux me tromper.
        Que ceci explique en partie les nombreux raseteurs blessés tout au long de la saison entière de mars (et oui) jusqu’à fin septembre à peu près.

        cdt

        Répondre à ce message

Répondre à cet article