Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2019 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 26. Manades-Manadiers > de Taureaux > BLANC-ESPELLY > Manade Blanc - Espelly

Manade Blanc - Espelly

jeudi 6 décembre 2007, par Archives

Bernadette et Georges Blanc sont manadiers depuis le 26 octobre 2001. Leur grande passion des chevaux et des taureaux les a amenés à acquérir une manade et, quoi de plus naturel que celle de l’oncle de Bernadette, monsieur Albert Espelly.

Texte et photo : Monique ROGGI - 2005

Cette manade, ils la connaissent et savent que, depuis 1921 qu’elle existe, le travail de sélection est déjà avancé et qu’il a prouvé les résultats de cet élevage.


Lieu de travail : Mas San Miguel - Route de Vauvert/Montpellier à Saint Gilles Gard (70 ha)
Le bétail : Environ 150 bêtes - 2/3 de vaches et I /3 de taureaux - plus 30 à 35 veaux chaque année.
La devise : Azur-Sang-Or La marque : " E "
L’escoussure : Les 2 oreilles en tranche de melon en bas.
Les gardians : Une dizaine d’amateurs qui viennent le dimanche et dès qu’ils le peuvent donner un coup de main pour trier, faire les clôtures ainsi que tour les travaux nécessaires à la vie d’une manade.
Réception : Depuis le début de l’année, une salle pouvant accueillir près de 300 personnes est prête. Pour l’instant, les installations sont déjà fort sympathiques et permettent d’organiser des fêtes, anniversaires, mariages et bien entendu de formidables ferrades.
JPEG - 38.8 ko

Ces jeunes manadiers se sont vus récompenser, en 2004, du fruit de leurs efforts par la participation d’Andalou à la finale du Trophée de l’avenir-Espoirs à Beaucaire, ce qui confirme la lignée des taureaux que nous avions l’habitude de voir évoluer à la manade Espelly, à savoir des bêtes réputées difficiles tels que : Marmot meilleur cocardier de la Cocarde d’Or 1977, ou Bamboche qui reçut le diplôme d’Or du Trophée de l’aficion 1978 sans oublier Prince, Angora et Musicien, plus les deux victoires obtenues en 1975 et 1985 au Trident d’Or, ainsi que Vanneau, Charmentoun, Baccara et Colibri.

Souhaitons à cet élevage que les espoirs Piemenson,Valentin et Quéco suivent l’exemple donné par Andalou pour la pérennité de cette manade qui travaille en famille et dans la continuité de l’esprit Espelly.
Souhaitons que les vaches Griotte et Colette sachent, elles aussi, faire honneur à Mado qui fut sacrée Cocardière d’Or en 1992.
Les voeux de Bernadette et Georges sont de renouer avec les arènes où les pensionnaires de la manade Albert Espelly avaient l’habitude de sortir, il y a quelques années en arrière, époque où monsieur Jean Sol, alors gardian à cette manade, s’occupait des bêtes.
Amis de l’époque, amis d’aujourd’hui, ces jeunes manadiers seront heureux de vous recevoir et vous serez les bienvenus au Mas San Miguel.

téléphone : 06.82.58.13.64.

Première mise en ligne le 6 décembre 2007

P.-S.

1.859

Répondre à cet article