Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2020 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Maussane

Le Trophée de l’Huile a manqué d’assaisonnement

Maussane

Seul Ruscassier avait le rythme

dimanche 21 juin 2015, par Yves Bustin

Cette course comptant pour le Trophée de l’Huile s’est déroulée avec un mistral important, devant une entrée correcte, malgré une concurrence assez sérieuse aux alentours

Trois manades provençales étaient à l’affiche, Caillan, Fabre-Mailhan et Laurent.
Les 7 prévus se sont présentés à l’appel d’André Paillet. Cadenas(15pts) et Ciacchini(7pts) ont été les plus motivés, étant aussi les seuls à marquer des points. Mais tous les autres se sont démenés pour emballer la course, tels que Maurel, Moutet, Martin-Cocher, Ferriol et Sabatier.
Mais les noirs ont été mis en échec, seul Cactus aura sauvegardé ses ficelles.

Résistant au déluge", DIOGENE de Fabre-Mailhan (7.54) va se montrer vaillant au possible.
Mais des hommes motivés, à la limite de la régularité, le poussent à défendre sa deuxième ficelle à la 6ème minute. Maurel lui lève les deux et à la11eme, il écoute Car m’en avant de rentrer aux Bernaches. Avec beaucoup de générosité,

APACHE de Caillan (15.9) ne s’économise pas.
Sans ruse, il participe allègrement à la bataille. Tout en préservant 4 minutes ses attributs, il va se poser un peu plus pour conserver son unique ficelle. Qu’il laisse à Moutet après 9 minutes.

Le "piquant"CACTUS de Laurent, (33.6) connu pour ses franchissements de barrières, n’est approché qu’avec prudence.
Les reprises sont compliquées tant il est mobile. Et quand il s’arrête, il n’y à pas grand monde pour aller le chercher. Il rentre avec un gland et en silence. Comment le juger ?

ADES de Fabre-Mailhan ((5.18) est intéressé par le jeu, mais il lui manque de l’impact.
Tout est accepté et quand Ciacchini va le provoquer, il se dresse haut. Mais pris au vire-vire, il se retrouve nu à la 8 ème, rentrant lui aussi sans la musique.

Pour RUSCASSIER de Caillan, (08.8) deux minutes après son entrée, il est aux ficelles.
Mais son tempérament cocardier prend le dessus. Il se déplace avec beaucoup de lucidité et son installation dans les angles l’autorise à dominer. La 1 ère ficelle, accordée à Cadenas, est rendue par Joachim à Maurel et ça c’est un beau geste...La seconde, explosée à nouveau par Cadenas, finira dans le crochet de Ciacchini. Le meilleur du jour, qui a confirmé ses 2 sorties brillantes à Eyragues et à Rognonas.

Le dernier, PACHA de Laurent (34.7) n’a jamais pu imposer son autorité.
Menant sa course au petit trot, il sera vite rendu aux bobines. A la 6 ème, Moutet lui décroche la première et à la 10 ème, c’est Cadenas qui siffle la fin. Sans une seule action notable...pour un sixième.

Y.Bustin

Répondre à cet article