Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« septembre 2020 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
 

Aujourd'hui 27 septembre 2020

-charrette Saint Michel : le 27 septembre 2020 - à  CABANNES

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Indissociables : Manades - Manadiers > de Taureaux > POURQUIER père et fils (1945 - 2014) > Notes sur la manade Pourquier André 10045

Notes sur la manade Pourquier André 10045

lundi 1er mai 2017, par Bernard

Croisés Espagnols

Manade fondée en 1945

Pâturages : Amphise

Origine Lescot Augustin

Achat de 45 bêtes à Bonnaud-Jalabert
Achat de 12 bêtes à Jo Durand

Ensuite croisement avec un Portuguais et un espagnol (Cobaleda)
6 vaches landaises venant d’Espagne (Maigret ?)

.
Vendu en 2014 a un dénommé Raphaël Chaubet les 135 bêtes et le fer
Pâturage au Mas la Grande Rougnouse (Wikipédia)
— Devise : bleu,jaune,noir
— Feu : un tétraèdre

.
La ganaderia de toros Pourquier a été créée en 1945.
Après les débuts de son père, Jean-Marie Pourquier renouvelle avec des vaches et étalons en provenance de Yonnet (Pinto Barreiro) et de Guardiola (Villamarta). Donc toros issus de la lignée Vistahermosa.
Durant de nombreuses années, il développa et améliora sa ganaderia et obtint de très bons résultats, autant en novilladas qu’en corridas (1ère novillada piquée en 1954 et 1ère corrida de toros en 1962).
Après une parenthèse entre 2005 et 2008 due à un abattage total pour raison sanitaire, Jean-Marie Pourquier relance son élevage de toros.
Il acquiert un lot de vaches marquées du fer de « Miranda de Pericalvo », un lot de vaches d’origine « Marqués de Domecq », et un sémental marqué du fer de « Daniel Ruiz ».
Après de premiers résultats très prometteurs, il prend une retraite bien méritée en 2014.


Raphaël Chaubet, aficionado depuis son enfance, passionné du campo, aficionado practico depuis 15 ans, rachète en février 2014 la totalité de la ganaderia Pourquier, soit 135 bêtes, ainsi que le fer.
Toute la ganaderia restera sur le même domaine, au Mas de la Grande Rougnouse, en Camargue, sur les vertes prairies de la commune d’Arles.
Pour l’instant, Raphaël Chaubet continuera de lidier tous les produits issus de cette base sous le fer « Ganaderia Pourquier ».
La société agricole et les activités annexes, dont la vente de viande, sont sous l’appellation « Les Toros de la Grande Rougnouse ».

P.-S.

Extrait de " notes sur les manades" de G.Gadiot

1 Message

Répondre à cet article