pesquier

vendredi 2 avril 2004

Du N. C. masc. provençal pesquié francisé : vivier, réservoir, bassin
(l’eau en Camargue)


Dérivé de pesco : pêche (gau-pesquié : cormoran)

Lieu où on peut pêcher

Mare artificielle servant de réserve d’eau lorsque les marais s’assèchent, qui peut servir de réservoir à poissons, et où les animaux viennent s’abreuver.

Remarque : un cocardier de Saumade - le n°623 - (voir chiffres sur les cocardiers* ) porte ce nom.


p

Mots-clés

Accueil du site