BARANGER René

lundi 3 janvier 2022, par Salva

RENÉ BARANGER, écrivain camarguais, passa quatorze ans de sa jeunesse et de son adolescence en Camargue pour suivre la rude école du maître provençal, le Marquis Folco de Baroncelli-Javon.


L’auteur dédicace son livre :
"Jérôme, Gardian de Camargue"
Ouvrage de 220 pages, illustré de 13 dessins à la plume par Jean Marignan

Il fut, dès son plus jeune âge, le compagnon de travail et de « combat » de ce fervent mainteneur des traditions provençales et camarguaises.

Dans l’atmosphère enivrante que subissait, à cette époque, la demeure de cet homme admirable, au Mas de l’Amarée, près des Saintes-Maries-de-la-Mer, René Baranger eut le bonheur inestimable de côtoyer la multitude de félibres et gens de lettres qui se pressaient, comme pour un office, à l’appel du "Seigneur de ces lieux".

Forgé à cette belle école de la nature, de la poésie, dirigé et conseillé par Folco de Baroncelli-Javon, celui qui fut d’abord gardian puis bayle-gardian, manadier, directeur d’arènes, acteur, organisateur de spectacles taurins, ne pouvait manquer, après les multiples péripéties de sa vie aventureuse et mouvementée, peut-être précisément à cause d’elles, de s’emparer énergiquement du flambeau que lui avaient légué ses amis disparus pour le ranimer avec une vigueur, une fougue pleine d’enthousiasme.

On lui connait de nombreux ouvrages sur la Camargue, la vie pittoresque du folklore provençal et languedocien :

Gardiennage en Camargue, la vie du cow boy 1936

son premier, qui fut écrit dans sa petite cabane de chaume durant son séjour à la manade baroncellienne

Les liens sont actifs au fur et mesure de la parution des articles...

Un an de gardiennage en Camargue 1936
Sylvéréal toute la Camargue * 1957
Cavalier de Camargue 1958
Camargue régionaliste et touristique 1960
Ferrade de tous les temps * 1960
Jérome, gardian de Camargue 1960
Camargue d’aujourd’hui 1962
Les jeux de Camargue 1965
Jouer aux Cow-boy 1966
Une histoire de drogue en Camague 1966
Camargue chère->12186] * 1970
Comment on devient gardian 1972
Gardianage en Camargue, défendons la Camargue 1973
Gardian j’était aussi cow boy 1975
Nouvelle et récit de Camargue 1977
Emma la Caballera * 1978
Mon ami le cheval Camargue * 1978
Le taureau de Camargue 1979
Pouesio Camaguenco 1982

René Baranger s’occupa également de cinéma, il apporta sa collaboration à de nombreux films ; cela, dans les emplois les plus divers.

Gitanes 1932
Paris - Camargue
Le soleil a toujours raison
Roi de Camargue
La Femme et le Pantin
Cartacalha, reine des gitans * 1942
Vendetta en Camargue 1950
Le salaire de la peur 1953
Au Pays des Etangs Clairs

Il participa à « Gitanes », « Paris-Camargue », « Le soleil a toujours raison », « Roi de Camargue », « Vendetta en Camargue », « Le salaire de la peur ».

Il assura la régie des extérieurs camarguais de « La Femme et le Pantin » ; enfin, il réalisa lui-même un moyen métrage « Au Pays des Etangs Clairs ».

Bien que ses occupations le retiennent souvent dans le Midi, pendant l’été, il s’intéresse à de nombreuses sociétés parisiennes : Les Amis de la Camargue, Le Club Hippique du Lasso de Paris, Les Amis de la Langue d’Oc, Les Enfants du Gard à Paris.


Salva

BARANGER René

Mots-clés

Accueil du site