Hommage à « Goya » Taureau de Camargue

jeudi 10 mai 2012, par Magali

Poème de Pierre Bourcet
Les Marquises
18 juin 1986.


- Retour à Goya

Pendant près de 20 ans, une génération
N’a vécu que pour toi, une vénération
Tu étais « Le Seigneur » enfant de la Camargue
Idole incontestée, de Salin à Aimargues.

Quand arrivait pour toi l’instant de t’élancer
Dans le « rond » de lumière, la poussière dorée
Semblait t’auréoler, nimbant ta silhouette
D’une couronne d’Or, symbole de la fête.

C’est vrai, tu étais beau, ton habit de lumière
C’était ton noir brillant et ton allure fière
Lorsque tu bondissais, élan de tout un corps
Le public se levait, le voilà le « Biou d’Or ».

C’étaient tes enfermées et tes coups de barrière
Célèbres de partout, des Saintes à Beaucaire
Forçant l’admiration de tous tes raseteurs
Inspirant le respect et quelque fois la peur.

Ton image sera pour tout ton entourage
Témoignage vivant de force et de courage
Repose maintenant, aux Marquises, chez toi
Tombe toujours fleurie, hommage a un Roi.

Pierre Bourcet
Les Marquises
18 juin 1986.

P.-S.

5.117


Magali

Poésie

Mots-clés

Accueil du site