Tambourin

Instrument traditionel de musique en Provence

lundi 21 septembre 2009

Espèce de tambour

Instrument de musique traditionnel


L’origine de l’instrument remonte au Moyen-Age,.

Le terme de tambourin date d’environ 1905

Le tambourin est un cylindre de noyer de 35 cm de diamètre sur 70 cm de long.

C’est un instrument à "répercussion" : le coup de massette (baguette équilibrée) frappe la peau de dessus (peau de veau mort-né), le mouvement d’air provoqué dans le cylindre fait vibrer la peau de dessous, plus dure (peau de chèvre), renvoie l’air vers la peau du haut et fait vibrer la chanterelle (ficelle tendue plus ou moins en travers sur le dessus) : c’est la basse continue et le "chant de la cigale" si particuliers au tambourin.

Les peaux sont fixées par des cercles tendus par des cordages qui se fixent sur des boutons en os pour les plus beaux instruments, simples clous pour les plus ordinaires.
Une courroie de cuir permet de tenir le tambourin sur le bras gauche (saignée du bras).
Les plus beaux tambourins sont fait de panneaux de noyer sculptés à la main.

Le 16 mai 2003, Lyly sur cet article tambourinaire , nous expliquait :

Il en existe de différentes tailles (hauteur et diamètre), et en plusieurs bois : olivier, chêne, contre-plaqué, André Gabriel en a même un en verre !!

Rapide description :
sur un fût variable, des cordages à tendre pour tirer et tendre les peaux.
Ces peaux sont, pour celle de dessus, en peau de veau mort-né, et celle de dessous est une peau de chevrette.
Sur la peau de dessus, il y a une chanterelle, que la répercussion des vibrations après battement avec la masseto fait vibrer, ce qui lui donne cet air de cigale.

Pour la timbale, qui fait un bruit plus sourd, il n’y a pas de chanterelle et les deux peaux sont en chevrette .

P.-S.

Source : site "en Provence pays de grasse"

nb : pour plus de détails consulter l’ouvrage :
Le Galoubet-Tambourin, de Maurice Guis ; Thierry Lefrançois et Remy Venture, édité par édisud


t

Mots-clés

Accueil du site