Alfred Blatière

lundi 9 janvier 2012, par Robert Faure.

Ce fils de tonnelier, né en 1878 à Vergèze, se passionne pour le taureau de Camargue depuis sa jeunesse.
Homme de conviction, entrepreneur visionnaire, ami du fondateur de la Source Perrier, il en devient le premier transporteur.


- 1902 Mariage avec Marguerite Rouger
- 1908 Naissance d’Arthur
- 1914 Mobilisé à Raon-L’étape
- 1917 Naissance d’Alfred nommé Frédou
Après la première guerre mondiale il décide de devenir éleveur de taureaux. La manade Blatière est créée en 1921 avec l’achat de deux vaches à Fernand Granon et 6 taureaux à l’empresa de Béziers.

Nouvelles acquisitions à Camille Gourdon de Vauvert en 1923 puis à Mr Rouvillain au début des années 1930.

- 1929 Suite au grand froid, disparition d’une partie de l’élevage au bois des Rièges pendant l’hiver

- 1937 première récompense obtenue à Chateaurenard par la prestation de Vergézois I
Mariage d’Arthur et d’Yvette Floutier

- 1939 Naissance d’Annette fille d’Arthur et d’Yvette
- 1941 Naissance de Jacques, fils d’Arthur et d’Yvette
- 1943 Mariage de Frédou et de Lucette Gay

À partir de 1943 la royale de Blatière sera reconnue comme l’une des meilleures par les aficionados et la presse.

- 1945 Naissance de Martine fille de Frédou et de Lucette
- 1946 Naissance de Catherine fille de Frédou et de Lucette
- 1950 Grave accident au passage à niveau de Vauvert. Gandar blessé, perd sa corne droite
- 1953 Sensationnelle course de Gandar à la cocarde d’or en Arles
- 1955 Premier Biòu d’Or de la manade avec Gandar

Alfred Blatière est un homme comblé. Sa clairvoyance, sa compétence et son travail ont porté l’élevage tant apprécié du monde taurin, au faîte de la notoriété.
Aidé dans son œuvre par l’amour indéfectible de son épouse et de ses enfants, le grand manadier s’éteint à Vergèze le 3 janvier 1960 .

P.-S.

418


Robert Faure.

BLATIÈRE

Mots-clés

Accueil du site