Pour le ’’Conseil des ministres du 31 Juillet 2010’’ ...

dimanche 3 février 2013, par SalvaLes Camarguais (F.L.I.C.)

Une déclaration du "Front de Libération Indépendantiste de la Camargue" (le F.L.IC.)

(A lire avec humour...)

""Le Conseil des ministres de ce jour revêt un caractère majeur, en matière de politique intérieure de La Camargue.
La présence de notre Ministre des affaires estrangères témoigne de l’importance du dossier à débattre. En effet, notre gouvernement doit prendre des décisions en matière d’autorité ornithologique. " (...)


Nous constatons depuis plusieurs années, une augmentation croissante des oiseaux migrateurs, donc « Oiseaux de voyage ». (...)

Chasseurs d’Afrique, Sarcelles, Passereaux, Pouillot Véloces et bien sûr Flamands Roses…
Certains oiseaux vont jusqu’à doubler leur poids afin de traverser la Méditerranée sans escale, pour convoler vers l’Afrique ; on trouve aussi parmi les migrateurs certains rapaces diurnes.

Ils volent, chassent, et constituent des phénomènes de bandes.
Nous ne pouvons tolérer davantage ces problèmes de comportement.

Certains ont été vus mariés portant une bague, à la patte. Ils arrivent très souvent de contrées estrangères, s’installent quelques mois, se nichent, se reproduisent et repartent après quelques mois de squats et de profits en terre Sainte.

La Camargue forme l’un des plus grands centre migratoire Européen.
Faut-il prendre des mesures contre les communautés migratrices ?
Faut-il envisager l’évacuation des camps illégaux ?
Faut-il multiplier les aires d’accueil, sous forme de parc Ornithologique afin de maîtriser les flux et les débordements ?

La Camargue est pourtant très fière d’être une terre d’asile, mais :

- les culévas se révoltent de ce génocide organisé,

- les rainettes terre de port sont la cible privilégiée du Héron cendré, elles restent désormais cloîtrées dans leurs marais et refusent de s’exprimer.

- Même les lézards sont fuyants, tétanisés, ils se déplacent en toute précipitation, nous ne sommes pas parvenus à les entendre.

- Les cigales déchantent de plus en plus,

- les fourmis se sont mises en grève,

- les mouches s’enferment de plus en plus dans les maisons.

La communication avec les espèces devient quasi inexistante et fortement compromise dans les mois à venir.
L’étude des écosystèmes camarguais révèle une situation catastrophique qu’il faut absolument endiguer. Faute de solution efficiente, nous serions confrontés à une situation de crise économique sans appel.

J’en appelle à votre rigueur, votre réactivité, votre altruisme, et votre clairvoyance pour que nous puissions dès aujourd’hui être en capacité de dégager des propositions concrètes en termes d’amendements ou de lois, à notre parlement.

Merci de votre écoute et à la vôtre !

P.-S.

Trouvé sur :
http://lescamarguais.canalblog.com


Salva

Les Camarguais (F.L.I.C.)

Le F.L.I.C.

Mots-clés

Accueil du site