Course aux As de Sommières, dimanche 24 juin 2012

mardi 26 juin 2012, par SalvaBoumian

Une belle entrée (presque plein) malgré la concurrence pour cette complète de Ricard.
La vivacité et la diversité de la deuxième partie nous a fait oublier une première partie plutôt tristounette où le fait marquant a été cette partie du public qui pour encourager les raseteurs s’est levé et entonné un "Allez les Bleus !" goguenard dont on se souviendra.


JPEG - 188.3 ko
Une belle entrée !
JPEG - 133.5 ko
Toujours là !
JPEG - 138.2 ko
L’aîné du CT : "Présent !!!"
JPEG - 146.8 ko
Le Cailar...
JPEG - 127.6 ko
Monsieur Jean
JPEG - 140.8 ko
Le Manadier

Voici ce qu’en a pensé notre ami Boumian :

 Du Ricard dans les arènes des berges du Vidourle.

Les Ricard et H. Poujol : la dose rafraichissante.

Les arènes ombragées ont enregistré une belle affluence.

.
Le Président C. Garrido et le club taurin « Lou Carmen » se sont assuré la présence des raseteurs : Errick, Lafare, Matray, Outarka, Poujol la classe à l’état pur, Rey, Oleskevich, Sanchis, plus quatre tourneurs.
JPEG - 145.6 ko

Il fallait de la technique, de l’audace pour affronter ces cocardiers du domaine de Méjanes .
Beaucoup de diversité dans cette royale qui attire toute l’attention de l’aficiouna et qui exclut toute somnolence .
Si la première partie est à mettre aux archives car elle n’a jamais décollé, le public a d’ailleurs chambré les blancs par le slogan « allez les bleus », heureusement il en est pas de même pour la deuxième dans laquelle les quatre cocardiers n’ont pas fait de la dentelle et les hommes qui subitement se sont motivés à l’image de H. Poujol qui a donné le déclic.

 <u>1ère partie :</u>

.
Victor : Il se place au centre puis il laisse passer, puis subitement il se dégonde en poursuivant au-delà des planches. Un quart d’heure long. 1 Carmen.
JPEG - 74.8 ko
Victor rentre 2F
JPEG - 130.3 ko
JPEG - 150.7 ko
JPEG - 139 ko
JPEG - 98.8 ko
JPEG - 146 ko
Janeiro rentre 2F
.
Janeiro  : Dès sa sortie il fait son carnaval. Il va chercher Errick sur les tubes (sans mal). Le public gronde, la direction débourse les primes, personne n’est motivé. Matray le fait monter au tubes et Outarka lui prend sa cocarde (400€) à la dernière seconde. Deux Carmen.
JPEG - 138.3 ko
JPEG - 147.8 ko
JPEG - 147.4 ko
JPEG - 160.8 ko
.
Offley  : Aux attributs il n’a guère de réaction, mais aux ficelles il ramène ses adversaires en mettant le poitrail en conclusion. Matray (2 fois) Outarka (2 fois). 11minutes de course 3 fois Carmen.
JPEG - 134.9 ko
Ophley rentre Nu
JPEG - 124.5 ko
JPEG - 147 ko
JPEG - 123.8 ko
JPEG - 122.1 ko

 <u>2nde partie :</u>

JPEG - 122.2 ko
JPEG - 117.9 ko
JPEG - 130.8 ko
Eros rentre Nu
Eros  : En deux minutes il défend ses ficelles. Un léger coup de tête au contact préserve son temps. Pris dans un vire-vire il rentre dans des séries qui déclencheront le disque (6 fois) Matray, Outarka, Rey seront de bons adversaires. 13 minutes, applaudi et honoré.
JPEG - 168.1 ko
JPEG - 134.1 ko
JPEG - 126.3 ko
JPEG - 127.3 ko
Bendor  : Dans ses conclusions il percute et cloue les cornes. Son placement impeccable le rend coriace. Malgré tout Poujol qui sera son principal adversaire lui fait réaliser des prouesses. Ses deux ficelles rentrent avec des applaudissements et la musique qui a joué 5 fois.
JPEG - 134.6 ko
Bendor rentre 2F
JPEG - 127.7 ko
JPEG - 111.9 ko
JPEG - 114.2 ko
JPEG - 88.8 ko
JPEG - 147.7 ko
Dubonnet rentre 2F
Dubonnet  : Attention il ne faut pas trainer, à la 3em il voyage après le vauverdois, à la 4em après ce même Poujol il brise les planches. 5em, 6em il passe largement le poitrail aux trousses d’Outarka. Aux ficelles les passages sont moins nombreux mais tout aussi honorés avec brillance, comme sur Poujol aux 10em et 14em. Ses deux ficelles retournent au couteau du gardian, avec des applaudissements et la fanfare qui a joué 6 fois.
JPEG - 152.2 ko
JPEG - 133.7 ko
JPEG - 133 ko
JPEG - 121.2 ko
JPEG - 164.3 ko
JPEG - 142.4 ko
Mariachi  : Un petit tour de la propriété et la machine démarre. Il rentre en danse avec Poujol qui, en couple, réalise des poursuites dont ont ne voit jamais la fin. Par la suite tout le monde s’y colle avec un plaisir évident et cela devient un vrai régal. 9 minutes avec des coups de barrières à foison, la musique en continu. Sa rentrée est ovationnée, récompensée comme il se doit. La première partie à la sortie du public était oubliée. Sacré Hadrien…. .
.
Hors Points

Rentre Nu
JPEG - 135.2 ko
JPEG - 135.1 ko
JPEG - 116.1 ko
JPEG - 111.5 ko

Salva

Boumian

C. R. 2012

Mots-clés

Accueil du site