L’Olivier

samedi 7 septembre 2013, par Bernard


L’olivier
N’est pas très grand, ni très imposant
Mais ses rameaux d’argent lui confèrent un port de tête élégant
Alliant force et souplesse,
Résistant vaillamment au Mistral et au soleil brûlant qui l’agressent.
Son tronc noueux
Coiffé de fines ramures
Emperlent en automne de fruits généreux
Le gris vert de sa chevelure.
Ses feuilles abondantes et légères
Miroitant la lumière
Au plus petit souffle de vent, s’embrasent de raffinement.
Auréolant sa délicate silhouette d’un charme apaisant.

L’olivier
Au symbole de paix
Illumine de sa noble présence
Les terres de Provence.

Monique Garcin


Bernard

Poésie

Mots-clés

Accueil du site