Le taureau Camargue

lundi 16 décembre 2013, par Bernard


Le gardian revoit le noir taureau gracieux
à la tête bien haute
les cornes en parade
il a la rage sanguinaire
du taureau triomphant.
Le gardian revoit la charge tourbillonnante
et regarde luire les cornes.
Le public se réjouissait de
le voir plein d’entrain
sautant la contre piste, avec grande facilité
puis sautant de l’autre coté, revenait seul
dans la piste, pour recommencer le combat.
De ces taureaux, nous nous souviendrons
avec fureur, avec passion.
Amis, faisons le serment
de maintenir l’engouement
pour nos belles traditions.

P.-S.

Texte trouvé dans la thèse vétérinaire de Cardinale, non signé


Bernard

Poésie

Mots-clés

Accueil du site