Au sujet de la 2eme journée de la Palme à Beaucaire

lundi 20 juillet 2015, par Liberté

Les dimanches se suivent et ne se ressemblent pas.

D’abord cette affiche où les taureaux ne sont pas ceux présentés à la commission taurine de Beaucaire quelques mois avant.


Encore que là on peut comprendre parfois la complexité du montage de la course pour de raisons de disponibilité du bétail.

Ensuite, les raseteurs dont on ne parvient jamais à fidéliser une équipe de base comme l’a toujours demandé l’AT Camarina en commission taurine (mais au fait, où est cette commission taurine qui n’est plus convoquée pour donner son avis ?) en tenant compte bien sûr des entrants potentiels pouvant jouer les troubles fêtes comme déjà vu.

Le résultat de cette 2° journée de Palme a reposé sur les seules épaules de CADENAS.
Ce qui est peu tout le monde en conviendra dans une telle compétition.
Et les 3° couteaux, ou les vieux briscards, sont loin de faire le poids en remplacement des Katif, Belgourari, Zekraoui, Bouarghane...etc pour ne citer que les plus valeureux.

Quand aux taureaux, Ulmet, Mignon, Boer..auront été les seuls taureaux dignes d’une Palme d’Or.

Que dire alors des deux derniers Biset et Jupiter dont tout le monde connaît les qualités cocardières et qui n’ont pu s’exprimer qu’en 9 minutes à eux deux victimes d’un encocardement ultra léger voulu par leur propriétaire, un peu comme si des parents voulaient coûte que coûte maintenir leurs enfants dans une maternelle pour ne pas les voir grandir.

Quelle erreur mon Dieu !

Liberté


Liberté

Echos des gradins

Mots-clés

Accueil du site