Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2022 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Les Associations > Camarina > 2021 : Remise des Trophées CAMARINA (3/4)

2021 :
Remise des Trophées CAMARINA
(3/4)

lundi 15 novembre 2021, par Salva

Hommage à la manade Nicollin Frères par Bernard Dumarcher et hommage rendu par Thierry Peyret à Youssef Zékraoui.

BEAUCAIRE LE 12.11.2021

HOMMAGE à la Manade NICOLLIN Frères et à leur TAUREAU « BAYARD »

Chers amis afeciouna,
La force de l’image est extraordinaire et en cinq petites minutes vous avez compris pourquoi BAYARD de la manade Nicollin a reçu le 26èmeTrophée Camarina ainsi que le titre de meilleur taureau sur les trois courses de la Palme d’Or.

J’appelle auprès de moi Guillaume Granchi qui en compagnie de Geoffrey Barbeyrac ,son cousin germain, assure la destinée de la manade Nicollin en tant que bayle. Tous deux ont succédé à Jean Pierre Durrieu et Jean Pierre Gelly que personne ne peut oublier.

Cher Guillaume, en vous recevant, nous recevons la manade Nicollin, propriétaire d’une race, vous le savez mieux que nous, qui est l’héritière de tout un pan de l’histoire de la Camargue.

En effet Louis Nicollin a acheté la manade Lafont en 1997.
Qu’est-ce que l’on n’a pas dit ou écrit à l’époque. Que vient faire le Roi des poubelles dans ce milieu…Paix à son âme, mais entre nous, toutes ces remarques, Loulou s’en fichait comme de sa première chemise.
Et pourtant 24 ans après, l’implication des Nicollin est totale et personne ne discute sur leur avenir ni sur la compétence de la famille et de leur équipe.

C’est oublier un peu vite que lorsque Jean Lafont a acheté la manade aux frères Delbosc en 1945 ce fut une déflagration énorme dans le monde très fermé de la Camargue.
Que vient faire ce jeune dandy aux chemises fleuries, sans aucune expérience ?
Et pourtant le jeune dandy a mené pendant 52 ans cette race vers les plus hauts sommets.

La manade Nicollin, c’est la race Lafont, la race Granon, la race Combet, c’est la continuité depuis la formation du troupeau en 1851, il y a 170 ans.
Vous êtes les héritiers de cette race et vous pouvez en être fiers.

Et BAYARD est issu de cette branche Combet Granon.

Quand il rentre en piste on dit immédiatement « C’est un Granon ». Son allure, sa prestance, son frontal, tout est là
Aujourd’hui il a 12 ans, ce n’est pas un jeunot. C’est le pilier de votre Royale, l’élément sûr, qui ne passe jamais au travers, alors que LANDIE ou BOUMIAN sont les côtés brillants et IMAGIE le côté un peu fou-fou voire imprévu.
BAYARD a besoin d’être bousculé pour briller, de bisquer comme à Beaucaire, et là tout son métier apparaît, sa qualité de stratège par exemple devant le toril, prenant le raset à gauche et chassant immédiatement les droitiers, comme un grand taureau doit le faire pour éviter d’être dominé par les reprises.

Ce taureau est complet, curieux aussi, capable la même année de faire des courses ultra classiques brillant sur des rasets longs ou dans les séries, et puis un autre jour d’être franchement barricadier comme à Beaucaire ou au Grau du Roi.

Chers amis, oui, BAYARD a été une belle lumière, dans la grisaille de la Palme d’Or 2021, celui que l’on n’attendait pas, un Nicollin dans la plus pure tradition.

Mesdames et Messieurs, le taureau BAYARD, la manade Nicollin et leur bayle Guillaume Granchi qui apporte tant de soins à leur manade méritent une formidable ovation pour leur victoire indiscutable de ce jour.
Nous sommes très fiers de vous retrouver aujourd’hui dans notre palmarès.

Bernard DUMARCHER.

Photo extraite du site "Les Camarguaises"
JPEG - 134.9 ko
JPEG - 132.8 ko
JPEG - 150.9 ko

Thierry Peyret :

Bonsoir à toutes et à tous.
Quel plaisir de se retrouver pour la soirée des trophées !
Ce soir nous allons mettre à l’honneur un raseteur pour lequel j’ai beaucoup d’estime.
Plus de 120 trophées à son palmarès, dont le trophée des as, la cocarde d’or, la palme d’Or, le raset d’or et le muguet d’or.
Cette année il fait partie des trois meilleurs raseteurs.
Vous avez tous compris qu’il s’agit de Youssef Zékraoui.

Pour lui rendre hommage aujourd’hui, nous avons choisi de le rencontrer dans les arènes de Beaucaire.
Je voudrais remercier monsieur Maurice Mouret, délégué à la course camarguaise à Beaucaire de nous avoir ouvert gracieusement les portes des arènes. Mais seulement il les a ouvertes un peu trop car il a fait entrer un mistral de tous les diables.
Nous avons tout de même décidé de poursuivre l’entretien mais les images et les propos de Youssef feront oublier ce satané vent.
Youssef s’est prêté au jeu de l’interview avec sa bonne humeur et son franc parlé.

(Suit la projection d’une vidéo..)

Cet entretien s’est déroulé en toute simplicité et nous avons passé un agréable moment en ta compagnie.

Vous l’avez tous remarqué Youssef est blessé.
Cela s’est produit samedi dernier aux arènes de Saint Rémy de Provence.
J’ai appelé Youssef en début de semaine pour prendre de ses nouvelles et savoir s’il serait parmi nous ce soir.
Tu es là et nous t’en remercions.
Le taureau Tiro Peù de la manade Caillan t’a infligé une importante blessure et comme tu me l’as précisé tu t’en tires bien. Cela aurait pu être plus grave encore.

La course camarguaise est une tradition, un sport mais avant tout c’est une discipline extrêmement dangereuse où les raseteurs risquent leur vie à chaque instant dans les arènes.

Tu as remporté le raset d’or cette année, tu as réussi ta palme d’or, tu t’es fais plaisir et tu as fait plaisir aux afeciouna.

Merci Youssef, nous te souhaitons plein de victoires encore, continue de cultiver ton amour et ta passion pour les taureaux et tu es toujours le bienvenu à Beaucaire.

JPEG - 163.1 ko
JPEG - 117.3 ko
JPEG - 222.9 ko
JPEG - 184.8 ko

Répondre à cet article