Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2020 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Aujourd'hui 6 juillet 2020

-Cocarde d'Or : le 6 juillet 2020 - à  ARLES

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Nos Origines -Racines > Les Traditions > Journée Fanfonne Guillierme - Aimargues > 3. 3- Journée des traditions : Fanfonne Guillierme 2005

3. 3- Journée des traditions : Fanfonne Guillierme 2005

Discours de Mr le Maire

dimanche 26 février 2012, par Magali, Salva

JPEG - 40.8 ko

La tradition n’est pas un vain mot !

Il y a 16 ans lorsque la commune a décidé de rendre hommage à Fanfonne GUILLIERME, je ne pensais pas au succès d’année en année et à cette envie partagée de se retrouver aussi chaleureusement.

Votre importante présence en est le témoignage. Mais ce succès n’est pas le fruit uniquement de l’action municipale que j’anime depuis la même période, il est la conséquence d’une volonté commune de montrer que les traditions ce n’est pas un vain mot.

A travers la vie de Fanfonne, si souvent évoquée en ce lieu, à travers l’hommage à cette grande Dame, nous étions tous convaincus de célébrer toutes les traditions qui marquent notre identité de Petite Camargue.

De l’éleveur de taureaux, (et j’aurai une pensée particulière à la Manade Laurent), et de chevaux, des clubs taurins aux razeteurs, du sellier au maréchal-ferrant, l’identité de Petite Camargue prend toutes ses lettres de noblesse.

De la Reine d’Arles, absente aujourd’hui en raison de sa présence au Salon de l’Agriculture à Paris, de ses Demoiselles d’Honneur qui nous ont fait le plaisir de répondre à notre invitation, des nombreux groupes folkloriques que le froid de ces derniers jours n’a pas découragé pour prendre la route très tôt ce matin, des Arlésiennes et Provençales, aussi charmantes et nombreuses d’année en année, de notre langue chère à Mistral que notre regretté ami DUPUIS savait employer avec force et conviction, les témoins de nos traditions s’inscrivent dans la nuit des temps. Et rien ne pourra remettre en cause, pas plus aujourd’hui que demain, la place de ces femmes et hommes qui font journellement ce Pays.

Et c’est par cette volonté commune de vivre avec notre mémoire collective, avec ce goût à la vie qui nous est propre, ce désir de vouloir partager nos sensations, nos plaisirs, que la Camargue est devenue au fil tu temps une terre si prisée, si désirée et si convoitée par toute l’Europe.

En effet on peut dire que tous ces facteurs réunis, les gens de bouvine font vivre « Nostre Pais » et ont su créer une vraie activité économique. Malgré les réglementations de plus en plus contraignantes, malgré les espaces de moins en moins nombreux en raison d’une urbanisation galopante dans le sud de notre région, il reste des espaces protégés où nos traditions ont toute leur place.

L’élu que je suis, les représentants de la bouvine que vous êtes, les chasseurs, pêcheurs, sagneurs, les défenseurs de l’environnement que je vois parmi nous, montrent combien les équilibres sont respectés dans la diversité de chacun.

Et c’est grâce à ce respect, cette tolérance, ce droit à la différence que nos anciens nous ont transmis, qu’en ce dimanche de mars 2005 nous célébrons notre dénominateur commun par l’intermédiaire de Fanfonne, je veux dire : la tradition authentique, NOS TRADITIONS.

Sachons les défendre intelligemment.

Sachons les faire vivre au delà de nos frontières.

Sachons, comme nous avons déjà su le faire, les montrer et les faire partager au plus grand nombre.

Et je suis certain, comme vous, que nos traditions ne resteront pas un vain mot !

Je ne voudrais pas terminer mon propos sans avoir un mot en direction de nos dames qui ont fait, comme chaque année les Garots. Ni même oublier les commerçants et leurs participation active à cette manifestation, notamment en décorant leurs vitrines. Enfin merci à la presse régionale et aux divers partenaires institutionnels pour leur contribution à la réussite de cette journée.

Répondre à cet article