Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2017 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

 

Accueil du site > Actualités > Opinions/Réactions > Echos des gradins > A propos de la 2ème journée de la Palme d’Or 2017

A propos de la 2ème journée de la Palme d’Or 2017

lundi 24 juillet 2017, par Liberté

DEUXIÈME JOURNÉE DE PALME : UN TON AU DESSUS

Cette 2° journée de la Palme à Beaucaire n’est toujours pas à marquer d’une pierre blanche.
Certes on a vu un peu plus d’entrain chez les tenues blanches avec un Cadenas qui cherche à remonter la pente, un Zerkraoui moins chanceux malgré un travail soutenu, un Katif très impliqué et un Marignan, la surprise du jour (non engagé) qui étale toute sa vitalité de raseteur de demain.

Ne pas oublier néanmoins des travailleurs de fond comme Bouhargane, Martin et Allam moins chanceux mais présents.

Côté taureaux nous retiendrons Mignon le superbe et toujours impeccable biòu d’Or qui démarre très lentement et qui finit dominateur (toujours prétendant pour la Palme), Sylvérado qui sans atteindre le quart d’heure a livré une prestation plus qu’honorable et Cupidon de Paulin d’une bouillante énergie qui ne restera en piste que 9 minutes hélas.

Voilà les trois taureaux qui ont marqué les esprits de cet après midi.

Après les chroniqueurs comme à leur habitude accorderont à certains cornus des qualités imaginaires comme pour « Marquis » de Ricard, certes un sujet imprévisible qui contenterait plus les touristes pour taureau piscine qu’un vrai aféciouna, de même qu’un Artalet dont un certain chroniqueur parle d’un quart d’heure de percussion alors que le bestiau est resté 5 minutes trente en piste et qui rentre en fanfare allez savoir pourquoi.

Côté organisateurs cette deuxième Palme d’Or est chargée de récompenses dont le règlement devient une véritable usine à gaz avec
- un prix de « 6° grand rendez vous du trophée taurin », ( dont Cadenas sera l’heureux élu. Mais élu par qui ?)
- d’une classification au trophée des As,
et
- d’une autre classification à la Palme avec des points de bonification qui ne sont pas ceux de l’an passé, mais des points de bonification qui entrent dans le calcul de l’attribution du raset d’Or pour un seul raseteur.

Avec ça, si quelqu’un s’y retrouve...

Parions sur une embrouille probable le jour de la finale.
Et dire que le trophée taurin il y a peu avait critiqué sans aucun jugement fondé le trophée des « Masters » de la FFCC pour l’attribution de points de bonification aux raseteurs méritants.
Copieurs sans scrupule aucun ce trophée taurin toujours en manque d’imagination !

Côté Présidence Alvarez se réveille mais un peu tard pour cadrer les désordres de la première journée.
Mais soyons indulgents.
Cette seconde journée se solde en quelque sorte par un regain d’activité bénéfique.
Prions pour que la finale nous offre quelque chose à voir malgré une affiche pas des plus affriolantes.

Liberté

Répondre à cet article