Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Actualités > Les Associations > Camarina > Ce que fut la 24ème Soirée de Remise des Trophées CAMARINA (3/4)

Ce que fut la 24ème Soirée de Remise des Trophées CAMARINA (3/4)

mercredi 21 novembre 2018, par Salva

24ème remise des TROPHÉES de l’Association taurine CAMARINA le vendredi 16 novembre 2018.

Hommage à David Maurel.

Prononcé par Henri Michon.

JPEG - 112.8 ko
JPEG - 100.9 ko
JPEG - 100.2 ko
JPEG - 146.7 ko
JPEG - 133.8 ko
JPEG - 122.5 ko

HOMMAGE A DAVID MAUREL. 14/11/2017.

Ce soir, c’est avec grand plaisir que nous donnons notre coup de cœur au jeune raseteur, David Maurel.

Cela nous fait encore plus plaisir car c’est un jeune de chez nous : né à Tarascon et habitant Beaucaire..

Comme la plupart des jeunes provençaux, il a couru après ou devant les taureaux dans les rues, puis il s’est aventuré dans les pistes pour les taureaux piscine ou les vaches de 11 heures.

Et c’est dans les arènes de Tarascon, en compagnie de son frère Jean-Luc qu’ils iront ’encaisser’ leur premier ruban.... et tout naturellement ils s’inscriront à l’école taurine de Tarascon dirigée à cette époque par Ryhad Tourki...
Ils y côtoieront entre autres : Amine Chekade, Mohamed Chig, Nicolas violet, Laurent Geslain....

C’était en 2002... dans la foulée il rejoindra l’école taurine de St Rémy de Provence sous les conseils de Gérard Ugolini.

En 2004 il sera admis dans le groupe des stagiaires des courses de protection aujourd’hui courses de ligue...

Il aura comme compagnons : Romain Bruschet... Rémy Guyon.. Bastien Four...
Après 2 ans de conseils, et de préparation il passe au groupe 3 pour le trophée ’avenir espoir’...

En 2007 pour sa première année il finit dans le peloton de tête.. 10eme au classement.

En 2008 et 2009 il finira 5 eme.

En 2010 il sera sacré champion de France dans les arènes du Grau du Roi ou un certain Mignon de la manade Cuillé est désigné biòu de l’avenir...

2010 est une année faste pour David il recevra pas moins de 15 trophées et de nombreuses places de 2eme, 3eme ou de meilleur animateur...
Il recevra les médailles de la ville de Tarascon, et de la ville de St Rémy de Provence pour sa belle saison de champion de France avenir ’ .

En 2011 il passe au groupe 1 pour le trophée des as .
Ne trouvant pas ses marques et des invitations pour lui permettre de s’exprimer et surtout de prendre plaisir à raseter, il décrochera avec sagesse l’année suivante pour intégrer le groupe 2 pour le trophée taurin ’avenir Honneur’.
Et c’est là qu’il va pouvoir continuer à prendre du plaisir à raseter tout en se forgeant un esprit de gagneur..

On ne peut pas vous énumérer les trophées gagnés dans les pistes de Provence et du Languedoc mais ont peut en citer quelques uns...

En 2009, 2010 il gagne le crochet d’or de la compétition du trident d’or en 2007 il avait terminé 2eme.

DE 2008, à 2017 il gagne 9 fois le trophée de la St Louis à Plan d’Orgon.

De 2008 à 2015 il gagne 7 fois le trophée des Alpilles à Eguyères.

De 2008 à 2017 il est 5 fois 1er et 4 fois 2eme au trophée `terre de sel aux Salins de Giraud’.

En 2010, 2013, 2014, 2015 il remporte le trophée San Juan cher aux Clubs taurins Paul Ricard dans les arènes de St Andiol, Fontvielle, plan d’Orgon et bon nombre d’arènes ou les clubs taurins locaux se démènent pour faire vivre la course camarguaise.. Vallabrègues, Manduel, Tarascon, Pernes les fontaines...
Autant de pistes ou David est invité pour animer ces courses qui n’ont rien à envier aux soi-disant grandes pistes où le public n’y trouve pas toujours sont compte.

Si on devait résumer sa carrière au nombre de trophées gagnés par David on dirait 122.... chiffre officiel communiqué par la maman qui tient à jour le ’prés book’ du fiston... dont une fois champion de France avenir espoir ’ en 2010, 2 fois champion de France ’avenir honneur ’en 2015 et 2017....

Mais quand on parle d’une carrière, on ne peut pas se contenter d’un bilan comptable...

Quand on consulte les archives des différents journaux on se sent obligé de citer quelques gros titres qui en disent long sur la carrière de ce battant qui prend plaisir à raseter et à faire plaisir au public et aux organisateurs qui lui font confiance...

Dans la Provence et le Midi Libre on peut lire... sous les plumes de Christophe, Rémy Martin, Partick Pons....et autres Annelyse Chevalier :

«  Hormis Maurel irréprochable.. présent sur tout les fronts les autres on du mal à s’adapter... »
«  Maurel et Zékraoui ont raseté pour le public..
«  Grand merci à D. Maurel.... Heureusement que D. Maurel
est là.. bien esseulé devant la difficulté.. il est à féliciter... »
« Maurel en véritable métronome donne du volume à la course... »
« Maurel prend ses responsabilités et montre la voie.. »
« Il faut remercier le trio majeur : Maurel mettant la forme, la manière et l’efficacité.. sans oublier Férriol et Gautier... »

On pourrait continuer comme ça à citer les chroniqueurs qui depuis des années nous parlent en bien de David...
Tout ces éloges ne sont pas le fruit du hasard, c’est le résultat de quelques années de travail pour être en condition physique... d’une hygiène de vie sans détour.. mais surtout c’est un état d’esprit... l’état d’esprit d’un homme, d’un jeune homme qui sait prendre ses responsabilités vis à vis des organisateurs... et du public.

Quand on gagne 4, 5, 7, 9 fois le même trophée dans les même arènes, c’est qu’il y a entre les raseteurs et les différents organisateurs une marque de confiance qui au fil des ans s’établit.
C’est l’assurance d’avoir en piste des raseteurs sérieux qui mouilleront le maillot dans un état d’esprit irréprochable...

David fait parti de ces raseteurs....
Nous pensons que ce n’est pas toujours le cas et qu’il est bon de le souligner..

Quand on évoque la carrière d’un raseteur on l’associe à ceux qui l’accompagnent... les indispensables et ô combien décriés.. tourneurs.

David a eu à ses cotés et à ses débuts Émile Lieballe.. un vieux briscard des pistes.... puis Daniel Martinez... un précieux conseiller et plus près de nous Jérôme Dumas qui a hérité de son père Émile la passion de la bouvino...

Quand on évoque la carrière d’un raseteur malheureusement il y a toujours ce coté difficile à aborder : les blessures..

Jusqu’à ce 7 Avril 2108 où dans les arènes de Graveson David a subi un accrochage... interminable, une grave blessure qui aurait pu lui être fatale...
David a reçu un coup de corne en 2009 et très peu de soucis musculaires... d’où l’avantage de bien gérer et bien préparer les saisons qui sont éprouvantes pour l’organisme et surtout une maîtrise totale de la discipline...

Voila ce que l’on pouvait dire du parcours de David.. Un parcours exemplaire...
Une carrière qui n’est peut être pas terminée....
Mais si elle devait se poursuivre nous sommes certains que David continuera à faire ce qu’il fait depuis ses débuts...
-  Se faire plaisir... c’est là que tout commence...
-  Faire plaisir aux aféciouna , pour qu’ils ne perdent pas le chemin des arènes...
-  Faire plaisir aux organisateurs... les soi-disant "petits" qui sont l’essence même de la course camarguaise.
-  Respecter le taureau. Le ’biòu’ cet animal mythique qui nous unit et nous réunit depuis des millénaires nous, le peuple méditerranéen

Au nom des camariniens et des amis ici présents merci pour ta passion, ton courage, ta gentillesse : autant de valeurs qui font de toi un exemple parmi les tenues blanches...
Tu mérite bien notre reconnaissance, la médaille de Camarina et nos applaudissements.

Répondre à cet article