Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2020 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 70. La F.F.C.C. > Historique > 1. Congrès et A. G. > 110. Congrès 2010 > Congrès 7 mars 2010 à SAINT-GILLES : RAPPORT FINANCIER

Congrès 7 mars 2010 à SAINT-GILLES : RAPPORT FINANCIER

samedi 13 mars 2010, par Archives

Les commentaires de Vincent Bayol, Trésorier.

La Fédération fonctionne avec des ressources extérieures et propres.

 LES RESSOURCES EXTERIEURES

JPEG - 82.5 ko

Aujourd’hui, le soutien à notre Fédération se fait dans un cadre contractuel. Les conventions se multiplient et comportent un objet, des actions et des obligations à remplir en fonction des axes choisis par les institutionnels.
Ainsi, la Fédération est tenue d’orienter sa politique sportive selon les implications de l’Etat dans la vie associative si elle veut prétendre à des subventions.
Le respect de ces engagements est soumis à une évaluation et à un contrôle de l’utilisation à bonne fin des subventions.
Ainsi, selon l’objet demandé et budgété, la Fédération ne peut rajouter le financement telle ou telle autre action, sous peine de voir le montant de sa subvention proratisé voire supprimé en fonction des coûts engagés.

Ainsi pour 2009, les principales mesures annoncées par notre Ministère de tutelle sont :
-  l’augmentation des crédits à la formation des bénévoles,
-  l’accès à la pratique du plus grand nombre,
-  l’organisation du sport de haut niveau, la protection de la santé des sportifs
-  la promotion des métiers du sport
-  favoriser les projets qui répondent à un impératif du sport durable.

Alors, j’entends dire "la Fédération devrait utiliser cette argent pour faire ceci ou cela au lieu de faire ça ou ça", vous voyez que la Fédération ne peut faire ce qu’elle veut de l’argent public.

En conclusion, la Fédération a donc, besoin de ressources propres pour financer les autres demandes de ses adhérents qui différent avec les objectifs fixés par les institutionnels.

 LES RESSOURCES PROPRES

Elles proviennent des adhésions, des abonnements, des publicités, des recettes des manifestations, des cotisations & contributions des courses.
Pour le montage des dossiers de subventions de plus en plus complexes, la Fédération a pris la décision de se désengager au profit des ligues et des organismes départementaux, les orientations sont les suivantes :
- Les ligues sont le domaine des Stagiaires et des courses de ligues
- Les organismes départementaux restent dans le domaine des écoles taurines

Par conséquence, une tenue de comptabilité a été faite pour chaque entité.
Aujourd’hui, notre structure associative compte 4 organismes départementaux (30,34,13,84), 2 ligues (PACA, L-R), la Fe di Biòu et la Fédération soit un total de 6 248 lignes comptables saisies représentant 89 heures de travail .

En matière sociale, la Fédération, c’est 48 bulletins de paye, 12 déclarations sociales, 4 déclarations annuelles des données sociales.

En matière fiscale, la Fédération, c’est 4 déclarations de TVA, une déclaration fiscale auprès des impôts et la gestion de 8 comptes bancaires.

Le total des ressources propres pour la Fédération est de 601 722 € pour un budget global de 683 672 €.

La différence soit 81 950 € provient des subventions

LES RESSOURCES EXTERIEURES

Les subventions affectées sont de 37 128 € contre 49 000 € en 2008.

A noter que la subvention de notre Ministère de tutelle a diminué de 6.000 € compte tenu de la baisse du nombre de licenciés.
Quant aux subventions de fonctionnement, elles restent stables, si on tient compte que la subvention de l’Agglomération de Montpellier a doublé passant de 10 000 € à 20 000 € .
44 822 € pour 2009 contre 38 673€ en 2008

LES INVESTISSEMENTS

La Fédération a investi dans un caméscope pour une valeur de 5 439.41 €. Cette dépense a été prise en partie par la Région Languedoc Roussillon pour 2 234 €.

LES NOUVEAUTÉS

Les courses des écoles taurines regroupant les meilleurs élèves de chaque école soit au total 16 courses avec la participation de 30 manades.
La Fédération a fait réaliser un audit sur son fonctionnement.

NOS PRINCIPAUX PARTENAIRES


Les partenaires publics
Le ministère des sports
Les régions PACA & Languedoc Roussillon
Les conseils généraux 30, 34,13, 84
L’agglomération Nîmes Métropole
La Communauté des communes du Pays de Lunel
La Communauté des communes de la Vallée des Baux Le district de Montpellier
L’Agglomération de Montpellier
Les CNDS 30 34 13 L’ODS Hérault
La ville de Nîmes
La ville de Beaucaire
La ville de Baillargues
Ouest Provence
 
Les partenaires privés
Union des Clubs Taurins Paul Ricard Pernod 51
La Cave coopérative de Gallician
Les annonceurs sur la revue
 
Les subventions perçues par les différentes entités ont permis de reverser à nos adhérents la somme de 101 393 € :
42 560 € à 157 manades
18 603 € à 14 écoles taurines (478 élèves)
14 813 € à 26 raseteurs
4 359 € à 49 stagiaires
7 352 € à 63 tourneurs
2 340 € à 15 présidents de course
11 366 € à 102 clubs taurins

LE BILAN FINANCIER

La comptabilité se décompose en 3 pôles :
- 1- Le pôle sportif
Le pôle sportif comprend les actions fédérales orientées vers les objectifs de notre Ministère de tutelle.
- 2- Le pôle fonctionnement
Ce pôle regroupe tous les frais engagés pour le fonctionnement et les ressources encaissées pour améliorer la qualité et offrir le meilleur service à ses adhérents.
Les dépenses de fonctionnement restent stables depuis 5 ans, environ 160 000 € par an.
- 3- Le pôle communication
Pour être reconnue, la Fédération a besoin de communiquer. Certes la communication a un prix, mais elle est nécessaire pour la pérennisation de ce sport unique au Monde.
Des actions de communication sont menées chaque année auprès des jeunes, des nouveaux arrivants par des bénévoles dont je salue. La revue, le site internet, les salons et expositions font partie des moyens pour se faire connaître.

La revue LA FE Dl BIOU est tirée à 3500 exemplaires à laquelle s’est rajouté un DVD trimestriel. Ses ressources proviennent des abonnements, des ventes en kiosques, des publicités.

- 2009 2008
Nombre total d’abonnés
Non licenciés
1283 1404
Licenciés 785 906

Pour l’exercice 2009, la Fédération a enregistré une perte comptable de 13 991 euros du fait de la baisse des abonnements de nos licenciés et je le déplore, de la vente en kiosques. Heureusement les encarts publicitaires ont progressé.

- 2009 2008
TOTAL DES PRODUITS 122 070 € 125 800 €
TOTAL DES DEPENSES 136 061 € 143 795 €
PERTE COMPTABLE 13 991 € 17 995 €

CONCLUSION
Je ne peux que me réjouir de la santé financière de la Fédération pour l’année 2009, mais il ne faut pas oublier que les subventions de fonctionnement seront de plus en plus rares.
C’est pour cela, qu’il ne faut pas négliger la manne financière que peut nous amener l’argent public. Vous avez pu constater dans mon rapport que grâce à cet argent, nous avons pu en faire bénéficier à tous nos adhérents.
Je ne pourrai conclure sans remercier les personnes qui m’aident dans mon poste de Trésorier à savoir :
- Guy LAFON qui est chargé des dépôts en banque, il a décidé de nous quitter pour des problèmes personnels, son sérieux, sa rigueur et son application vont nous manquer.
- Le personnel administratif pour la vérification des encaissements, le règlement des factures fournisseurs, le pointage des documents comptables, la gestion des abonnements et des encarts publicitaires de la Fé di biòu.
- Mes amis délégués pour la collecte des cotisations et contributions fédérales

LE DETAIL DES COMPTES EST A VOTRE DISPOSITON AU SIEGE DE LA F.F.C.C. (sur rendez-vous)
(...)

Première mise en ligne le 13 mars 2010

P.-S.

341

Répondre à cet article