Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2020 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Course et Bouvine : D’où venons-nous ? > Épisodes marquants

Épisodes marquants

Dernier ajout : 8 juin.

Articles de cette rubrique

  • La course camarguaise est un sport.

    4 juin, par Salva

    Un article de Lucien André [2] paru dans le Camariguo numéro 37 de janvier 1976

    UNE DATE HISTORIQUE :
    LA COURSE CAMARGUAISE DEVIENT UN SPORT

  • Les sorties (rapprochées) des biòu en 1984

    21 février, par Bernard

    Intéressant de calculer le délai entre deux sorties...

  • Lire et relire :

    Le drame des arènes de Fourques

    7 janvier, par Salva

    Un drame dans les arènes qui se déroula voici bientôt 100 ans puisque ce fut le 15 août 1923...

    "Il est des anniversaires heureux, d’autres dramatiques que l’on voudrait oublier, mais parce qu’ils sont liés à des faits historiques on ne peut les ignorer.
    C’est ainsi que dans l’histoire de notre tauromachie le drame des arènes de Fourgues, survenu le 15 août 1923, marque une page funeste dans le livre de nos souvenirs d’afeciouna !"

  • Echos du passé 3

    25 septembre 2013, par Bernard

    Toujours en 1924, voici le récit d’une muselade au Clamadou. "C’est toujours une date joyeuse que celle de la muselade chez Robert. Cette année le soleil fut de la partie, et chacun s’en réjouit fort. 22 anoubles furent amenés sur le terrain et marqués . Il y eut comme toujours , quelques bousculades sans danger, et des scènes amusantes. Après le déjeuner, en plein air, Robert fil son discours. Nous étions plus de 300 au Clamadou. On y applaudit également Mr Bontoux docteur à Rognonas, Gaston (...)

  • Echos du passé 2

    25 septembre 2013, par Bernard

    A Nîmes, le 26 juin 1924, avait lieu le spectacle tauromachique qui comprenait en première partie une course libre. Voici une partie de ce que l’on écrivit sur cette course. "La course libre par laquelle débuta le spectacle fut marquée par un accident pénible , Le Président de Granon infligea au jeune Bonnel, un coup de pointe au sein droit qui nécessita le transport du vaillant raseteur à l’hôpital. Nous désirons de tout cœur qu’il soit vite guéri. Ce premier taureau fut après la sonnerie, (...)

0 | 5