Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« septembre 2019 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Les Trophées > Le Trophée Taurin > 2005 > Finale du 54ème Trophée Taurin

Finale du 54ème Trophée Taurin

2. La course

dimanche 9 octobre 2005, par Eric

Michou joue à qui perd gagne.

JPEG - 68.6 ko
Capelado

De ce 54ème Trophée Taurin, Midi-Libre La Provence, il serait dommage que l’image qui en reste soit la bronca infligée aux membres du jury après la décision de primer sur la journée Camarina au lieu de Michou.
Vingt huit membres du jury ont voté. 17 ont voté Camarina, 10 michou, 1 s’est abstenu.
Le public voyait Michou vainqueur et il l’a fait savoir bruyamment à l’annonce de la victoire de Camarina.
Mais la course ne se réduit pas à cela...

Un tout en images :
la Capelado
la course
la remise des prix

Poète (Blatière-Bessac) : Il entre en piste et perd en moins de deux minutes cocarde et glands. Passablement énervé sur les planches. Il les fait voler certes, mais s’arrête devant les trous qu’il crée. A aucun moment il n’essaie de passer en contre piste.

JPEG - 39.6 ko
Poete / Villard

Il tiendra mieux ses ficelles, se colle cul aux planches, en laissant venir les tenues blanches. Il offrira même un vol plané au tourneur Dangerma, pris en défaut dans l’axe de la piste. Dangerma saute bien, heureusement, car personne n’avait eu le temps de se mettre au quite, mais se reçoit mal. On ne le reverra pas.

JPEG - 32.7 ko
Poete / Dengerma

La 2ème ficelle enlevée sur une série de rasets trop courts entraîne une première salve de protestations.
Le taureau rentre au toril sous les applaudissements du public après 11’ de course.

Phoebus (Cuillé) : Il est cueilli à froid, et perd en trois minutes ses attributs principaux. Mais les raseteurs commencent à être chauds. Benafitou l’entraîne jusqu’aux planches sur un long raset : Carmen. Allouani, encore lui, puis Poujol font de même. La course est plaisante jusqu’à ces disputes en piste entre tourneurs. Mais cela se calme...

JPEG - 36.2 ko
Phoebus / Poujol

Après Dangerma, Toureau heurte durement la barrière en ratant le marchepied.

Phoebus garde sa première ficelle jusqu’à la 11ème minute. Il rentrera sa ficelle droite grâce à son méchant coup de tête, et sa façon de présenter sa corne gauche. Un retour en musique sous les applaudissements ponctue son quart d’heure.

JPEG - 28.8 ko
Phoebus / Allouani

Gaulois (Rebuffat) : Passe un peu à coté, il a du mal à trouver une place dans ces arènes, il court sans cesse, ne se fixe pas. Cela ne l’empêche pas pour autant de savoir jouer de la tête, il le rappelle à Poujol en lui accrochant la main, au début de son quart d’heure. Une course en demi teinte pour une ficelle unique enlevée à la 9ème minute. Il rentre sous les applaudissements.

JPEG - 39 ko
Gaulois / Benafitou

Michou (Les Baumelles) : Malheureux Michou aujourd’hui. Il fournit un quart d’heure plein. Il montre une palette de talents qui font vibrer les arènes. Tout y est. Des anticipations aux coups de barrières, en passant par ses changements de terrain, le public ne s’y trompe pas. Pourtant, il commence mal, moins de 2 minutes pour perdre cocarde et glands. Il se révèle aux ficelles. Carmen sur Roux, le taureau change de terrain, se colle cul aux planches, surveille, anticipe. Carmen sur Benafitou, sur Mondy. Il joue de la tête, rue sur les tourneurs dans son dos.

JPEG - 43.9 ko
Michou / benafitou

Visiblement il faut éviter les erreurs... que 2 tenues blanches feront. La piste est grande, et Hadrien passe sous les sabots du Biou.

JPEG - 28.8 ko
Michou / Poujol

Les raseteurs se feront conspuer sur leur façon de travailler la première ficelle. Travail qui laisse Michou en sang. Mais cela n’est rien en comparaison de la bronca que reçoit le manadier qui n’accepte pas de rentrer le taureau alors que celui-ci est blessé. "Rentre le !!! Il mérite mieux que ça !!!"...

JPEG - 138 ko
Michou

Il rentre finalement sa deuxième ficelle en musique sous un tonnerre d’applaudissements.

Fournelet (Blanc) La tache est difficile de sortir après Michou. La tension retombée, la course sera plus claire à lire. Moins passionnelle. Une bonne prestation de Fournelet qui entend le disque 2 fois en poursuivant Poujol puis Benafitou. Il parvient même à déséquilibrer Villard dans son saut en lui prenant le pied.

JPEG - 98.1 ko
Fournelet / Poujol

Un Carmen au retour sur sa 2ème ficelle qu’il rentre à 1100€.

JPEG - 102.1 ko
Fournelet / Perez

Virat (Nicollin) : Il est applaudi comme se doit le Biou d’Or de l’année précédente. Une course à la ...Virat. Boum Boum. On entend Perez crier "Allez mon Poulet" et Boum boum. Beaucoup de Carmens derrière les droitiers surtout, les gauchers ayant un peu plus de mal à se faire voir. Il reste malgré tout dangereux, déséquilibrant Benjamin Villard dans son élan, Benjamin chutant lourdement sur le burladero.

JPEG - 162.6 ko
Virat / Roux

Il perd sa 2ème ficelle à la 11ème minute, rentre au toril sous les applaudissements et en musique.

JPEG - 111.5 ko
Virat / Villard

Camarina (Chauvet) : Une véritable ovation à son entrée dans le cercle. On est en Provence... Une prestation en deçà de ce que l’on aurait voulu voir. Le disque, lui, tarde à démarrer, ses premiers coups de barrière n’évoquent pas d’écho dans la présidence. Puis on l’entend ce disque. Derrière Sabatier, puis Pérez, encore Pérez qui l’emmène avec lui dans un long raset au delà des barrières. Puis c’est le tour d’Allouani. Au final, Sabatier est le dernier à se servir sur sa tête, le Biou rentre sa deuxième ficelle. Le public salue rentrée au toril du Biou d’or en se levant pour l’acclamer.

JPEG - 110.5 ko
Camarina / Sabatier
JPEG - 152.5 ko
Camarina / Allouani

Première mise en ligne le 9 octobre 2005

P.-S.

3.614

Répondre à cet article