Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mai 2019 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Historique des Trophées > Cocarde d’Or > Le 1er réglement de la Cocarde d’Or : 1928

Le 1er réglement de la Cocarde d’Or : 1928

jeudi 13 mars 2014, par Salva

ARLES Fêtes d’Arles de 1928
Règlement de la Cocarde d’Or
Journée du 2 Juillet

 
Jury : MM .Audry, Olivier-Brun, André Marc-Maureau.
 
ART. 1er. — Le taureau restera en piste 15 minutes, sortie comprise.
 
ART. 2. — Il ne devra être attaqué qu’à la sonnerie du trompette dans un temps laissé à l’appréciation du Jury et pouvant aller jusqu’à 2 minutes.
 
ART. 3. — La « Cocarde d’Or » sera décernée au razeteur ayant obtenu le plus grand nombre de points durant la course, ainsi fixés :
Cocarde coupée .......... 1 point
Cocarde enlevée ................2 points
Coc. rest, dans le crochet …2 points
Glands, chacun .................. 2 points
Cocarde de garrot ..............3 points
 
Il sera, en outre, tenu compte du travail fait par chaque razeteur et qui donnera droit à un certain nombre de points que le Jury déterminera et allant de 2 à 5.
 
ART. 4. — Tout razeteur qui, intentionnellement, gênera un de ses collègues, perdra de ce fait, un ou plusieurs points.
 
ART. 5. — Tout razeteur dont les faits et gestes et le manque de correction et de camaraderie indisposeront le public et soulèveront une désapprobation généralement, non seulement perdra des points lui-même, mais pourra en faire perdre à’ son associé.
 
ART. 6. — Le règlement des courses libres pour l’enlèvement des cocardes reste en vigueur. Le crochet à l’espagnole est formellement interdit.
 
ART. 7. — Les razeteurs doivent se faire inscrire obligatoirement avant le 22 juin, au siège du Comité des Fêtes d’Arles.
 
ART. 8. — Ils devront être dans la tenue suivante : chemise et pantalon blancs.
 
ART. 9. — La « Cocarde d’Or , », comportant une prime de 1.000 francs, un insigne d’une valeur approximative de 300 francs, et le titre de premier razeteur de France, sera décernée par le Jury après la rentrée du septième taureau.
 
ART. 10. — Le titre de premier razeteur de France ne sera valable que pendant un an et sera de nouveau mis en compétition à l’occasion des Grandes, Fêtes d’Arles de 1929.
 
ART. 11. — Les décisions du Jury font loi et restent et demeurent sans appel.
 
ART. 12. — Le Comité Permanent des Fêtes de la Ville d’Arles ne répond d’aucun accident et décline toute responsabilité.
 
Le Président de la Commission Taurine : F. MILHE
Le Président du Comité des Fêtes : N. CROUANSON.

Retour au Plamarès de la Cocarde*

Première mise en ligne le 9 juillet 2007

P.-S.

Extrait de l’ouvrage de André CHAMAND, "50 années de Cocarde d’Or."

576

1 Message

  • Le 1er réglement de la Cocarde d’Or : 1928 Le 14 mars 2014 à 18:46 , par Jean-Paul.

    Il y avait des points de "bonus-malus", les Masters avant l’heure. Notons ce qui aurait du mal à passer aujourd’hui, les points de malus, et pourquoi pas en reparler ?

    Ce règlement montre que déjà à cette époque là, il y avait de mauvais comportements en piste, à l’ouest rien de nouveau.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article