Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2019 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 26. Manades-Manadiers > Notes sur la manade Baroncelli

Notes sur la manade Baroncelli

mardi 7 février 2017, par Bernard

Marquis Folco de Baroncelli-Javon

MANADE SANTENCO
pâturages : L’Amarée, Le Simbeu, aux Saintes, aux Grandes cabannes du Vaccarès, Au Clos de la Barque, à La Valette, Mas d’Icard, La Barthelasse en Avignon,

Race Camargue,
Fondé en 1895, possédait 120 bêtes en 1928, 170 en 1933.
Papinaud par son gendre Drouillon et de Dijol du petit Badon et Louis Dijol dit Dijolet de la Bélugue
Il acheta en 1899 la manade ou grande partie de Douillon-Papinaud, 150 bêtes.
1/ Le Marquis fonda sa manade en achetant 16 vaches à Dijol père du petit Badon.
Ce dernier voulant faire le croisement ( il en aurait fait depuis 1886) ou voulait seulement garder des croisés espagnols, vendit ses vaches pures Camargue qu’il tenait lui de Saurel.

2/ Dumas du Tey du Levant, dont le bayle gardian était Anjouvin, dit "le long", avait la manade de Béranger (pur Camargue) . Désirant faire le croisement, il acheta un étalon espagnol, fit châtrer tous ses mâles Camargue, sauf un Lou Pratique, taureau grisâtre.
Le Marquis acheta cet étalon Camargue et 20 vaches.

3/ Drouillon gendre de Papinaud vendit en 1899 (?) au Marquis la moitié de la mande qui lui venait de son beau-père.

4/ Meissonnier avait vendu en Crau un lot de bêtes diverses a un dénommé André ( le Bichaïre) de St Laurent.
Ce lot acheté par la marquis fut envoyé à la boucherie sauf une vache d’apparence Camargue "L’Alouette" qui venait de Yonnet (renseignement donné par le marquis à Gadiot en décembre 40).
Manade mélangée pendant un an, ou plus, avec celle de Raynaud (1914-1918)
Encore mélangée en 1922-1923, et même peut être 1924
4 étalons : Bandot et Maïanen du Marquis, Catalan et Griffat de Raynaud.
C’est dans cette période que le Maïanen fut tué par le Bandot sur les pâturages des grandes Cabanes

Bêtes marquantes :
Lou Cailaren ( père de Prouvenço) venant de Drouillon, il débuta dans le plan du Cancel au Cailar en concours de manades, le même jour que le Tormelier de Charles Combet.
Prouvenço (voir littérature)
Bouquet le meilleur de la manade entre 1909 et 1914
Le Coudoulier ou Petit Provence débuta à 30 mois à la St Martin de Gallargues en novembre 1907, d’abord étalon puis châtré.
Lou Bramaïre, compagnon du Prouvenço.
Sangar a donné son nom au roman de JT. Samat : "Sangar, Taureau"
Trantan.
Lou Candié ( l’incandescent)
Lou Pescalino.
Prégo Diou, se mettait a genoux pour gratter la terre
Laietoun
Lou Comptable, anecdote : a peine né il fut mené dans dans la cuisine du mas d’Icard de Camargue, près du feu, il s’élança sur le comptable d’où son nom.
Tous ces taureaux avant 1914.

En 1928 : Bandot, Mourrau, Indian, Carretié, Lou Caraco, Lou Bajan, Gendarme, Dakota, Viperi, Garri

P.-S.

Folco : Né le 01/11/1869, décès 16/12/43

Extrait de" Notes sur les manades" de G.Gadiot

2 Messages de forum

  • Notes sur la manade Baroncelli Le 7 février 2017 à 14:45 , par VOVO

    CENTENAIRE de la manade BARONCELLI : fêté en 1994

    DECES de BARONCELLI : 15 Décembre 1943

    PROUVENCO de BARONCELLI : fils de ROSINE de PAPINAUD et de CAILAREN de descendance du vicomte de LABORDE CAUMONT du mas d’ICARD de CRAU, via la manade du SAUVAGE.

    NAISSANCE en 1896 et doublen courut le deuxième dimanche de la fête votive de MARSILLARGUES en 1898. Les MARSILLARGUAIS voulaient le baptiser du même nom, d’autres " le KROUMIR en mémoire d’un ancêtre illustre à qui il ressemblait.

    Mais le pelot est passé outre.

    DONATION-PARTAGE de Jean Théophile PAPINAUD et de sa femme Marguerite Louise BRUNEL, du 1er Mars 1896 :

    28 taureaux à Céleste PAPINAUD 26 taureaux à Emilie Jeanne PAPINAUD 74 taureaux à Léonie PAPINAUD (mariée à Louis Mathieu DROUILLON le 19 Février 1889)

    C’est ce lot de 128 bêtes que BARONCELLI acheta plus tard

    Cf " Les Origines de la Manade Louis NICOLLIN " page 69

    Concernant PROUVENCO, MORT D’UN TAUREAU " PROUVENçAU " bien que publié par Jeanne de FLANDREYSY, je possède une copie du brouillon écrit par BARONCELLI.

    Répondre à ce message

  • Notes sur la manade Baroncelli Le 7 février 2017 à 18:19 , par Bernard

    Merci de nous apporter ces renseignements, ces précisions, c’est précieux.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article