Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« février 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 26. Manades-Manadiers > de Taureaux > a1- Élevages disparus > NOU de la HOUPELIERE (1928 - ? ) > Notes sur la manade Nou de la Houpelière

Notes sur la manade Nou de la Houpelière

vendredi 10 janvier 2020, par Bernard

Mise à jour : 9 janvier 2020

Maurice

Anciennement Bon-Nou, puis Nou-Pastré et de nouveau Nou.

Fondée en 1928.

Nou de la Houpelière Photo George

1928  : achat à Rouvillain de 16 vaches, 10 anoubles femelles, 10 anoubles mâles.
Croisés Granon et Baroncelli sauf 2 vaches pures Baroncelli et 1 vache pure Granon.

1930  : achat de 10 vaches chez Robert, et quelques taureaux et vaches chez Courtin.

Jusqu’en 1934 étalons de Courtin.

De 1934 à 1937 : 2 étalons pur Baroncelli et 2 Nou.

1937  : René JALABERT, père de Serge, entre au service de la manade Nou de Houplière-Pastré.

De 1937 à 1941 : étalon de Nou, et 2 étalons Baroncelli achetés à Aubanel.
( renseignements écrits du manadier)

1935  : achat de 2 anoubles mâles, 1 ternen et 2 vaches chez Rébuffat.

1940  : (?) achat de 2 étalons et 2 vaches à Aubanel, 1 étalon Chasseur ( fut taureau majeur jusqu’en 1946)

1941  : le 3 août ( ou 1942 ?) achat de la manade Robert Louis, du mas du Sauvage.

" la sélection a été faite pour conserver les bêtes les plus typiques du point de vue Camargue." ( renseignement du manadier)

1944  : achat de 10 vaches à Blatière

1947  : achat de 2 vaches à Aubanel.

Pâturages  :
Les Corrèges, de 1928 à 1932,
— et depuis 1941 au mas St Césaire
— et dépendances : à Albaron, Saliers, Grenouillet, Marais de Surville, le Clamadou, le Ferradou, Bramasset, ( pendant l’occupation) Tagès, Château d’Avignon, Bardouine.

Taureaux marquants : Lou School, Bathoi, Hercule, Japonnais, Gari, Cyrard, Basané, Chasseur

vers 1950 : Cerf ( sang Robert)

vers 1951 : San Gillen,

1953 : Cerf, Déserteur, Novick, Courregeau, Aspirant, Signau, Capouchin, Galopin, Poête, Londrès, Malgloirès, Senassen.

Cerf

1956  : les deux manadiers - Nou de la Houpelière et Pastré - se séparent.
Le Comte de Pastré acquiert une moitié de la manade et l’autre moitié va à la manade Fabre-Mailhan.

1957 : Viennois, Versois, Pascalin, Colvert, Courejau, Dragon, Aiguemortais, Castor, Bramaire, Clairvive, Blausaquois, Cailaren,

1958 : Aspiran, Signaou, Déserteur, Bécasson, Flamant, Lebret, Cabanon, Sigoulette, Matelot, Gaou, Peu-sé

Au Mas Saint Césaire de la Manade Nou de la Houpelière

Première mise en ligne le 28 avril 2017

P.-S.

Extrait partiel de "Notes sur les manades" de G.Gadiot et des recherches des lecteurs.

Répondre à cet article