Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« février 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1
 

Aujourd'hui 25 février 2020

-Le mimosa fête la belle époque : du mercredi 19 février 2020 au mercredi 26 février 2020 - à  MANDELIEU-LA-NAPOULE

 

Accueil du site > Art & Culture > Poésie > Théodore Aubanel (1829-1896 )

Théodore Aubanel (1829-1896 )

jeudi 14 décembre 2017, par Bernard

Il fut l’un des fondateurs du Félibrige.

Né le 26 mars 1829 à Avignon.

Il était fils de Laurent, descendait par sa mère Thérèse, née Seyssau, d’un général grec ayant lutté 20 ans contre les Turcs.

Ce général, après la chute de Constantinople en 1453, traversa la basse Europe avec une troupe se soldats fidèles, le sabre au poing, un précieux manuscrit d’Homère pour tout bagage.

Joseph Roumanille qui lui fait rencontrer Frédéric Mistral et Anselme Mathieu. Lors des leurs réunions de poètes, il rencontre Mademoiselle Jenny Manivet avec qui il vivra le grand amour, contrarié car elle entrera au couvent : il n’arrivait pas à se décider....
Il la chantera sous le nom de Zani.

Il vint s’établir dans une commune du comtat Monteux au pied du Ventoux.

Il se marie finalement le 15 avril 1861 à Avignon avec Joséphine Mazen.

Il décéda d’apoplexie, à 57 ans, le 2 novembre 1886 à Avignon. Il est inhumé au cimetière Saint-Véran même commune.

Bibliographie :

1860 : La mióugrano entreduberto La grenade entre ouverte
Livre de la Mort
Livre de l’amour
1882 : Lou Pan dóu Pecat (Le pain du péché)
1885 : Li fiho d’Avignoun (Les filles d’Avignon) lui vaut, dans ce monde très dévot, la mise à l’écart par l’évêché
1899 : Lou Rèire-Soulèu (le soleil d’outre tombe) qui regroupe, après sa mort, Lou Pastre (le pâtre) et Lou Raubatóri (le ravisseur), drames.

Son buste dans le Jardin des Félibres à Sceaux (Hauts-de-Seine).

Répondre à cet article