Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« août 2019 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Historique des Trophées > Trophée Philippe Thiers - Vaches Cocardières > 2010, le 16 juin : Elle sort avec le N°605 et rentre avec le nom de (...)

2010, le 16 juin : Elle sort avec le N°605 et rentre avec le nom de VALSIERE

Vestric - Candiac Finale des présélections de vaches

dimanche 22 juillet 2012, par Boumian

Le mercredi 16 juin à eu lieu la finale des présélections de vaches Trophée Philippe Thiers.
Encore une belle chambrée constituée d’un public fidéle.
Au commande Jacques Roumajon et son bînôme Roger Astrologi pour diriger le débat.

Cette finale n’a guère satisfait les espérances des organisateurs.M Gougeon,JL Maurel,T Douville,J Martin,M Sanchez, M Charnelet pour les raseteurs + JL Cano et P Ranc tourneurs ,constituaient les opposants aux demoiselles venues des quatre coins de la camargue.

Le manque d’envie des ses jeunes, certaines vaches rentrant quelques fois dans un combat latent, ont rendu une course surtout en première partie sans beaucoup de relief.

Pour débuter la N°465 de la Salérienne : trés peu d’agressivité.Elle aurait dû être un bon de tour de chauffe mais ?

La N° 463 de Leron : bien positionnée n’a pas eu le rendement escompté, surprenant ?.

La N° 683 de Ricard pétillante, du brouillon dans ses réponses, aurait pu avoir un cachet plus relevé.

La N° 508 de Chapelle a eu tendance à fuir ,mais est-ce vraiment sa faute ?

Aprés les boissons fraîches du Motti,

la N° 336 de St Pierre : sérieuse les hommes n’ont pas su l’utiliser.

La N° 415 de Raynaud : impériale aux ficelles,les blancs les laissent sur sa tête .

La N° 549 de Martini : handicapée par sa maternité mais quelques réponses sérieuses .

Et puis arriva la star du jour la N° 605 de Claude Chaballier, aussi rapide que la voiture de la célèbre marque.
Comme un petit rat de l’opéra elle glisse sur le sable de la Vistrenque, comme une danseuse elle s’envole gracieusement .
Très peu de provocations, mais s’il n’y avait pas la quantité , la qualité était présente.
De multiples récompenses, des applaudissements à s’en faire rougir les mains.
Elle gagne tous les suffrages du jury, et le droit de participer le 18 septembre au Grau du Roi à la finale de la cocardière d’or avec son nom de Baptême : VALSIERE.

P.-S.

519

Répondre à cet article