Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2019 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Ces personnages qui ont fait la Bouvine > BONNAFOUX Justin > BONNAFOUX Justin (par Simbèu)

BONNAFOUX Justin (par Simbèu)

jeudi 18 octobre 2012, par Simbèu

Grande figure de la bouvine du XXème siècle, c’était le doyen des gardians...

Justin Bonnafoux est né aux Baux de Provence le 30 juillet 1897.

Avant la Première Guerre Mondiale il a été gardianoun chez Laugier puis chez Cyprien Saurel en Crau. La paix revenue, il a travailé chez Viret.
En 1932 il est entré à la manade Féraud à Fos puis chez Lescot.

En 1935 il a été engagé par le Marquis aux Saintes.

De son calos, Justin Bonnafoux indique au Marquis
l’endroit où une vache a mis bas

En 1944 il est passé au service de Paul Laurent qui venait de créer sa manade et a eu son fils Henri pour élève. Il est resté aux Marquises jusqu’en 1962, année de sa retraite qu’il a passée à Maussane.

Il conservait précieusement une photo que lui avait dédicacée Fernand Granon en 1947, en reconnaissance de sa valeur de gardian provençal.

De même, il gardait attaché à sa canne un gland de Vovo qu’il avait si bien connu.
De lui il disait :

« Il avait trois ans lorsqu’il vint aux Marquises.
Je l’ai soigné comme un enfant, et il était brave au possible dans les pâturages. Il avait sa ration d’avoine été comme hiver, et la semaine avant de courir il avait un plein seau d’avoine concassée.
En piste c’était un véritable bolide.

Je me souviens de sa première course à Lunel, c’était en avril 1950. Il avait cassé toutes les planches de la contre piste et le soir dans les prés il venait à mes pieds chercher sa ration d’avoine, vous croyez que c’est pas beau çà ?

Plus d’une fois, l’intelligence de cette bête me faisait venir les larmes aux yeux. Lorsque je l’appelais dans les pâturages : «  Vovo, Vovo, ho ! ho ! Ho ! Ho !  », il venait vers moi doux comme un agneau ».

Justin Bonnafoux est décédé à Maussane le 20 janvier 1992, c’était le doyen de la grande famille des gardians.

Première mise en ligne le 17 février 2009

P.-S.

522

Répondre à cet article