Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« septembre 2019 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Les Associations > Camarina > Journée d’inauguration de la stèle dédiée à Camarina (1/2)

Journée d’inauguration de la stèle dédiée à Camarina (1/2)

mardi 2 juillet 2019, par Salva

Ce dimanche 30 juin 2019, une journée à Cadenet qui restera dans nos mémoires.

Journée marquée par la chaleur caniculaire qui n’a pas empêché une petite centaine de personnes de répondre à l’invitation de l’Association Taurine "CAMARINA" mais aussi marquée par l’empreinte de cette Association qui, décidément, ne fait rien comme les autres.

Intervention du président : Bernard Dumarcher

Chers amis afeciouna

Je voudrais ici remercier chacun de vous pour vous être déplacé ici, à Cadenet, pour l’inauguration de cette stèle dédiée au formidable combattant qu’a été le taureau CAMARINA.

Un palmarès prestigieux, une prestance, le sens du combat, voilà un taureau pour l’Histoire dont le nom restera à coup sûr gravé dans les mémoires.
Cette stèle est un symbole, elle est destinée à marquer le souvenir, et il nous a paru impensable que le filleul de l’Association Camarina puisse tomber dans l’oubli.

Aussi je voudrais souligner l’accord spontané de Magali RICHARD et de Julien ROUX concernant notre projet.
Sans cela rien n’aurait pu se faire. Leur attachement au passé est un signe de grande intelligence et conditionne le présent comme le futur.

Chers amis, quand nous avons établi ce projet, je n’imaginais pas un instant qu’il pourrait réunir autant de monde, d’horizons aussi divers, VOUS les spectateurs anonymes et passionnés de nos arènes, VOUS membres de nombreux clubs taurins, VOUS présidents de clubs taurins amis, VOUS anciens raseteurs qui avez affronté et mis en valeur Camarina, VOUS maires des villes taurines de Provence et Languedoc, VOUS Jean Marc SOULAS, Président de la FFCC mais aussi Frédéric NIGUET et Christian VALLAT du Comité Directeur de la FFCC.

Toute la famille est ici réunie et Régis CHAUVET qui a fondé sa propre manade le 18 octobre 1969 ici même+, à Cadenet après séparation avec CHAPELLE, doit se réjouir de voir que, 50 ans après, sa manade est bien vivante et ne demande qu’à retrouver son lustre.

Intervention de : Jean-Pierre Ode, secrétaire de l’Association

Hommage à la nouvelle manade Chauvet
L’association taurine Camarina , c’est une histoire qui commence en juin 1995.
Un groupe d’amis, entre 35 et 50 ans, tous issus du CT Le Clairon, des idées plein la tête, décide pour garder les mains libres de créer sa propre association et de mettre en oeuvre tous les projets qui dormaient dans les cartons.

Cette association que nous baptiserons « Camarina », et non Club Taurin [1], organise sa première assemblée générale en présence de Régine et Maryse Chauvet amies de longue date avec Jean Pierre et Mimie GERARD ici présent et fondateurs de l’ATC.
Régine pour encourager nos projets nous offre la même année une ferrade à Cadenet ici même.

Ce fut dès lors le départ d’une longue amitié avec la famille Chauvet où se succéderont déjeuners, mariages, ferrades, dont une qui aura marqué les esprits avec son championnat national de Daube Gardiane.
Nos liens vont se consolider insensiblement au point que Régine CHAUVET, nous offrira le parrainage d’un biòu portant le N° 402 baptisé « CAMARINA », qui va porter très haut la devise de cette manade.

Et c’est là que tout va changer et pour nous, pour la famille Chauvet, et pour le taureau lui même.

Maryse nous avait confié le secret d’enterrer dignement comme le méritent les grands cocardiers son taureau Camarina.
A cause de la maladie qui la gagnait, elle n’en aura pas le loisir.

Hélas, le taureau est enseveli au mas de Pernes et les héritiers de la famille Chauvet ayant vendu ce domaine à d’autres propriétaires, le taureau se retrouve loin des siens.
C’est ainsi que jaillit dans la tête d’Henri MICHON l’idée de dresser une stèle à la mémoire de Camarina, ici à Cadenet idée tout à fait partagée par Julien et Magali.

Et nous voici donc devant l’oeuvre d’Henri Michon auteur de ce projet dont nous nous réjouissons tous, et dont la plaque commémorative « Planet Camarina » ne manquera pas d’évoquer le planet de Beaucaire, place Jean Jaurès, grand lieu de rencontre des sénateurs disparus des supporters de la manade Paul Laurent et Régis Chauvet en son temps.

Voici la stèle érigé en l’honneur de Camarina, notre glorieux taureau qui fêterait cette année ses 25 ans, voici la stèle que nous venons offrir humblement à Julien et Magali en mémoire des grand moments vécus sur cette terre du pays de Daudet, pèr la glóri dóu terraire....

Intervention de : Henri Michon, vice Président de l’Association

L’histoire de CAMARINA, a commencé dans les années 90.

C’est en 1991 que le nom de CAMARINA est apparu pour la première fois dans le monde associatif.
Dans les années 80 jusqu’au début des années 90, nous étions avec Jean-Pierre ODE membres du C T le CLAIRON de Beaucaire présidé par Mr Marcel Estellon. J-Pierre était aussi membre de l’amicale laïque de Beaucaire présidée par Mr Georges Duplissy.

Un jour Jean-Pierre nous dit : « j’ai une idée, un projet : aller dans les écoles pour faire découvrir aux enfants les traditions provençales en général et camarguaises en particulier ».

Avec un groupe composé de membres du Clairon pour la partie taurine et traditions et de l’amicale laïque pour le côté pédagogique, et pour avoir nos entrées dans les écoles, nous avons mené à bien ce projet qui fut une réussite malgré le travail que cela nous a demandé...

Plusieurs mois de préparation et quelques semaines pour réaliser ce projet...

A nos côtés il y avaient Henri Gontier, et le regretté Adrien Molon.
Ce projet Jean-Pierre l’avait appelé projet CAMARINA ; pourquoi CAMARINA ?
En 600 avant Jésus Christ les Grecs en débarquant sur les côtes méridionales de la Gaule, se seraient écriés vers l’embouchure du Rhône « CAMARINE » du même nom qu’un comptoir Grec qui aurait existé prés des marécages d’un fleuve du coté de la Sicile...

De Camarine à Camarina... de Camarina à Camargue... c’est une hypothèse parmi tant d’autres de l’origine du nom de cette terre qui nous est chère : La Camargue.

C’est une version donnée à Jean-Pierre par Mr Jean-Marie Rouquette conservateur du Musée d’Arles....

Ceci dit, nous pouvons dire même si notre modestie doit en souffrir, que nous sommes fiers d’avoir ouvert un chemin qui fut emprunté plus tard par d’autres associations.

Nous sommes fiers de nos interventions dans les écoles publiques, les écoles privées, puis dans tout les collèges de Beaucaire pour aller expliquer aux jeunes gens ces traditions que nous défendons depuis toujours...

Dans la foulée, la FFCC nous a suivi dans notre démarche et a mis en place une exposition itinérante à la disposition des associations avec des animateurs comme Gérard Barbeyrac, une ancienne gloire du crochet et conseiller technique fédéral à l’ époque ainsi que Karine Roux secrétaire à la Fédération depuis bien de années....

Aujourd’hui grâce à l’initiative de son président Mr Soulas, la course camarguaise est présente dans les lycées... nous pouvons dire en quelque sorte que la boucle est bouclée... et que nous étions dans la vérité.

Nous avons ouvert le chemin aux écoliers vous donnez la possibilité aux jeunes gens de prendre une voie royale pour décrocher d’un diplôme national, du niveau BAC...
Ceci dit.. il fallait le dire....

Il y a 28 ans, nous étions loin de penser qu’un jour il y aurait une association du nom de CAMARINA, qu’un taureau porterait le nom de CAMARINA et qu’un jour on se retrouverait ici, au mas de Cadenet, pour inaugurer une stèle portant le nom de CAMARINA....

Mais ça c’est une autre histoire...

Pour terminer je vous dirai quelques mots en lengo nostro puisque nous sommes à l’ombre du moulin d’Alphonse Daudet.

Daudet, aquèu parisien de Nîme qu’ escrivié qu’auqui letres poulido sur la Prouvenço mai temben qu’auqui bestise sur li tarascounen.

Nous sommes dans la vallée des Baux, un bastion de la Provence, celle du mestre de Maillane le grand Frédéric Mistral, à quelques lieues du Paradou la patrie de Charloun Rieux le poète paysan ou le paysan poète...

Je vous dirai tout simplement :

Desempiei Arle jusquà Nime
Escouta mé gèn de bouvino

Dins un vala dever fount-vieho
Barulo libre li biòu négro

Per la grandour dou terraire
Un ome amé si fraire

A fa d’aquèu pais
Un autre paradis

Glori au mas de Cadenet
Longo mai à la manade Chauvet !

Conclusion par Bernard Dumarcher :

Amis afeciouna, nous avons beaucoup parlé du passé, c’était indispensable, nécessaire ce jour.
Mais qu’est ce que le passé s’il n’y a pas de présent et d’avenir ?

Le présent, tout le monde peut le constater, c’est un travail acharné depuis des mois, des hectares défrichés, ensemencés et remis en exploitation, des kilomètres de clôtures rénovées, des fossés obstrués soigneusement curés, de multiples arbres morts dégagés, la rénovation du mas et de la bergerie bien engagée, des projets bien structurés seulement freinés par les multiples contraintes administratives.

Tout cela chacun peut le découvrir et le constater, il suffit de regarder.
Le futur peut se résumer ainsi : Travail, travail et encore travail, c’est un mot qui ne fait pas peur à Magali et Julien, dont le punch, la créativité, la puissance de travail nous surprend et nous émerveille.

La qualité des herbages et de l’alimentation du bétail, le soin apporté à la sélection ne peut que déboucher sur une nouvelle génération.

Le soutien de tous les clubs taurins amis sera une aide précieuse, décisive. Nous n’avons aucun doute sur la réussite finale de cette nouvelle histoire.
Merci à MAGALI et JULIEN d’avoir relevé le gant. Ils savent déjà que l’Association Camarina marche à leur côté tout comme les très nombreux afeciouna venus aujourd’hui leur manifester soutien et affection.

Cette inauguration est un point de départ, un lien entre nous tous, cela veut dire que nos routes vont se croiser souvent. Chers amis manadiers nous vous souhaitons le meilleur possible pour les années à venir.
Votre engagement actuel mérite l’attention de tous et un grand respect.
Aussi nous disons sans réserve VIVE CADENET, VIVE la manade CHAUVET, et VIVE CAMARINA !


Magali RICHARD, la voix chargée d’émotion a remercié l’association et tous les présents. Julien ROUX, lui, le micro n’est pas son fort....

La parole fut ensuite passée au Président de la FFCC Jean Marc SOULAS.
Le Président ne connaissait ni les lieux, ni les jeunes propriétaires.
Il nous a confié son étonnement, sa surprise mais aussi son enthousiasme devant la qualité de ce qu’il a pu voir.

La matinée s’est terminée par un repas à composer soi-même avec les produits locaux fournis par Magali et Julien.
La salade de tomates était à 1€, le steak de taureau cuit devant vous accompagné de frites maison à 5€, le fromage entier type pélardon à 2€, etc, etc...

Je vous le disais au début : l’Association Taurine Camarina ne fait pas les choses comme les autres.


Notes

[1] "Club" étant un mot anglais il fut rejeté (NdR)

Répondre à cet article