Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mai 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine

La Bouvine

Dernier ajout : 28 mai.

Articles de cette rubrique

  • Des sorties très raprochées

    10 mars 2017, par Bernard

    Très, très rapprochées !!!

  • Les zones Humides

    12 février 2017, par Bernard

    ZONES HUMIDES Limites approuvées par le comité français des produits agroalimentaires de l’INAO le 22/05/1996 13 Arles Fontvieille Fos Maussane Mouriès Paradou St Louis Les saintes 30 Aigues Mortes Aimargues Beauvoisin Le Cailar Le Grau St Gilles St Laurent Vauvert 34 Candillargues Grande motte Lansargues Lattes Marsillargues Mauguio Palavas Pérols St Nazaire

  • Début de commentaires sur la course libre

    1er février 2017, par Bernard

    Article publié dans "Le Toril" N° 70 du 05/04/1924

    "Nous publions aujourd’hui un premier article sur "la course libre", voulant ainsi donner satisfaction à de nombreux aficionados de la région sud est. La rédaction toulousaine du "Toril" prévient ses lecteurs qu’elle n’est pas assez compétente sur ce genre de course pour pouvoir juger, féliciter ou critiquer les razeteurs, organisateurs, manadiers.
    C’est un spectacle qui nous est presque inconnu.
    "

  • Les as de Granon à Nimes (suite)

    27 août 2016, par Bernard

    Si nous avions écrit cet article en sortant des arènes, nous aurions sans doute classé Lou Mounla bon premier. La course de ce cocardier fut un feu d’artifice, disons-nous, et nous ne saurions mieux dire. Mais à la réflexion, nous avons changé d’avis et nous verrons pourquoi un peu plus loin. La musique joua Carmen pour Lou Mounla, comme elle l’avais déjà joué pour le Ramoneur. Qu’est-ce à dire ? Primes supérieures au Mounla et au Ramoneur ; et rien au Clairon, ni à l’Orphelin ! Pourquoi ? Les deux derniers ont pourtant à leur actif d’autres actions que les deux nouveaux élus. Veut-on faire une réclame tapageuse autour des deux nouveaux cocardiers, qui n’ont pas besoin de cela pour se faire apprécier.

  • L’hommage de la Provence à Folco de Baroncelli 2/2

    8 avril 2016, par Bernard

    Se détachant d’eux tous et les précédant il y a une Provençale grave et triste.
    Elle porte le ruban de deuil et la blanche chapelle barrée d’une large croix, avec une dignité qui impose. Elle tient dans ses bras une une longue gerbe dont l’armature est de frais rameaux qui viennent du petit village de Bouillargues en Languedoc, de ce Bouillargues qu’il aima tant, dont il était tant aimé, et dont il demanda que quelques feuillages l’accompagne après sa mort.
    Cette jeune fille c’est la reine du Félibrige, Yolande Coste c’est elle qui le veilla deux nuits après que sa vie se fut éteinte.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25