Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mai 2022 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > F.F.C.C. > Evénements > 1. Prestiges > 4. 2005 > Les "Prestiges 2005", j’y étais !

Reportage - Mise à jour avec photos.

Les "Prestiges 2005",
j’y étais !

jeudi 15 décembre 2005, par San Christolen toujours

Mise à jour avec de nouvelles photos !
Encore une fois : MERCI Monsieur Christian Gellet ! NDW

Le théâtre a le "Molière",
Le cinéma a le "César",
La Course Camarguaise a le "Prestige".

La Fédération honore les vainqueurs sportifs, mais aussi les femmes et les hommes qui travaillent pour mettre en avant notre tradition bouvine.

JPEG - 40.8 ko
Henri Itier ouvre les débats

En ce week-end de Téléthon, Florence Disset et Alain Foucaran font concurrence à Sophie Davant et Yannick Noah, animant avec un certain professionnalisme cette soirée tout en restant simples et décontractés.

JPEG - 33.8 ko

La maison Ricard accueille les convives dans ce magnifique complexe de Vergèze.
L’ambiance est conviviale. Manadiers,raseteurs,membres de clubs taurins, aficionados se mélangent comme sur la place d’un village à l’issue d’une course.

JPEG - 35.6 ko

Chacun regagne sa table. Le chemin est entrecoupé de poignées de mains ou d’abrazos chaleureux.

Le rideau s’ouvre, sous les trompettes, de l’orchestre des "Méditerranéens". Le décor associe toutes les tauromachies à la Camargue.
Henri Itier, président de la FFCC, ouvre la cérémonie.

La Course Landaise est à l’honneur. Outre les responsables fédéraux présents, les frères Vergonzeanne nous initient aux sauts.

JPEG - 24.8 ko
Saut périlleux de G.Vergonzeanne

Guillaume, toréador, exécute une panoplie de sauts à faire saliver les gymnastes. Les commentaires de Nicolas nous transportent avec "alégria" dans le sud ouest.

Autour d’un succulent repas, servi par le traiteur des Halles de Lunel, accompagné des vins de Gallician, une multitude de surprises s’enchaînent au milieu de la distribution des trophées.

JPEG - 47.8 ko
Une table de personnalités.
Une table avec la Reine d’Arles, Messieurs Valade, adjoint au Maire de Nîmes chargé des Affaires Culturelles et Ballana, Maire de Vergèze.

Un magnifique poème, signé et narré par Raymond Siméon, vante le taureau star de bouvine.
Renaud Vinuesa, une arlésienne et deux jeunes gardians traversent à cheval la salle le temps d’une chanson de Patrik, interprètée par Jean-François PONS.
Quatre demoiselles, en tenue de marin, dansent au son des fifres et tambours provençaux.
Jean Roumageon, cinéaste taurin, joint l’image aux paroles, avec en « best of » un reportage chez Hubert Yonnet, avec des sublimes plans de chevaux.

Bien sûr de l’émotion et des remerciements :
Maryse Chauvet, Thierry Cure, Jean Mathieu, Henri Laurent, Patrick Benabent associent à leurs prix des amis disparus ou combattant la maladie.
A coté de La famille Lautier et des dames de la Manade Ricard, qui viennent chercher leur quatrième prestige, plus de vingt élus se succèdent sur scène.
Chacune, chacun a un petit mot pour les forces vives de la bouvine.
Le dernier plateau accueille le podium du « trophée élite 1 », Nicolas Vergonzeanne honore Sabri Allouani. Tous deux sont sextuples champions de France, des courses landaises et camarguaises.

JPEG - 47.7 ko

Le président fédéral honore enfin, pour l’ensemble de sa carrière le gaucher Jean Marc Tognetti, mais aussi pour les qualités humaines qui font parfois défaut dans la course camarguaise du 21eme siècle.

JPEG - 49.8 ko
JM.Tognetti et les champions actuels

Régine Pascal clôture la partie taurine avec la Coupo Santo.

Le repas se termine, place au spectacle, remake des années 80, puis pour les plus persévérants à la danse. Les Méditerranéens font le show pendant que la foule s’éparpille.

JPEG - 48.5 ko
Poignée de mains entre le champion et son dauphin.
Nous pouvons remarquer que loin de la pression de certains aficionados excessifs, et "quand on est près des hommes", on voit bien le clin d’oeil amical adressé par Hadrien à Sabri.
Moment fort : c’est un détail qui compte !

La saison 2005 est morte, vive la saison 2006 !

Première mise en ligne le 15 décembre 2005

Répondre à cet article