Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« octobre 2022 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Opinions/Réactions > Andalou > Panier de crabes

Panier de crabes

un article d’Olivier PINCE, membre du CT "Lou Cléda" de Bouillargues.

mercredi 6 octobre 2010

L’auteur, Olivier Pince, ne pouvant faire éditer son article où il le souhaitait nous a demandé s’il était possible de le passer sur le site.
Demande acceptée, bien évidemment, mais dans une rubrique de libre expression où, par définition, les opinions exprimées n’engagent que l’auteur de celles-ci.

""Déjà qu’il est un euphémisme de dire que ce 59ème trophée taurin ne restera pas dans les annales, à de nombreux égards, il se ternit davantage en terminant sur une note des plus scandaleuses !!!

En effet, dans ce petit milieu de la bouvine où tout le monde – ou presque – se connaît et où tout se sait en un rien de temps, les afeciouna savent désormais pour quelles raisons le grand cocardier « Andalou » de la manade Espelly-Blanc, ne participera pas à la finale du trophée des As.

Juste un rapide rappel des faits :

Certains membres du trophée taurin ont proposé à monsieur Georges Blanc, propriétaire d’Andalou, de faire participer son taureau à la finale des As en le plaçant deuxième… et à n’importe quel prix !!!

Rien que là, il n’y a plus besoin d’en rajouter.
Tout est dit !

Inutile de vous préciser que monsieur Blanc, en qualité de personne honnête et digne, refusa aussitôt que son taureau foule la piste nîmoise dimanche prochain, dans de telles conditions.

Est-il aussi utile de rappeler qu’ Andalou est l’un des plus grands cocardiers de ces dernières années, et qu’il vient de réaliser en cette année 2010 l’une de ses meilleures saisons, voire LA meilleure !!!

Et là-dessus, je crois que peu d’afeciouna pourraient me contredire…
Autrement dit, « Andalou » était l’un des principaux candidats à la course au Biòu d’Or !!!

Il n’a jamais été proposé à un prétendant aussi sérieux de sortir à une place si préjudiciable pour la course au titre suprême !!!
Cela n’a été qu’une manière détournée de dire à monsieur Blanc : « De votre taureau, nous n’en voulons pas ! ».
Trop, c’est trop !!!

Quels enseignements doit-on en tirer ?
Sans faire du tapage, qui ne sait pas depuis longtemps qu’il existe quelque accointance de mauvais aloi entre certains membres de la commission du trophée taurin et certains manadiers, disons, importants, tenant très officieusement les rênes du fonctionnement du trophée taurin ?

Mais en arriver à un tel point d’indécence et d’irrespect alliés à une telle incompétence et méconnaissance taurine aussi flagrante, j’ai rarement vu ça !!!

Le petit cercle d’amis influents, peu vertueux et mangeant à la même table semble s’être métamorphosé en un véritable « panier de crabes » !!!

Le dimanche 3 octobre dernier, lors de la finale du trophée de l’Avenir au Grau-du-Roi, quand le Président Jacques Valentin a annoncé le nom de l’heureux élu, « Guépard » de la manade Cuillé, dont je ne critique absolument pas en soi l’élection, j’espère que vous l’aurez compris, bon nombre de sifflets se sont élevés des gradins et certains ont même crié : « Et Andalou » ? » !

Eh oui, « Andalou », où était-il dans ce vote ?

Au moment de la remise des récompenses, quand la présidente du trophée taurin, Dominique Azéma, s’est avancée pour remettre le prix au lauréat, David Maurel, elle s’est vu attribuer une « bronca » majuscule par une bonne partie du public, à peine couverte par la musique assourdissante.

De plus, j’ai su de source sûre, que le vote, dimanche matin, s’est déroulé dans une ambiance on ne peut plus glaciale !
Bienvenue au grand bal des faux-cul merdeux !!!
Dans ce contexte-là, vous m’en direz tant…

Ce n’est pas tout…
En pénétrant aux abords de ces arènes « balnéaires », étaient distribués des prospectus présentant la finale du trophée des As de Nîmes du dimanche 10 octobre. Après m’être plusieurs fois frotté les yeux, croyant que je rêvais, j’ai finalement failli tomber dans les pommes lorsque j’ai vu les tarifs affichés.

Voyez plutôt…
Première/Toril Bas et B, 37 € ;
Seconde/Toril Haut A et B, 32€ ;
Tribune Présidence/Tribune Toril, 27€ ;
Gradins, 24€ ;
Tribune Haute/Grande Tribune, 22€…
Et enfin,
les Amphithéâtres (non numérotés), ce qui équivaut aux entrées générales… tenez-vous bien… 20€ !!!

C’est-à-dire autant que pour une corrida !!!
Voici la course camarguaise du XXIème siècle à l’heure du capitalisme dans sa course aux profits effrénée.
Quelle insulte aux gens de bouvine sans qui elle n’existerait plus depuis belle lurette !!!

Mais pour qui se prennent-ils tous ses misérables pseudos-oligarques mercantiles qui se goinfrent sur le dos des afeciouna ???

Amis afeciouna…
J’en appelle à votre loyauté, votre bon sens et votre esprit critique en vous invitant à faire un choix pour cette Grand Messe du 10 octobre 2010 prochain à Nîmes, qui est devenue, particulièrement cette année, une véritable mascarade organisée par une poignée de « Don Corléone » de bas étage et leurs porte-flingue, tous aussi fautifs les uns que les autres et étalant leur mainmise insidieuse au détriment de la pure logique taurine !

Il faut de toute urgence stopper ces agissements déviants que j’irai jusqu’à qualifier de mafieux.
Cela me conforte d’autant plus à l’idée qu’à ce rythme-là, la Course Camarguaise implosera d’elle-même si nous ne réagissons pas !!!

Il faut que ça change !!!

Car dans ce milieu de la bouvine, comme dans la vie et comme dans toute démocratie, seul le peuple est souverain !!!
A bientôt.""

P.-S.

435

Répondre à cet article