Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2021 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

 

Accueil du site > Actualités > Bouvine > Saison 2012 > (Re)découvrir la course camarguaise

(Re)découvrir la course camarguaise

samedi 28 avril 2012, par Eric

La Course Camarguaise autrement

Finalement, la Course Camarguaise est elle un sport, un spectacle, une culture ?...

La question n’a jamais été tranchée.
Un peu de tout cela probablement.
Mais à trop vouloir embrasser de dimensions, elle en arrive à perdre son essence.

Oui, la course camarguaise est un phénomène hors normes ici. Elle fait vibrer tout un peuple, une nation camarguaise qui dès le dimanche soir tire des plans sur la comète en pensant aux courses du week-end suivant.

Pour autant, la course camarguaise assume-t’elle pleinement son statut de sport reconnu comme tel par le Ministère des Sports et de la Jeunesse ?
S’il s’agit d’un sport, nous devrions être en mesure de discourir des règles, des performances passées des différents acteurs, des futurs plateaux présentés...

En lieu et place, il n’y a qu’une information, brute de fonderie : la présentation des courses est chronologique, et liste les acteurs sans pour autant mettre l’accent sur les catégories des acteurs, raseteurs inscrits dans les différents trophées, taureaux classés ou non, engageant la course pour l’excellence ou non...
On cherche en vain jusqu’aux règles des différents trophées qui marquent la saison.

Pour finir, même les résultats des courses semblent être confidentiels. Les comptes rendus présentés dans la presse sont la marque du chroniqueur qui a assisté à la course, et reflètent très exactement le point de vue de celui ci. Il aime telle ou telle manade, préfère tel raseteur à tel autre...
Pour autant, s’agit il là de l’expression du "résultat" de la course.

Le résultat est important.
En effet, si certains trophées en cours de saison sont remis à des acteurs sur la seule qualité du spectacle fourni, la plupart d’entre eux se jouent aux points. Malgré ceci, encore aujourd’hui, si vous désirez suivre un trophée parce qu’il se joue dans votre village, votre coin, vous devrez assister assidûment aux courses qui le composent parce que personne ne fera un compte rendu listant les points faits lors de cette course ni ne prendra la peine d’assurer le suivi des courses.

Voici quelques clés nécessaires à la compréhension du spectacle

 Les Catégories de courses

Le calendrier des courses de la FFCC décrit différentes catégories de courses, sur la base des cocardiers présentés. On trouve ainsi des courses labellisées :
- Emboulés sont présentés à des écoles taurines, en phase d’apprentissage de la course camarguaise.
- Taureaux neufs ou taureaux jeunes pour de jeunes bêtes n’ayant jamais couru en pointe ou peu.
- Vaches Cocardières : ces dames courent aussi, et déroulent un calendrier pour le trophée Philippe Thiers tout au long de la saison.
- les Ligues Provence et Languedoc forment le ferment des futures courses As et Avenir dont les meilleurs raseteurs et meilleurs taureaux entament une carrière à l’Avenir.
Cette compétition de l’Avenir sert ensuite de tremplin à la catégorie reine "les As", ou au Groupe 2, qui sert de support au trophée des Raseteurs.

Les Courses des deux Catégories As et Avenir suivent des règles édictées par la FFCC d’un coté, et le Trophée Taurin [1] de l’autre.

C’est ainsi que la FFCC valide seule la tenue d’une course et du groupe dans lequel elle s’inscrit, alors que le trophée taurin a décidé des règles permettant de classer une course aux As ou à l’Avenir.
Ce règlement du Trophée taurin stipule ainsi que [2] :

Pour une course aux As.
Il faut six taureaux nommément désignés dont au moins quatre taureaux classés (voir liste). Seuls les points et attributs des six premiers taureaux seront pris en compte.
Pour une course à l’Avenir.
Il faut six taureaux nommément désignés dont au plus trois taureaux classés. Seul les points des six premiers taureaux seront pris en compte.
Les points.
La cotation des points attribués aux raseteurs pour le Trophée des As, de l’Avenir et des Raseteurs (Gr. 2) est : coupe cocarde 1point ; cocarde 2 points ; gland 2 points ; cocarde et gland ensemble 3 points ; ficelle 3 points. Les points des ficelles des taureaux difficiles sont doublés pour les raseteurs du groupe 1 dans une course
au As.
Trophée des Raseteurs (Gr. 2).
Leurs points ne sont comptabilisés que lors des dimanches et jours fériés. Pas de points aux courses des premières séries du trident d’Or, ni en course unique.
Leurs points sont doublés lorsqu’ils rasètent au Trophée des As.
Course unique.
En cas de course unique résultant d’un fait de force majeure (intempéries, annulations), les points ne seront pas comptabilisés.

Si le trophée taurin (TT) est le trophée le plus marquant de la saison en partie par le nombre de courses qu’il implique, mais également par la couverture des deux quotidiens régionaux la Provence et le Midi - Libre, il n’est pas la seule épreuve de la saison.

Cette multiplicité de trophées est un des fondements de la difficulté de compréhension de la course camarguaise.

Une course peut en effet servir de support à un trophée local en même temps qu’au trophée taurin tout en suivant d’autres règles. La différence les plus flagrantes sont constituées par le fait que (i) le trophée local implique dans le comptage des points le septième taureau lorsqu’il est présent et (ii) que les raseteurs présents jouent tous ce trophée selon le même barème de points, souvent celui qu’a adopté le trophée taurin [3]. Mais chaque organisateur choisit son propre règlement, et il n’est pas rare de voir primer le meilleur animateur quel que soit le nombre de points réalisés, ou encore de voir un barème totalement différents comme en Arles pour la Cocarde d’Or qui prime les ficelles à deux points, ou à Chateaurenard pour le trophée des maraichers à 4 points au lieu de trois au TT.

Une dimension supplémentaire vient d’être ajoutée avec les courses dites d’excellence. Une course peut être classée excellence si au moins trois des taureaux figurent sur la liste d’excellence "Majeur" et les autres sur la liste "complémentaire".

Le suivi est devenu complexe, voire impossible pour qui n’a pas acheté le journal le 30 mars dernier, les listes de cocardiers classés et excellence étant introuvables par ailleurs.

Le but de ce site est de fournir une information la plus lisible et la plus claire possible. En marge des comptes rendus habituellement faits, nous nous proposons de mettre en ligne diverses informations d’aide à la compréhension.

 Comment rendre les choses plus lisibles ?

Vaste sujet...
Pour permettre une analyse des plateaux proposés, une annonce de course devrait décrire :
- La catégorie de course
- Les taureaux présentés, avec la mention de leur classement éventuel, voire de leur inscription éventuelle sur l’une des listes excellence complémentaire ou majeur.
- Les raseteurs engagés, avec leur main (droitier ou gaucher) et la compétition dans laquelle ils sont engagés (As, Avenir ou groupe II).
- Les autres courses de la journée, avec leur localisation.

Mais ceci n’est finalement qu’une première étape.
Il faudrait aller plus loin. Passée la course, il serait souhaitable d’afficher un tableau de résultats.
La question : qui a enlevé quel attribut à quel taureau ? n’est jamais adressée dans les comptes rendus lus ici ou là.

Pour quelle raison ?
Le TT se joue aux points certes, mais la course en elle même aux attributs levés. Les raseteurs sont rarement mentionnés dans les comptes-rendus, et du coup, à moins qu’ils n’aient réalisé une performance d’exception, sont totalement oubliés des revisteros. Etaient-ils seulement présents sur le sable...

Il est évident qu’afficher le tableau d’attributs levés ne permet pas d’accéder à l’évaluation de la qualité de la course, il permet uniquement de combler un manque que l’on constate encore.

Enfin, le site www.bouvine.info voudrait s’adresser aux supporters d’une manade, d’un taureau ou d’un raseteur.
Certains afeciouna vont suivre une manade ou un raseteur et voudraient pouvoir suivre la saison de l’un ou de l’autre.
Où s’est il produit ?
Quel résultat a-t’il fait ?
Quelle est sa progression ?
Comment se classe-t’il ?
Quels trophées a-t’il remporté ?
...

Nous vous proposons un tel outil.

Malheureusement, l’outil ne fait pas l’ouvrage. La main si... Afin de pouvoir tirer partie des données collectées, il faut en premier lieu collecter ces données.

 Les Clubs taurins au cœur du processus.

Les données que nous cherchons à présenter sont, pour la plupart, compilées par les clubs taurins. Le "qui fait quoi", les points du trophée local ou le vainqueur de ce trophée sont sous la responsabilité des Clubs Taurins. Le projet de suivi sur l’ensemble de la saison est un travail considérable, qui ne pourra être mené à bien que si nous recevons les données nécessaires. Ceci est un appel à contribution afin d’offrir le plus grand nombre d’informations.

Nous vous présentons ici même les premiers mois de compétition 2012, les acteurs en présence ainsi que leurs résultats. Votre intérêt pour ces pages guideront la suite du processus.

Pour l’heure, vous trouverez ici Saison 2012* diverses listes que vous jugerez probablement utiles :

  • Les Listes
    • Arènes*  : une carte des arènes, avec pour chacune les courses à venir
    • Manades*  : Les manades présentant des taureaux cette année, et la liste des courses dans lesquelles chacune d’entre elle propose des taureaux
    • Taureaux 2012*  : La liste des taureaux, triés par manade, avec l’indication de leur classement, et de leur présence sur les listes excellence complémentaire ou majeur
    • Raseteurs 2012*  : La liste des raseteurs, leur progression au TT sur les dernières semaines, leurs dernières sorties, et les points faits, ainsi que les trophées remportés
    • Jour de Course *  : Le coeur du processus, la carte des courses du jour, avec le détail de chacune, les taureaux triés selon l’ordre de sortie, leur classement éventuel, les raseteurs présents selon leur compétition et enfin le tableau de résultat de la course.
  • Les classements

 Nos contributeurs

Les données présentées ici ont été recueillies et compilées par :
Julia, Bernard, Emile, Marie, Annelyse, Camille, Salvador, Eric.

Notes

[1] La Provence - Le Midi libre

[2] source La Provence du 30 Mars 2012

[3] Coupe Cocarde 1 point, Cocarde ou gland 2 points, ficelle trois points.

2 Messages de forum

  • (Re)découvrir la course camarguaise Le 15 mai 2012 à 15:33 , par Salva

    Je souhaiterais ajouter à la liste des contributeurs citée par Eric, les délégués, les membres assesseurs ces Clubs Taurins qui siégeant à la Présidence (ou au palco LoL), nous permettent en fin de course de consulter (exclusivement !!!!) "qui à fait quoi".

    Merci Marie !

    Répondre à ce message

  • (Re)découvrir la course camarguaise Le 14 juin 2015 à 08:00 , par Bernard

    Comment voulez-vous être visible, compréhensible avec tous ces trucs, chacun adoptant son truc dans son coin, qui bien évidemment n’est pas le même que ce qu’applique le village voisin de 5 kilomètres !!!! même des règlements changent entre 2 clubs d’un même village !!!!
    - bon vous me direz chaque club fait comme il veut, quoique, dans les sports "universels" foot, basket, hand, athlé, est-ce que chacun fait ce qu’il veut ?
    - hormis les "tournois de sixte" ? mais là ce ne sont pas des compétions fédérales, mais ces tournois s’ils ont été très prolifique dans le passé, maintenant !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article