Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2019 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > 26. Manades-Manadiers > de Chevaux > Un équidé bien oublié : le cheval provençal.

Un équidé bien oublié : le cheval provençal.

jeudi 22 octobre 2015, par Salva

Un article de Daniel-Jean Valade, publié dans un Camariguo de 1984.

« Décidément, Denis Ceccarini, le toubib-manadier est une mine de renseignements !

Vous souvenez-vous, amis des chevaux, des représentants de cette race très présente en Camargue au temps où le moteur n’avait pas totalement détrôné le cheval ?

Je veux parler du cheval provençal, croisement issu du Camargue local, des chevaux lourds des alpages utilisés lors des transhumances ou des pur-sang-arabes syriens.

Ces derniers entraient facilement sur nos terres puisque la Pax Francorum [1] régnait jusque là-bas.

Denis Ceccarini se souvient d’avoir perpétué cette race jusqu’en 1960 et d’avoir gagné des épreuves de concours complet d’équitation grâce à ces chevaux ! »

Notes

[1] allusion au traité de paix prétendument signé en 803 entre Charlemagne et Nicéphore Ier empereur byzantin pour fixer leurs frontières impériales

Répondre à cet article