Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« février 2020 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 1
 

Aujourd'hui 25 février 2020

-Le mimosa fête la belle époque : du mercredi 19 février 2020 au mercredi 26 février 2020 - à  MANDELIEU-LA-NAPOULE

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Naturel > Faune > 2. Taureaux > A.O.C Taureau de Camargue

A.O.C Taureau de Camargue

mardi 17 avril 2012, par Bernard

LES CAHIERS DES CHARGES ET DÉMARCHES :


- L’A.O.C. TAUREAU DE CAMARGUE
Reconnue par le décret du 3 décembre 1996, la viande issue des races Camargue et Brave peut être valorisée sous la forme d’une appellation d’origine contrôlée Taureau de Camargue.

Les élevages ayant droit à cette A.O.C. sont situés dans une zone humide délimitée dans les Bouches du Rhône, le Gard et l’Hérault.

Le cahier des charges est strict :
- a- l’élevage extensif en zone sèche et humide.
- b- la nécessité de pâturer pendant 6 mois en zone humide.
- c- l’élevage est réservé aux races Camargue et Brave, ainsi qu’aux croisés entre ces deux races.
- d- les critères de sélection génétique correspondent aux règles des jeux taurins à l’exclusion des critères bouchers.
- e- un livre d’inventaire des cheptels est tenu à jour.
- f- l’abattage intervient dès le chargement dans la bétaillère.
- g- chaque animal est livré avec son DAB (Passeport de l’animal).
- h- chaque opération d’abattage est conduite dans un souci de préservation du produit et non de productivité.
- i- l’identification de la viande A.O.C. taureau de Camargue se fait au stade de la carcasse entière par l’apposition du tampon d’identification A.O.C. sur les muscles en 8 points différents. Chaque pièce est accompagnée d’une étiquette d’identification.
- j- les animaux qui participent aux jeux taurins sont exclus de l’AOC.
- k- les entreprises d’abattage – découpe répondent aussi à des exigences particulières et sont situées sur l’aire géographique.
- l- les animaux doivent provenir de manades ou ganaderias situées dans l’aire géographique de l’appellation où ils sont nés et élevés.
tous doivent séjourner au minimum 6 mois, sans affouragement, dans la période d’avril à novembre, dans une zone dite humide, définie à l’intérieur de l’aire géographique.
- m- chaque animal est identifié à la naissance par une boucle puis marqué au feu à un an, et éventuellement par une escoussure (entaille à l’oreille) dès l’âge de 6 mois.
- n- le mode d’élevage est extensif, l’alimentation est la pâture. En période hivernale, un complément alimentaire peut être apporté à l’aide de foin et de céréales originaires de l’aire géographique.
- o- le chargement ne peut être supérieur à l’UGB (unité gros bovins) pour 1.5 ha de landes, parcours, et prairies.
tout éleveur désirant produire l’A.O.C. doit obligatoirement :

- 1- Remplir une déclaration d’aptitude par laquelle il s’engage à respecter les conditions de production fixées par le décret.
- 2- Fournir à l’INAO une fiche éleveur, chaque année avant le 31 janvier de l’année en cours.
- 3- Conserver au minimum 3 ans : le livre d’inventaire de ses animaux, les factures de vente des animaux à l’abattoir identifiant l’éleveur, les factures de vente, de location ou lettres d’engagement pour les jeux taurins, les déclarations de surface ou tout autre élément identifiant les parcours, landes et prairies.

P.-S.

extrait d’un article sur le net www.evise.fr

678

Répondre à cet article