Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2022 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Milieu Naturel > Etudes publiées sur La Camargue > "Etude sur le Camargue" de René Baranger de 1835 > Les salines > Les salines (1/3)

Les salines (1/3)

lundi 12 février 2018, par Bernard

Extrait du manuscrit de Mr Poule, ingénieur des ponts et chaussées de la ville d’Arles, terminé en 1835,
— édité ou réédité par René Baranger.
— Je possède le N° 74

113/ Réflexion sur les travaux d’industrie en général
Tous les avantages qu’on peut retirer d’un pays tel que la Camargue, l’homme a osé les poursuivre. Si ces travaux n’ont été ni aussi bien combinés, ni aussi bien suivi que l’exigeait la nature des lieux, il faut l’attribuer à l’insuffisance des bras, à celle des moyens physiques et moraux, et plus encore aux petites passions qui troublent toute espèce de société.
Les propriétaires, formés en corps territoriaux, ont vu parmi eux des intrigants sans lumière, s’indigner de ne pas diriger toutes les opérations, la jalousie a créé des entraves, le défaut de savoir et la nonchalance ont épousé machinalement des vues perfides cachées sous l’apparence du bien public, la raison trop faible a cédé malgré elle, et les meilleurs projets sont resté ignorés, ou sont tombés dans un oubli dédaigneux

114/ Établissement de la saline de Badon ( corrigé de Badou à Badon, suite a la correction faite par M.Morra)
D’une autre part, les ouvrages particuliers n’ont pût que difficilement être coordonnés à un ensemble. Ils ont eu naturellement un but d’utilité individuelle, qui s’accorde peu avec le bien général. Parmi ces ouvrages toutes fois, il en est qui prospèrent aux propriétaires, et dont le public a lieu d’être satisfait. La commune d’Arles, en donnant la première, dès l’année 1578, l’exemple de la construction de salines (1) apprit à tirer des étangs arides de Camargue des produits non moins utiles que lucratif. Elle choisit l’emplacement de la saline de Badou dans la basse Camargue, au sud de l’étang de Fournelet, sur la propriété du Paty de badon quelle possedait alors
En l’an IV, peu de temps après la suppression de la Gabelle la commune, chargée de réparations onéreuses, vendit la saline désignée a une compagnie dont les sieurs Devieux frères sont les principaux actionnaires.

115/ De celles de la Vignole, de la tour du Valat et de la Quarantaine
Ce ne fut qu’un peu avant cette époque, c’est à dire en 1789, que se prépare une seconde saline. Elle est nommée la Vignole, et sa situation se trouve au sud est de l’étang du Fangassier. Enfin, la bonne vente du sel fit établir successivement en 1801, la saline de la Tout du Valat, séparée de celle du Badou seulement par la roubine du Roi, et en 1803, la saline de la quarantaine au sud du petit Rascaillan, sur le domaine de Tourvieille.

116/ Alimentation des salines,degrés de saumure de l’eau, chauffoirs plus ou moins nombreux.
Toutes ces salines amènent au moyen de rigoles ou coupères, (2) dans les bassins plus ou moins vastes, les eaux de la mer qui, par l’intermédiaire du Vaccarès, communique avec les petits étangs sur lesquels les salines sont placées.
Des puits à roue élèvent ensuite ces eaux , qui ont 10 à 15 degrés de saumure, jusqu’à la hauteur du premier chauffoir. (3) De là le fluide passe successivement dans d’autres chauffoirs qui varient en nombre suivant les salines, depuis douze jusqu’à vingt quatre. Arrivé au dernier il y repose , et n’en sort qu’après avoir acquis la densité qui précède immédiatement la précipitation du sel.

117/ Passage de l’eau des chauffoirs dans les tables salantes
Les sauniers mesure rarement le degré convenable qui est le 25°, pour introduire l’eau dans les tables salantes. Ils reconnaissent que le moment de l’introduction est venu lorsque l’évaporation couvre la surface humide d’une légère pellicule. l’observation est d’autant moins fautive, en pareil cas, que les cristaux cubiques surnageant par leur ténuité, (4) réfractent les rayons du soleil, et offrent souvent à l’œil charmé, toutes les nuances de l’iris.

P.-S.

—(1) 114 Avant le 15 germinal 1578, (entre le 21 mars et le 19 avril) époque ou les lettres patentes du Roi Henri 3, permirent à la Commune d’Arles d’établir la saline de Badou et de creuser la roubine du Roi, il avait existé.
— (2) 116 : couperès : rien trouvé sur ce mot
— (3) 116 Chauffoir, endroit ou on se réunit pour se chauffer, en matière de saline, c’est l’endroit ou est emmagasiné l’eau sur peu d’épaisseur pour augmenter le réchauffement de l’eau de mer.
— (4) 117 ténuité : caractère de ce qui ténu, très fin, très mince d’autres salines sur les bords du Vaccarès, mais celles-ci n’étaient plus alors exploitées ou ne donnaient que de faibles produits.

Légende du document de Mr Morra : qu’il a bien voulu nous mettre a disposition.
— A : levadon entourant l’enclos des Salins.
— B : levadon entourant le terrain ou l’on fabrique le sel.
— C : roubine des Salins
— D : pont sur la roubine à l’entrée des Salins.
— E : les 78 tables du grand Salin.
— F : les 28 tables de la Salinote
— G : les 10 échauffoirs.
— H : l’étang de Fournelet.
— I : les 6 puits à roue pour porter l’eau sur les échauffoirs et sur les tables.
— K : les 6 puits à roue à tirer les eaux de Fournelet, et les porter sur les parquets.
— L : martellière du petit canal qui conduit les eaux dans les 12 puits à roue.
— M : autre martellière conduisant les eaux dans le grand appartement.
— N : autre martellière pour le même usage.
— O : grand appartement.
— P : petit appartement dit du pont du roi.
— Q : gorgue conduisant les eaux du grand appartement au petit.
— R : gorgue conduisant les eaux aux anciens puits à roue.
— S : gravier pour les camelles de sel.
— T : ancienne roubine des Salins
— V : parquets pour préparer les eaux.
— X : herbages de la Tour de Valat.
— Y : clos du Lion ou herbages des Salins.
— Z : petites chaussées pour contenir les eaux des appartements du Pont du Roi.
— AA : herbages du Petit Badon.
— BB : herbages d’Amphise.
— CC : élévation de terrain entre le grand et le petit appartement.
— DD : pont des Quatre Gorges.
— EE : pont du Roi.
— FF : baisse salée.
— GG : roubine du Roi

Portfolio

4 Messages de forum

  • Les salines (1/3) Le 12 février 2018 à 07:41 , par Morra

    Bonjour,

    une petite erreur ; ce ne sont pas les salins de Badou mais de Badon proche des mas du Grand Badon et Petit Badon.

    Il est vrai que l’écriture du Rapport de Mr Poulle est plutôt mal écrit.

    Les salines de Badon et Fournelet, étaient déjà exploitées aux 12 eme siècle par les moines cisterciens de l’abbaye d’Ulmet.

    Bien à vous
    MMorra

    Répondre à ce message

  • Les salines (1/3) Le 12 février 2018 à 08:45 , par Bernard

    merci,
    j’ai eu des doutes, mais vu que l’auteur l’avait ainsi orthographié je n’ai pas apporté la rectification qui s’imposait, pensant que ce nom de lieu pouvait très bien avoir changé, ou mal écrit, ou a la retranscription ne plus avoir été correctement orthographié.

    Répondre à ce message

  • Les salines (1/3) Le 15 février 2018 à 17:26 , par Bernard

    Mr Morra a bien voulu nous transmettre un document, nous allons l’incorporer a cet article

    Répondre à ce message

  • Les salines (1/3) Le 15 février 2018 à 17:41 , par Bernard

    Nous avons incorporé le plan que nous à gracieusement mis a disposition Mr Morra et la légende qui va avec.
    — Qu’il en soit grandement remercié.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article