Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2020 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Aujourd'hui 6 juillet 2020

-Cocarde d'Or : le 6 juillet 2020 - à  ARLES

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Nos Origines -Racines > Les Traditions > Fêtes et culture > Pegoulado 2005

Pegoulado 2005

Une retraite aux Flambeaux en Arles

samedi 2 juillet 2005, par Eric, Magali

Chaque année, le vendredi précédant le premier dimanche du mois de Juillet, des groupes de maintenance des traditions convergent vers la ville d’Arles...

La pego en provençal c’est de la poix. Elle était utilisée comme ingrédient inflammable au bout de torches, ou de flambeau.

La pegoulado est donc une retraite aux flambeaux.
Chaque année, le vendredi précédant le premier dimanche du mois de Juillet, des groupes de maintenance des traditions convergent vers la ville d’Arles dans le but de défiler le long du boulevard des Lices vers les arènes.
Réécrivant les pages d’hier, des bugadières, lavandières, moissonneurs, et autres... ont traversé la ville en costume, formant un cortege, guidés par le Cigaloun arlaten et fermé par l’Escolo mistralenco suivie des Reines et Gardians.

Cette année, 31 groupes ainsi, ont répondu présent à l’invitation du comité des fêtes, venant d’Arles bien sûr qui figurait en bonne place avec les formations Reneissenco, Le velout, l’Escolo mistralenco, Camargo souvajo, Entre Crau et Rose, Li cigaloun arlaten, les Arlequins... mais également de Chateau Gombert, Gémenos, Montfavet, Avignon, Tarascon, Fourques... J’en oublie certainement... Même la Bretagne était représentée.


Un grand merci au comité des fêtes qui ce matin jour de fête du costume, et malgré une charge de travail considérable a accepté de me fournir la liste des groupes invités à la pegoulado....
La voici donc :
 
- Le cigaloun Arlaten
- Le groupe Comité des Fêtes
- La Galantouno (Arles)
- Camargo Souvajo (Salin de Giraud)
- La Poulido de Gemo (Gemenos)
- L’escolo d’Argenço (Fourques)
- l’Harmonie de Rognonas
- Les Filles du Delta
- le Roudelet Arlaten
- Entre Crau et Rose
- L’Estello Aubanenco
- L’escolo de la Tarasco
- Pena les Arlequins
- Le ruban de Trinquetaille
- Terro de Prouvenço
- Lou velout d’Arle
- Labour Ha Kan ( groupe celtique)
- L’arlatenco
- L’Eveil Tarasconnais
- Les Prémices du Riz
- La souco tarascounenco
- La jouvenço de Montfavet
- L’estello de l’Aveni
- Les farandoleurs sestian (d’Aix en Provence)
- la fanfare d’Arles
- Reneissenco
- Le roudelet felibren (Chateau Gombert)
- L’escolo mistralenco
- Les Reines et les Gardians






Une réussite certaine, un vrai plaisir à écouter, voir, participer.


Un ultime plaisir, 2 reines... Plus belles que jamais ont traversé la ville. Florence Disset XVIIIème reine d’Arles a accueilli dans les arènes Nathalie Chay la XIXème reine.

D’autres photos sur le site Tradicioun :
La Pegoulado

La video de l’entrée de la Reine dans les arènes ici :
Pegoulado.avi (10Mo)

Première mise en ligne le 1er juillet 2005

P.-S.

2.761

Répondre à cet article