Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« août 2019 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
 

 

Accueil du site > Vade Mecum > c > Coupo Santo

Coupo Santo

mardi 22 mai 2012, par Salva, Simbèu

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

Gr. Nom. provençal : la Sainte Coupe
(tradition, culture provençale)

 La Coupo

.
Conque de forme antique, supportée par un palmier. Debout contre le tronc du palmier deux charmantes figurines se regardent, elles représentent comme deux sœurs la Catalogne et la Provence.
La Provence a le bras droit autour du cou de son amie, pour lui marquer son amitié ; la Catalogne met la main droite à son cœur et semble dire merci.
C’est une coupe admirablement réussie, ciselée par le sculpteur Fulconis d’Avignon
JPEG
Sur le piédestal sont finement gravées les inscriptions suivantes :
Morta diuhen qu’es,
Mès jo la crech viva

V. Balaguer
Elle est morte, disent-ils,
Mais je crois qu’elle est vivante
V. Balaguer
Ah ! se me sabien entèndre !
Ah ! se me voulien segui !

F. Mistral
Ah ! s’il savaient m’ entendre !
Ah ! s’ils voulaient me suivre !
F. Mistral
En remerciement de l’accueil réservé en Provence au poète catalan Victor Balaguer, exilé politique, les félibres catalans offrirent aux félibres provençaux (voir Felibre*) le 30 juillet 1867 une coupe en argent que Frédéric Mistral consacra par la Chanson de la Coupo, devenue depuis lors l’hymne du Felibrige* , de La Bouvine et de l’ensemble des pays de Langue d’oc.
JPEG - 36.8 ko

 Coupe des Catalans

Coupe des Catalans .
.En 1878, pour réaffirmer l’amitié entre catalans et provençaux les félibres avaient offert à leur tour une coupe aux catalans.
Les coupes sont semblables mais avec des nuances.

La Coupo Santo clôture toutes les grandes manifestations méridionales, en particulier les grandes finales de nos courses camarguaises.
Seuls trois couplets sont chantés : les deux premiers et le 7ème pour finir et pour lequel on se lève.
On n’applaudit pas à la fin.

Lou Capoulié (président) dóu Felibrige est le dépositaire de cette coupe.

 En musique :

.

MP3 - 54 ko
IMG/mp3/couposanto.mp3
.
.
.
.
.
Version instrumentale...
.
.
.
.
.
Un click sur le triangle du lecteur
placé sous la coupe...
.
.
.
.
.
Version chantée....
.
.
.
.

Un click sur le triangle du lecteur
placé sous la coupe...

MP3 - 1.3 Mo
IMG/mp3/couposanto-folk.mp3

 Les paroles

En provençal
En français
Prouvençau, veici la coupo
Que nous vèn di Catalan;
A-de-rèng beguen en troupo
Lou vin pur de noste plant.
Provençaux, voici la coupe
Qui nous vient des Catalans;
Tour à tour buvons ensemble
Le vin pur de notre cru.
Refrin:
Coupo santo,
E versanto,
Vuejo à plen bord
Vuejo abord
Lis estrambord
E l'enavans di fort!

Refrain:
Coupe sainte,
Et débordante,
Verse à pleins bords
Verse à flots
Les enthousiasmes
Et l'énergie des forts!

D'un vièi pople fièr e libre
Sian bessai la finicioun
E se toumboun li Felibre
Toumbara nosto nacioun.
D'un ancien peuple fier et libre
Nous sommes peut-être la fin
Et si les Félibres tombent
Tombera notre nation.
Refrin:
Refrain:
D'une raço que regreio
Sian bessai li proumié gréu:
Sian bessai de la patrio
Li cepoun emai li priéu.
D'une race qui regerme
Peut-être sommes-nous les premiers jets;
De la patrie, peut-être nous sommes
Les piliers et les chefs.
Refrin:
Refrain:
Vuejo-nous lis esperanço
E li raive dóu jouvènt,
Dóu passat la remembranço,
E la fe dins l'an que vèn.
Verse-nous les espérances
Et les rêves de la jeunesse,
Le souvenir du passé,
Et la foi dans l'an qui vient.
Refrin:
Refrain:
Vuejo-nous la couneissènço
Dóu Verai emai dóu Bèu
E lis àuti jouïssènço
Que se trufon dóu toumbèu.
Verse-nous la connaissance
Du Vrai comme du Beau
Et les hautes jouissances
Qui se rient de la tombe.
Refrin:
Refrain:
Vuejo-nous la pouësio
Pèr canta tout ço que viéu,
Car es elo l'ambrousio
Que tremudo l'ome en Diéu.
Verse-nous la poésie
Pour chanter tout ce qui vit,
Car elle est l'ambroisie
Qui transforme l'homme en Dieu.
Refrin:
Refrain:
Pèr la glòri dóu terraire
Vautre enfin que sias counsènt,
Catalan, de liuen, o fraire,
Coumunien tóutis ensèn!
Pour la gloire du pays
Vous enfin qui êtes nos complices,
Catalans, de loin, ô frères,
Tous ensemble communions!
Refrin:
Refrain:

.

 La partition :

.

JPEG - 146.8 ko
Article paru dans La Provence, dans les années 1980.

Première mise en ligne le 6 février 2005

P.-S.

24.678

Répondre à cet article