Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juin 2019 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > Habitat-Géographie > Le Rhône > Le Grand Rhône

Le Grand Rhône

Dernier ajout : 15 septembre 2012.

Articles de cette rubrique

  • Le grand Rhône 5/5

    15 septembre 2012, par Bernard

    b/ OBSTACLES L’historique des variations et le régime du fleuve étant connus, il importe de bien déterminer la nature des obstacles qu’on rencontre à ses embouchures. Ces obstacles sont résumés par un mot : la barre ne donne pas plus de 1.80m d’eau en moyenne, et souvent moins pendant l’étiage. Au-delà des derniers Theys, les terres manquent à l’œil, mais les rives se prolonges sous l’eau jusqu’à 500 mètres en mer. A cette distance, un haut-fond traverse d’une rive à l’autre et ne laisse plus au chenal que (...)

  • Le grand Rhône 4/5

    10 septembre 2012, par Bernard

    CHAPITRE II a/ régime actuel « L’ile de la Camargue, comprise entre les deux bras du Rhône, présente les caractères communs à tous les deltas, une forme triangulaire, des terrains qui se relèvent près du fleuve et se dépriment au milieu, des lagunes et des dunes le long du rivage, des bouches en saillie » (13) Cette plaine qui, dans la plus grande extension des bras du Rhône, a eu 72 milles hectares de superficie, et qui en compte 55 milles entre les deux bras actuels, (14) est entièrement formée des (...)

  • Le grand Rhône 3/5

    8 septembre 2012, par Bernard

    Ses embouchures

  • Le grand Rhône 2/5

    7 septembre 2012, par Bernard

    Branche du milieu Le bras qui se terminait par le Grau des Marseillais, au temps de Pline comme à l’époque de l’itinéraire d’Antonin, c’est-à-dire pendant toute la durée de l’empire romain, devait suivre le lit actuel depuis Arles jusqu’au mas de Beaujeu, sur la rive droite, vis-à-vis de Champtercier, où était la prise d’eau de la Fosse Marienne, rive gauche. A partir du Mas de Beaujeu, le fleuve descendait en ligne droite à la Tour de Vazel en passant par les Mas de la Chassagnette, de Guinot e de (...)

  • Le grand Rhône 1/5

    3 septembre 2012, par Bernard

    Ses embouchures

    A/ Branche orientale : Quelle était au Moyen Age et subsista jusqu’à l’année 1587, comme nous le verrons bientôt ayant son estuaire principal entre le moulin de la Roque (Roque de Dour), dans le Castellaz (4)
    Etait-ce l’ancien Grau des Marseillais ?, situé, au quatrième siècle, à 16 milles à l’ouest de Fos ?
    Ce grau pouvait être le principal, mais, plus à l’est existaient les « fosses Mariennes », devenues un véritable bras du fleuve.