Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« décembre 2020 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2015 > Remoulins ce 24 octobre 2015

On a ouvert le bal de l’amitié

Remoulins ce 24 octobre 2015

Fabien Grammatico, tu nous manques déjà !

dimanche 25 octobre 2015, par Yves Bustin

Le rideau est tombé.
C’était la dernière séance pour Fabien Grammatico.

Ce formidable raseteur, aimé par tous et détesté par personne, avait convié tous ses potes pour l’accompagner une ultime fois, d’abord à la capelado, empreinte d’une intégrale émotion, puis à cette course, dans une ambiance ô combien sympa !

Le public avait répondu présent en nombre pour rendre hommage à "Gramma", comme le milieu l’a surnommé.
A la fois intuitif et technique, Fabien a toujours facilité le beau geste, ce qui a contribué à la conquête du microcosme de la bouvine, sans oublier sa détermination sans faille, qui lui a permis entre-autres, un lundi de juillet d’obtenir son plus beau fleuron : la Cocarde d’Or...

Une ambiance festive qui a démarré avec une capelado constituée d’anciens compères de Fabien, ses tourneurs, ses amis de piste et quelques uns qui officient encore. L’originalité a commencé avec deux taureaux emboulés rasetés par quelques retraités aux beaux restes ma foi, ainsi que des tourneurs encore en activité comme Gérald Rado, Bari Khaled ou Jacques Estevan.
Et dénominateur commun, tous les taureaux ont été au top dans leur comportement. Avec 6 animateurs différents, la course a connu des moments d’humour, surtout avec ce Pascal Sabatier, hilarant en annonçant les primes en...francs.

Avec le premier, CHAUBET du Joncas qui a débuté par une percussion sur Fabien, son pélot ! 2000 rasets plus tard, il était toujours debout, après une démonstration de bravitude, dans les gènes de la race.

BATISTOU de Blanc, sera celui primé en francs. Bravet, mais devant tant de bonhommes, il va s’évader plusieurs fois, tout en réussissant à garder un gland avec un courage sans limites. Les "vieux" se retirent et on passe aux actifs...

En démarrant par le surprenant DINGO de Blatiere-Bessac qui va percuter de plus en plus fort dans les arrivées sans aucun refus et une utilisation parfaite de l’espace. Une ficelle ouverte par tous...et levée par Fabien.

Le suivant, AUZIAS de Guillierme, sera le barricadier du jour avec une dizaine de frappes lourdes. Tout ça à 14 piges ! Au terme d’un festival d’actions, les 2 ficelles pour Benjamin Villard...

Entracte.

Arrive alors l’anticipateur NUMA de la Galère qui ne freine pas dans les poursuites. Généreux à l’extrême, il est loyal dans les rencontres, et Guyon ainsi que Bruschet se font courser.

TARPON de Plo a lui aussi chercher le combat avec une étonnante conviction. Puissant, il répond à tout. Attaques et reprises s’enchaînent et le taureau s’épanche.

Vaillant sans retenue, LANSAC de Fournier présente beaucoup d’intérêt au jeu. Batailleur, il arrive à changer de terrain quand il faut. Le plein d’énergie et malgré l’orage sur lui, il sauvera une ficelle et se fera apprécier par tous.

Le dernier, celui que Fabien a trié ce matin, FORAIN du Joncas s’est montré fort attentionné et vaillant. Tout en ne manquant aucune occasion de se dresser très haut, plusieurs fois après Ruiz. Cocardier et barricadier, il sera à suivre assurément. Et puis, il va faire retentir une ovation quand ce sera Fabien Grammatico, pour son dernier raset, qui lui ôtera sa seconde ficelle...

Bravo et salut l’artiste !

1 Message

  • Remoulins ce 24 octobre 2015 Le 27 octobre 2015 à 13:27 , par Bernard

    Réflexion de Liberté, publié avec son autorisation :

    Pour ce jubilé Grammatico à Remoulins ce jour, la course a été plaisante avec en point d’orgue 2 taureaux au moins "Lansac" de Fournier et "Forain" du Joncas, tous deux sérieux et cocardiers.

    J’ai l’impression que tu as manqué le plus beau avec la mise à l’honneur de Fabien G. par son ami SABATIER,( et oui je suis parti avant ça) (celui qui a fait la course du deuxième emboulé avec les primes en francs, mais là il déconnait...) pétri de talent il a fait un vrai discours en vers, sans papier, tout de mémoire, fabuleux, inoubliable...

    Fabien a pris à son tour le micro après avoir reçu de tous ses amis d’innombrables cadeaux dont un poulain pour son fils et un Camargue pour lui.
    Il s’est chaleureusement exprimé sur un ton talentueux et émouvant.

    Un Grammatico inconnu sous cette version verbale qui laissera le souvenir d’un homme droit, sincère avec de nombreux amis, et un public qui lui a été toujours acquis et pour cause !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article