Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« novembre 2020 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Actualités > Comptes rendus de courses > C. R. 2015 > Châteaurenard - Trophée des Maraîchers espoirs.

Châteaurenard - Trophée des Maraîchers espoirs.

samedi 12 septembre 2015, par Rhôdanien

Quintus du Rhône et Martin François vainqueurs du jour.

Le 50ème anniversaire du Trophée des Maraîchers espoirs a été comme le temps : triste.

Des blancs manquant de combativité, heureusement que Cadenas rentre au 4eme aidé de Martin François.
Niveau biòu seul le Lautier passe à travers.
Des cocardiers en devenir où Quintus a été le plus en vue.

Athos des Baumelles (02.7) ouvre les débats d’une manière solide, trop même.
Au toril il refuse beaucoup trop même si lorsqu’il sort il va vite et finit fort. Avec plus de pression, le biou est meilleur mais l’adversité est rare.

Ce manque de travail nuira aussi à Quintus du Rhône. (9.13)
Vaillant, il récolte le disque pour ses séries poussant derrière Martin François. Aux ficelles, en cocardier, il se place mais les hommes ne répondent pas présent.

Leo de Raynaud (32.8) se jette sur tout les cites des blancs finissant fort des deux côtés avec le disque.
Puis il se place aux planches et fait réfléchir les hommes.
De belles séries et de belles poussés aux planches.
Rentre avec les honneurs.

Vargas de Lautier (30.7) sort après la pause.
Calé devant le toril,il a pas l’air dans un bon jour. Refusant ou suivant pas franchement il retrouve des fois ses qualités mais que rarement.
A vite oublier.

L’espoir de Félix Bouillarguais (52.8) le suit.
Perdu dans la piste maraîchère, il répond à tous les cites des blancs sans aucune difficulté.
Les blancs ont accéléré le rythme et la vaillance du biou le fera rentrer nu au toril.

Colbert de Paulin (7.14) semble perdu et se retrouve vite dépouillé.
Puis se reprend timidement et nous honore de quelques timides actions. Mais les blancs avec plus d’assiduité, auraient changé sa course.

Colvert de St Antoine (63.?) conclut cette timide finale.
Brave à l’encontre, il fait ce qu’on lui demande en poussant ses actions.
Allam passe près de la faute en se retrouvant coincé aux ficelles. Seule émotion pour ce taureau qui accusera le coup.
Dommage...

1 Message

Répondre à cet article