Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juillet 2019 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 

 

Accueil du site > Vade Mecum > t > tauromachie

tauromachie

jeudi 9 novembre 2006

Culture régionale

Connaissance d’une ou plusieurs formes de spectacle où le taureau est l’acteur.

La tauromachie (du grec makheia : combat) est l’art d’affronter le taureau, à pied ou à cheval, soit lors de combats à l’issue desquels il est mis à mort, soit lors de jeux sportifs, soit lors de jeux burlesques.

Elle existe sous diverses formes :

* La course camarguaise , sport issu de traditions profondes où le taureau est roi et demeure intact à l’issue de la course. Pratiqué en France, dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Gard et de l’Hérault et dans quelques communes du département de Vaucluse ;
* La course landaise , sport pratiqué en France dans les départements des Landes et du Gers ;

* La corrida , combat à l’issue duquel le taureau est mis à mort, pratiquée essentiellement en Espagne, dans le Midi de la France, dans divers états d’Amérique latine et dans quelques communes du Portugal ;

* La course portugaise ou corrida portugaise (en portugais, tourada ), combat à cheval à l’issue duquel la mise à mort du taureau ne se fait pas en public, pratiquée essentiellement au Portugal et également dans le Midi de la France ;

* La course de recortadores , sport pratiqué dans le Nord de l’Espagne (Navarre, Aragon, Castille-León, Pays Basque, communauté autonome de Valence et communauté autonome de Murcie) ;

* Le toreo comique , parodie de corrida (les acteurs en utilisent les instruments) partout où se pratique la plupart des autres formes de tauromachie ;

* Ainsi que de très nombreuses formes de lâchers de taureaux dans les rues ou sur les places publiques, de jeux taurins parodiques ou burlesques, comptant d’innombrables variantes locales, pratiqués partout où se pratiquent les autres formes de tauromachie.

Première mise en ligne le 21 octobre 2002

P.-S.

Source : pour l’essentiel

Wikipedia* en date du 8 Novembre 2006

Répondre à cet article