Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« juin 2019 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Les Origines > L’Abrivado, une spécialité camarguaise ?

L’Abrivado, une spécialité camarguaise ?

mercredi 8 octobre 2014, par Salva

Il existe à Segorbe (Sogorb en valencien), commune d’Espagne de la Communauté de Valencia, une fête populaire "La entrada de toros y caballos" reconnue Fête d’Intérêt Touristique International.

La entrada consiste à mener à travers les rues de la ville " una manada de toros (seis) arropada y guiada a través de la calle Colón por una decena de jinetes" (une manade de toros (six) regroupée et conduite tout au long de la rue Colón par une dizaine de cavaliers)....

La première narration écrite de cette fête date de 1386 (nos traditions n’étaient pas encore nées). Un seul toro était conduit vers la boucherie de la ville fusse-t-elle chrétienne ou musulmane.
De nos jours le nombre de toros conduits a augmenté et ils reviennent au campo après l’arrivée.
Sogorbe n’est pas la seule ville à pratiquer "la entrada" et les observateurs ibériques estiment à 8.000 le nombre de toros qui participent annuellement à la fête.

Ce n’est donc pas une fête anecdotique mais un événement enraciné dans la culture locale. Au point qu’une statue dédié à cette activité orne la ville.

Les toros sont des toros de combat, ils sont cornes nues et les participants, 25.000 en 2013, sont au milieu de la rue.
Vous pouvez imaginer cela chez nous ?
Je ne sais pas comment ils se débrouillent mais nous pourrions en tirer quelques leçons dans ce domaine... aussi.



2 Messages de forum

  • L’Abrivado, une spécialité camarguaise ? Le 9 octobre 2014 à 08:22 , par burladeras

    bonjour , si quelqu’un me trouve le règlement en camargue qui dit : qu’en présence d’un parcourt fermé (beaucairoise) les cornes ne doivent pas être nues , je veux bien voir ce règlement (peut être une charte a la FD) quand a ceux qui déplorent l’humiliation que subissent nos taureaux dans les bandide et autres encierre ( a plusieurs dessus etc....) je pense qu’il faut s’adresser aux manadiers qui emboulent ou mettent les cuirs , quand c’est pas le chaterton orange (une humiliation de plus pour nos taureaux) un parcourt fermé(donc règlementé) , en 2014 , un peu normal . mais pas les protections sur les cornes , qui sont je le rappelle , la seule défense d’un taureau . cornes nues = respect du taureau + d’émotions + de fierté pour celui qui l’attrape !!!

    Répondre à ce message

    • L’Abrivado, une spécialité camarguaise ? Le 9 octobre 2014 à 09:49 , par Salva

      Burladeras, dans ton message il y a deux parties : une qui concerne les règlements et l’autre qui concerne les pratiques.

      Concernant les règlements que tu cherches du côté fédéral tu ne trouveras rien. Les seuls documents qui peuvent t’aider c’est la "Charte des spectacles de rue" mais ce n’est pas un règlement c’est uniquement une série de recommandations : elle n’a jamais fait l’objet d’un vote ni en Congrès ni ailleurs.
      Tu peux trouver, par contre, des arrêtés qui imposent le déroulement, le parcours, la sécurité en général, etc...
      Après, sur la façon de faire, tout est laissé au bon sens mais comme le disait Descartes "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée"...

      Répondre à ce message

Répondre à cet article