Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« janvier 2022 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 

 

Accueil du site > Notre Patrimoine > La Bouvine > Les Structures > Les arènes > 2. Hérault > Les arènes de Baillargues

Les arènes de Baillargues

jeudi 29 septembre 2016, par Salva

Reconstruites sur le même emplacement que les anciennes, au cœur même du village, les arènes de Baillargues entrent dans la catégorie des arènes dites modernes.

>>> Retour à la liste des arènes* <<<

Entièrement en béton, elles sont donc d’une solidité à toute épreuve et d’un entretien facile.
A deux pas de Montpellier, et donc peuplé d’habitants pas toujours habitués à nos traditions taurines, Baillargues a réussi à garder son identité et investir dans de belles arènes : modernes mais alliant protection du taureau et sécurité des raseteurs.

Pas étonnant avec un maire ancien raseteur (Jean-Luc Meissonnier) et très branché bouvine.
Très coquet, le porche d’entrée qui accueille les guichets, nous met directement dans l’ambiance, avec dessinés sur la façade, un raseteur en action et un gardian prêt à partir pour la bandido.
L’architecte a conservé les arbres existants en bâtissant autour mais l’ombre produite étant insuffisante il a fallu innover.
Un système ingénieux de bâches à dérouler mécaniquement permet de couvrir les gradins et ainsi procurer un confort non négligeable aux spectateurs.
La forme de la piste est rectangulaire avec les angles prononcés, mais tout de même bien tracés pour qu’ils soient rasetables, avec des burladeros pour couper le fuyant des gradins.

Il manque un brin de largeur mais il était impossible de faire plus grand car les deux rues adjacentes limitaient cette extension.
Sécurité oblige, un mètre en retrait des gradins, une deuxième main courante plus élevée protège les spectateurs de la visite d’un étalon neuf par exemple.
Situé à l’opposé de la présidence, le toril est judicieusement placé au milieu des deux angles. Ce qui évite les problèmes de " querencia " que l’on retrouve dans les pistes où le toril est situé dans un angle.

, Le point de vue d’un raseteur : Thomas Mondy (2004 NdW)

"Je pense que la piste de Baillargues offre un excellent compromis protection des taureaux et sécurité des raseteurs.
En effet les quatre angles donnent au bétail la possibilité de se défendre en opérant une sélection des rasets. En contrepartie, les raseteurs peuvent s’accrocher partout.
Un exemple à suivre pour les futures constructions.
"

Article de Luc JEANJEAN

Première mise en ligne le 10 novembre 2007

P.-S.

1.592

Répondre à cet article