Bouvine et Traditions
Bouvino e Tradicioun
 

Calendrier

« mars 2020 »
L M M J V S D
24 25 26 27 28 29 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 

Aujourd'hui 28 mars 2020

-Fête de la Saint Joseph : du samedi 28 mars 2020 au dimanche 29 mars 2020 - à  BARBENTANE

 

Accueil du site > Vade Mecum > t > taureau à la corde

taureau à la corde

mardi 23 décembre 2014

Jeu taurin

Dit aussi : "taureau à la bourgine", la bourgine étant le nom provençal de la corde.

Taureau attaché à une corde que les habitants
promènent à travers les rues du village en essayant d’éviter sa fureur.

Voir bourgine*

Elle est la plus ancienne forme connue de jeu taurin.

Le taureau à la corde fut interdit progressivement au début des années 1970. Il fallut alors embouler l’animal, fermer le circuit et prendre toutes les précautions exigées par la loi. Il fut définitivement interdit par la suite.

JPEG - 104.1 ko

"La bourgine" à Eyragues dans les années 60

JPEG - 46.5 ko
JPEG - 51.7 ko

En Espagne, dans la région de Teruel (Aragon) continue à se pratiquer El festejo del "toro de cuerda o ensogado".

Première mise en ligne le 23 octobre 2002

P.-S.

En Espagne, ce jeu longtemps pratiqué était appelé : el desmarromado

5 Messages de forum

  • taureau à la corde Le 31 décembre 2014 à 16:00 , par Liberté

    Je n’irai pas à l’encierro du 15 janvier à Eyragues car les taureaux de rue n’ont jamais été ma tasse de thé.

    Néanmoins lorsque je vois l’acharnement que déploient des associations comme l’alliance anti corrida, la SPA, et l’œuvre de l’assistance aux bêtes d’abattoir (OABA) devant le tribunal de Tarascon pour faire interdire cette pratique, je pense qu’il est temps de réagir.

    Concernant l’OABA, j’aurai l’indulgence de penser que cette organisation influe positivement sur les conditions de bien être des animaux d’élevage, encore que...

    La SPA quand à elle serait bien inspirée de s’occuper du commerce illicite des espèces sauvages dont les profits sont faramineux (15 milliards d’euros par an d’après le Fond Mondial pour la Nature) (organismes : IFAW-INTERPOL.) et au commerce licite de trafic d’animaux domestiques en provenance des pays de l’Est. Le pire.

    En ce qui concerne l’alliance anti corrida, qui a sauté allègrement le pas pour venir titiller les Camarguais, je n’aurai pas de mots pour qualifier ces gens là , qui pour se mettre en valeur et se faire une réputation qui ne les mènera pas aux Panthéon, n’hésitent pas à choisir entre la mort d’un taureau brave et le sort de milliers de braves gens qui souffrent en France de froid et de faim, quand il n’y a pas en plus la mort au bout.

    Il serait temps que les instances taurines réagissent de concert face à tous ces détracteurs en s’appuyant sur qui devrait être l’organe suprême de notre défense des traditions taurines : la FFCC.

    Mais y a t il quelqu’un au bout du fil ?

    Répondre à ce message

    • taureau à la corde Le 5 janvier 2015 à 09:37 , par Salva

      J’adhère à 100 pour 100 sur ce que nous disait Liberté et qui représente un des piliers de notre association, Le respect du taureau-toro :

      "Il n’y a pas si longtemps que cela, notre ancien Président de la FFCC, Henri ITIER, avant-gardiste et clairvoyant s’il en fut, alertait lors d’un congrès tous les organisateurs de jeux taurins de rues des excès auxquels ils se livraient sans retenue.
      Traquer une bête "sauvage" en la maîtrisant par la corde, la promener à travers la ville en fanfaronnant en l’absence de danger, c’est la dévaluer, l’avilir, alors que c’est une bête noble qui ne mérite pas un tel traitement."

      Je n’irai pas non plus assister à cet encierro mais il est possible que je me rende sur la commune pour faire nombre car il y a un autre aspect qui m’inquiète.
      Les antis - qui pour moi ne sont que de vulgaires casseurs - ont franchi un pas (mauvais) à Bouillargues en vandalisant la carrosserie des voitures. Ils ont pris une rouste qui les fera réfléchir avant de revenir pour dégrader....
      Ils ont commis certes d’autres exactions mais là j’y étais.
      Maintenant ils s’en prennent au taureau à la corde avec à leur tête une égérie qui se dit, malgré ses origines que j’ai eu loisir de détailler par ailleurs, fervente défenseur des traditions camarguaises "depuis toujours". Il vaut mieux en rire....

      Leur action, à mes yeux est liberticide. Je ne peux plus me déplacer comme je veux, je dois montrer patte blanche à la Gendarmerie, à la Police voire à des gros costauds de la "Sécurité" qui s’arrogent le droit de me fouiller !!!

      Où est le respect du principe fondamental du Droit qu’est celui d’aller et venir ?

      J’en ai assez qu’on m’explique ce que je dois aller voir, ce que je dois manger, ce que je dois faire, ce que je dois penser....

      Répondre à ce message

      • taureau à la corde Le 5 janvier 2015 à 19:41 , par Liberté

        Voilà un sujet intarissable Salva dont il faudra sérieusement se préoccuper dans les années à venir au risque d’y perdre définitivement notre âme.

        Le samedi 11 mai 2013, le Midi Libre offre une large colonne à JP Garrigues le leader des anti corridas qui avait décidé de faire de la féria d’Alès le rendez vous de l’abolition.
        Des 5000 manifestants attendus, ils ne seront que quelques centaines, dont des Belges, des Suisses, bref des fromages blancs de bas de gamme inodores et insipides.

        J’ai tout de suite réagi dès le lendemain dans les même colonnes du journal en ces termes en reprenant les paroles du leader des antis :
        "j’ai choisi de ne pas avoir d’enfant. Je ne veux pas être responsable de la venue d’un humain supplémentaire. Nous sommes déjà trop nombreux".

        La conclusion de JP Garrigue, anti corrida, illustre la détermination de ceux qui se consacrent à une lutte sans merci aux afécionados.
        Cette conclusion "j’ai choisi de na pas avoir d’enfant...." en dit long sur la symbolique des valeurs humaines que ce monsieur prétend défendre.
        Il ne veut pas donner la mort à un animal, mais il ne veut pas donner non plus la vie à un être humain. Tout un symbole !

        Et ça veut nous donner des leçons !!!!

        Liberté

        Répondre à ce message

        • taureau à la corde Le 8 janvier 2015 à 09:25 , par Salva

          Jean-Pierre, tu disais :
          "Voilà un sujet intarissable Salva dont il faudra sérieusement se préoccuper dans les années à venir (...)."

          Sur le coup j’ai failli te répondre "Ce n’est pas dans les années à venir qu’il faut s’en occuper c’est tout de suite !".

          L’abominable actualité ne m’aurait pas démenti.
          Je ne mélange pas tout, je dis que ces casseurs participent à établir ce climat d’insécurité et affaiblissement les valeurs de notre République.
          Et c’est bien ainsi que j’ai compris ce que tu ajoutes "(...) au risque d’y perdre définitivement notre âme."

          Répondre à ce message

          • taureau à la corde Le 9 janvier 2015 à 09:42 , par Liberté

            "l’encierro à l’eyraguaise interdit". le tribunal de Tarascon s’est appuyé sur l’arrêté de 1966.

            Voilà l’article paru ce jour dans le Midi Libre du 9 janvier 2015.

            Ainsi la tradition du "taureau à la bourgine" désormais interdite par un tribunal local va faire les choux gras de tous les opposants à nos pratiques taurines quelles qu’elles soient.

            Et pourtant, pas mal d’esprits éclairés avaient déjà condamné cette pratique d’un autre âge qui n’avait rien de valorisant pour une jeunesse en quête d’exploit.
            Une bête sauvage parfaitement maîtrisée, promenée au bout d’une corde à travers la ville en plein hiver n’a rien en effet de valeureux.

            Ces pratiques excessives n’honorent pas ceux qui se targuent d’être des défenseurs de nos traditions.
            Tous les extrêmes, qu’ils soient religieux, politiques ou aféciounade doivent être reconduits à leurs places : c’est à dire sur les étagères du passé, là où ils ne risquent pas de gangréner les générations futures.

            Il faut avoir le courage de le dire avant que tous les antis taurins de la planète enfoncent encore un clou dans le flanc mou de nos faiblesses.

            Liberté.

            Répondre à ce message

Répondre à cet article